Miriadan

vendredi 14 novembre 2014

Les guerriers de la Transparence

L'Ombre occupait les strates de notre planète afin que nous puissions descendre au plus profond des potentialités que nous offre cette fréquence. Afin que cela s'inscrive durablement au cours de nos expériences, des guerriers de l'Ombre s'étaient proposés pour nous amener à cette connaissance, re-connaissance d'un degré peu exploré de l'Un.

Ces temps nous ramènent vers la Lumière. Et nous ne pouvons que le constater avec les changements qui se profilent, et ces mouvements intérieurs personnels. Les travailleurs, les guerriers de la Lumière scintillent et allument les flambeaux pour éclairer une voie vers le Grand Changement.


L'Ombre et la Lumière ne sont que des degrés dans le Feu Vibral de l'Un. Ils constituent des potentialités. Vous en êtes une expression. Vous possédez en vous toutes les harmoniques de la Vie, que vous pouvez jouer lorsque vous en ressentez le juste besoin.

D'ici peu vous prendrez conscience que ce n'était qu'une étape. Et ce chemin vous amène vers la Transparence : l'union de l'Ombre et de la Lumière, l'Être incarné en la matière ou, si vous préférez, la dualité transcendée par l'Essence originelle. L'Eveil, celui qui vous place dans la Joie de Servir la Volonté de l'Un, qui vous offre la Plénitude de vous reposer en votre Soi, est une tonalité qui fait vibrer votre sonorité sur un octave encore inconnu de votre conscience. Et cela ouvrira des portes de créativité qui auront pour fonction de participer  l'exponentialité du Plan de l'Un.

Les Guerriers de la Transparence sont déjà en place. Ils représentent simplement l'évolution des guerriers de la Lumière, dont la plupart d'entre eux ont également connu le rôle de guerriers de l'Ombre.

Désirez-vous devenir un guerrier de la Transparence ? Il vous suffit de le désirer du plus profond de votre cœur, et de laisser l'Amour vous porter vers votre Essence.

Vous êtes tous les enfants de l'Un. Vous avez tous en vous les trésors de la Création.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire