Collectif Miriadan

Collectif Miriadan

Vos questions, leurs réponses - 2014-2015

Cette page est dédiée à vos questions.

Nos amis multiversels souhaitent pouvoir vous éclairer dans votre recherche de votre Soi.

Si vous en avez, posez vos questions, ils vous répondront.

Les questions du 1er semestre 2016 ont été transférées ici.
Les questions du 2ème semestre 2016 jusqu'au mois d'octobre sont ici
La suite des questions de novembre et décembre 2016 sont ici

Cette page est saturée, merci de ne plus poster de questions ici

182 commentaires:

  1. Pouvez - vous nous parler de la maladie d ' azheimer? Merci .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère soeur,

      cette maladie fait couler beaucoup de votre encre. Il s'agit d'une expérience bien particulière, dont l'origine est issue d'une manipulation humaine. Nous ne nous étendrons pas là-dessus car la colère ou la rancœur ne vous apporteront rien, ne changeront rien.

      Non, nous nous étendrons sur l'aspect "positif" de ce vécu. Car si tout est Juste, sachez que les personnes vivant avec cette maladie l'ont acceptée en tant que potentialité lors de leur incarnation. Et si cela est possible, c'est parce qu'il y a toujours une leçon a retiré d'une aventure de vie.

      La maladie d'Alzheimer apporte un "trésor" : vivre au moment présent. Elle ramène à soi, à son corps, à son esprit. Plus rien n'existe que l'instant présent, celui qui offre réconfort et tendresse. Car si le mental semble s'effacer, le cœur s'expanse progressivement jusqu'à ce que l'Esprit se penche avec délicatesse et le prenne dans ses bras.

      Vous voyez des symptômes qui vous font croire à de la souffrance, vous ressentez que la personne s'éloigne de vous. Mais c'est pour mieux se rapprocher d'elle-même. Et de nous, ses amis.

      Ne vous focalisez pas sur votre regard extérieur, il s'agit d'une aventure intérieure, loin des illusions de votre monde.

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Est-il vrai que la violence survient vers la "fin"? Alors qu'en est-il du "moment présent"?

      Supprimer
    3. Voici une question vaste à laquelle nous allons essayer de répondre.

      La violence est le signe que la personne se trouve démunie devant son écran mental qui ne lui apporte plus de réponses satisfaisantes.

      Cet être exprime à l'extérieur son profond désespoir et surtout sa peur, sa terreur de ce qui se trouve en lui. Il perçoit que ses repères extérieurs restent éphémères, mais se juge indigne de se reconnaître en tant qu'être d'amour. Aussi croit-il que seul le jugement l'attend en son cœur, en son corps. Car il a été déçu, trahi, abandonné, rejeté. Et sa croyance est qu'il est indigne de l'Un.

      Selon les perspectives, la violence peut se voir à la fin, au début ou au centre.
      La violence est l'ultime arme dont dispose la personne pour exprimer sa rage et son désespoir de ne pas être aimé, de ne pas s'aimer. Lorsqu'elle paraît, la personne met toutes ses forces mentales, psychiques dans un combat perdu d'avance car il n'y a pas d'ennemis. Il se lance dans une course éperdue vers des mirages qui disparaissent l'un après l'autre : avoir raison à tout prix, être le meilleur, posséder le plus, etc. Aucun ne lui apportera ce qu'il recherche : son unité.

      La violence peut être vue à la fin d'un cycle, car la personne y met toutes ses croyances. Lorsque l'orage passe, l'être ouvre les yeux sur un champ de bataille intérieur et prend conscience qu'il s'est battu pour rien. Ainsi débute une autre perception, un autre cycle.

      La violence peut être perçue au milieu d'un cycle, si vous prenez comme repères la Paix et la Joie, ce qui fait que la personne continue son chemin depuis sa naissance.

      La violence peut être perçue au début d'un cycle, celui de la remise en question définitive. Car la violence est ce que vous appelez une "extrémité". Elle ouvre une porte vers une nouvelle vie, de nouveaux repères.

      L'Instant Présent est celui que vous vivez, maintenant, ici. Que vous soyez dans la violence, la paix, la joie, l'amour ou la déception, vous vivez le moment présent, toujours. Car il n'y a de "futur" sans Présent ;-)

      Supprimer
    4. Je vous remercie infiniment pour votre réponse. Je vous embrasse bien fort.

      Supprimer
  2. Merci pour Votre réponse. Merci de me permettre d'accéder à une autre vision que la mienne.

    RépondreSupprimer
  3. Pouvez - vous nous parler des enfants et adultes trisomiques? Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      Les êtres dont vous parlez sont précieux et infiniment courageux. Ils sont venus dans votre période d'illusions alors que leur intelligence et le but de leur incarnation ne pouvaient être reconnus comme une aptitude à ancrer la lumière parmi vous.

      Cette "maladie" est un état d'être. Et elle participe à l'évolution de celui qui l'a choisie, comme à celle des personnes qui accueillent ce dernier.

      Les êtres trisomiques vivent déjà dans la 5ème dimension. Ils vivent en paix et dans l'Instant Présent. Ils sont conscients que ceux qui les entourent interagissent selon des émotions et des sensations "tronquées", dans le sens basées sur un prisme duel.

      Qu'apportent-ils ? Ils ancrent au sein même de votre civilisation les graines de votre Présent, celui que vous appelez futur. Regardez-les : ils sont Joie, ils sont souriants, ils sont sereins. Ceux qui expriment de la colère sont ceux qui se désespèrent de ne pouvoir vous faire sentir à quel point vous vous mentez à vous-mêmes.

      Les proches des trisomiques ne peuvent qu'intégrer les vertus nécessaires à votre évolution : la patience, la douceur, l'intégrité, le partage, la générosité. Et le sens de la communauté.

      Leur intelligence est celle des anges. Ils sont ouverts à la connaissance divine car leur cœur est pur. Ils sont véritablement vos porteurs de Lumière. Certains même choisissent de prendre en eux les douleurs et traumatismes d'êtres aimés, de lieux encombrés.

      Leur vie ne peut être aussi longue que la vôtre car ils subissent de plein fouet la lourdeur énergétique des énergies de votre planète (égrégores, etc.). A nos yeux, ils sont les anges qui vous guident vers vous-mêmes. C'est pourquoi ils sont si nombreux en ces temps de changement.

      Leur vie leur est propre. Chaque trisomique a sa particularité, ses missions, ses pacifications à effectuer. Pour certains, incarner cette "maladie" leur offre une compréhension plus fine de l'école qu'est votre planète. Pour d'autres, il s'agit d'enrichir les potentialités de vies au sein de leur âme.

      Ce n'est en aucun cas une punition, car il n'existe pas de punition dans la Création de l'Un. Il n'y a qu'équilibre et Justice. Plusieurs nations stellaires considèrent d'ailleurs qu'incarner cet état d'être est une opportunité merveilleuse. Car l'être incarné devient également un portail entre les multi-dimensions et la Terre, un "passeur" d'énergie.

      Les "génies" qui ont traversé votre histoire ne sont qu'une variante de cet état. La différence est qu'ils ont pu s'exprimer et se faire comprendre.

      Ils sont Amour, pour Vous. Leur cœur est grand ouvert. Et ils n'attendent que respect et estime comme tout être de votre planète.

      Ils sont les garants de votre devenir. Aimez-les comme ils vous aiment. Plongez vos yeux dans leur regard, et laissez-vous aller. Vous naviguerez dans des mondes merveilleux.

      Amour.

      Supprimer
  4. Pouvez - vous nous parler de l'île de Pâques. Merci .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      L'île de Pâques est un reste de ce que vous appelez le célèbre continent de MU.

      Bien des trésors restent cachés au fond de la mer, et notamment les restes de cet épisode mouvementé de votre histoire.

      Les statues que vous pouvez contempler aujourd'hui sont les gardiens du silence. Elles protègent un portail multi-dimensionnel qui s'activera lorsque le signal sera donné.

      Nous nous arrêterons ici sur un élément de votre passé qui reste ancré dans votre présent. Sachez simplement qu'un nombre précis d'êtres incarnés parmi vous, en ce moment, a la capacité à se connecter à ce portail, que ces personnes disposent de codes dans leur adn qui leur donnent la capacité de l'activer lorsqu'il sera temps.

      Il y a déjà eu des tentatives pour détruire ce portail. Sous prétextes d'études sur les Moai, des fouilles ont été effectuées afin de mettre la main sur ce portail. Mais il ne peut être révélé qu'à ceux qui portent le géogramme (dessin géométrique relié à un endroit géographique) qui lui correspond.

      Votre curiosité est appréciable. Elle ouvre votre esprit et redonne un souffle d'air à votre corps. Reliez-la à votre cœur. Et vous entendrez en vous votre âme vous guider.

      Supprimer
  5. Relier ma curiosité à mon coeur. ..
    Alors c'est que tout est à déposer dans le coeur....
    MERCI.

    RépondreSupprimer
  6. Je voudrais partager cette Conscience de l'Un avec mes fils adolescents .Comment les accompagner sur ce chemin ?

    RépondreSupprimer
  7. Ma chère sœur,

    Voici une question que tout parent se pose pour que le chemin de son enfant soit aisé et agréable. Quels mots leur offrir ? Quelles clés leur mettre en main ?

    Ma sœur, il n'y a qu'un seul cadeau à présenter à son enfant : l'exemple. Si le parent est équilibré, heureux, l'enfant sera entouré de tendresse et de joie. Et ce qui le nourrira, il le fera profiter autour de lui en agissant selon ce que son parent lui aura montré.

    Tout enfant grandit avec l'héritage familial. Les mots prononcés, les émotions ressenties et les sentiments exprimés des parents forment un ensemble qui prédestine le comportement de l'enfant les 30 années de sa vie. Si sa famille évolue dans un climat de confiance, de joie, d'amour et d'ouverture, d'écoute de l'autre, alors l'enfant deviendra un adulte éveillé à la Vie et à sa Grâce. Et il avancera plus rapidement vers son Centre, léger de porter en son énergie les beaux sentiments et un regard confiant.

    Les mots n'ont de valeur que si l'énergie projetée est en cohérence avec l'explication donnée. Parler d'Amour si vous ressentez de la colère en vous créera de la perturbation en l'enfant. Car les enfants, les adolescents sont des êtres ouverts et sensitifs, même si vous ne le percevez pas au premier abord. Et ils percevront les mensonges que vous cachez au fond de vous. Ce qui affaiblira la confiance entre vous.

    Si votre enfant vous pose des questions, soyez le plus honnête possible avec lui. Ne croyez pas qu'il y a des réponses à éluder sous prétexte de l'âge. Vous avez en face de vous un être qui a vécu bien des vies et des expériences, et qui aujourd'hui ne demande qu'une chose : de l'Amour. Car la Conscience de l'Un est en chacun, intègre et merveilleuse. Et la Foi en soi est l'unique flambeau qu'un parent aimant et sincère ancre en son enfant. Par son exemple. Par sa propre Foi en lui, en la Vie et en l'Amour.

    Votre enfant ne vous appartient pas. Vous ne lui appartenez pas. Vous êtes deux êtres magnifiques qui cheminent ensemble jusqu'à ce que la Vie tourne votre regard vers votre évolution propre. A ce titre, votre enfant est seul roi de son existence. Vous êtes un être aimant qui partage ses valeurs, sans imposer, sans attendre. Sans titre de possession.

    Soyez un parent attentif, mais discret. Un accompagnateur tendre mais objectif. Soyez Vous, et il trouvera sa propre voie. Accueillez votre lumière, acceptez que vous soyez un être divin. Et votre lumière fera resplendir les diamants que l'enfant attend de présenter.

    Soyez heureuse, soyez intègre, soyez Paix et Amour. Et vous serez le parent que votre enfant a choisi pour s'incarner. Celui qu'il a pressenti en Vous lors de sa venue.

    Amour.

    RépondreSupprimer
  8. Pouvez - vous me parler du Choix?
    Faire le bon choix.
    Choisir entre 2

    RépondreSupprimer
  9. Ma chère sœur,

    voici la question qui est à la base de la Loi d'Attraction. Cette Loi fonctionne selon ce que vous exprimez, Qui Vous Êtes au moment présent et donc, ce que vous attirez à vous. Et chaque situation, chaque expérience vous demande de faire un choix : c'est ce que vous démontrent vos émotions et sentiments.

    Jusqu'alors, vous étiez sollicités afin de vous positionner entre l'Ombre et la Lumière. Cette image résume votre conditionnement dans une dimension dissociée. Jusqu'alors. Car les règles du Jeu ont changé, en votre faveur.

    Pour vous répondre, il nous faut partir à la Source de la Vie. Cela vous étonne ? Pourtant, la Vie s'appuie sur un algorithme avec des variables. Oui, l'Un a prévu une porte qui s'ouvre et qui se ferme selon le chemin parcouru et souhaité. L'Un nous offre les choix. Car la Vie est Liberté.

    Il n'y a ni bon ni mauvais choix. Juste une porte empruntée, et d'autres variables.

    Votre question appelle aussi à l'Essence de l'Être, aux expériences des âmes et à la dimension d'incarnation. Car pour une porte similaire ouverte, selon l'énergie de la personne, le résultat et la suite ne sera jamais les mêmes que pour une autre personne. Vous êtes Unique. Ce que vous choisissez pour Vous, peut ne pas convenir à l'autre selon la Voie qu'il désire expérimenter. C'est pour cela que le jugement est une notion illusoire et partiale. Vous ne disposez pas des clés pour déterminer une position d'ouverture ou de fermeture pour un autre.

    Cependant, en tant que parent, vous êtes quotidiennement soumis aux choix pour vos enfants, jusqu'à ce qu'il soit solidement ancré en lui pour retrouver sa guidance intérieure. Là aussi, il n'y a pas de règles. Bien des enfants pourraient librement déterminer leur parcours très tôt, mais sont étouffés par les préjugés et les peurs de leurs parents.

    Aussi, nous ne vous dirons qu'une chose : le cœur. Suivez votre cœur. Car votre cœur est en contact direct avec votre âme, et votre âme échange sans discontinuer avec l'âme de vos enfants. Nettoyez votre canal intérieur de vos peurs, de vos croyances, de vos limites et vous serez le guide aimant de vos enfants.

    Nous parlons aussi bien de vos enfants incarnés que de vos enfants intérieurs. Vivez dans la Joie et la Paix, et le doute ne sera plus. Vous ne serez que pensées, actions de cœur. Vous serez dans la Grâce de l'Un. Là se trouvent l'apaisement, la fluidité et la simplicité. La Vie est merveille. Chaque situation qui vous est présentée ne rencontre plus de freins car vous savez que le meilleur vous est offert, par Amour de l'Un pour Vous.

    Quelle que soit la porte ouverte ou fermée. Vous êtes Aimée. Foi en Vous.

    RépondreSupprimer
  10. MERCI pour votre réponse.
    Quelle est la différence entre avoir la Volonté et avoir la Foi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      la Volonté et la Foi sont deux partenaires de Vie. Nous pourrions définir la Volonté comme le partenaire masculin, le Masculin sacré et la Foi, sa partenaire féminine, représentant le Féminin Sacré.

      Tous deux sont interdépendants. La Volonté est l'énergie d'entreprendre, de suivre une intuition, d'entrer dans une action. La Foi est ce qui porte la Volonté, elle ouvre les portes du possible, écarte les doutes et les hésitations, apaise les troubles.

      La Volonté renforce la Foi, comme la Foi nourrit la Volonté. Il s'agit d'un couple sacré car il symbolise la Création, l'acte de Création et la Joie dans le Présent. Ce Pacte porte les vibrations de l'Expansion et le retour à son origine, son Essence.

      Car la Volonté s'exprime dans le fait de s'épanouir dans l'action de l'Un, dans Sa Volonté, et la Foi de reconnaître notre origine dans le Feu Vibral Primaire qu'est l'Un. Et c'est ce que la Loi de la Grâce définit. S'en remettre à la Volonté de l'Un en accueillant en Soi que le meilleur nous est offert par le Père/Mère, toujours.

      Volonté et Foi. Vous voici au carrefour de votre re-connexion, de votre renaissance.

      Amour.

      Supprimer
  11. Merci pour Votre réponse.
    Je me demande pourquoi je suis la
    seule à poser des questions...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sourire. Nous ne répondrons à cette question, car il existe autant de réponses que d'êtres incarnés sur cette magnifique planète.

      Supprimer
  12. Pouvez - vous nous parler de la jalousie. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      La jalousie est un cri de désespoir, une main tendue pour trouver de l'aide et du réconfort.

      La jalousie est l'expression d'une croyance ancrée dans bien des esprits et des corps. Croyance que la personne ne mérite pas d'être aimée. Et cette croyance tire sa nourriture d'une peur. La peur qu'elle soit hors de l'Amour de l'Un, qu'elle soit amenée à reconnaître qu'elle n'est pas "méritante".

      Une personne en lien avec elle-même sait, au plus profond de son cœur, qu'elle est Amour. Elle s'aime dans son intégrité, avec ses beautés et ses défauts, ses forces et ses faiblesses car Elle Est.

      Lorsque sa foi en elle est lézardée, elle projette alors à l'extérieur sa peur et sa souffrance. "Si elle ne s'aime pas, personne ne pourra l'aimer". Et lorsqu'elle se risque à s'attacher à quelqu'un, et que l'autre lui rende son affection, elle reste dans la croyance qu'elle ne le mérite pas et donc que l'autre s'en rendra compte un jour, seule ou avec l'aide extérieure.

      La jalousie est un cri poignant, que l'on peut aussi considérer comme une maladie car elle emplit le corps et l'esprit. Le désespoir en est son origine.

      Et votre culture s'attache depuis la nuit des temps à nourrir cette maladie, en vous apprenant dès votre incarnation que vous avez "pêché", et donc que l'Un vous a écarté de son Amour pour vous punir.

      La jalousie est la résultante de la séparation d'avec votre Intégrité, d'avec votre Soi.

      Si vous désirez pacifier et transcender une jalousie, il n'y a qu'un chemin de Foi qui puisse vous apporter la Paix. Car seule votre Foi en Vous vous procurera la Certitude que vous êtes aimé, par Vous-même et par l'Un, et que vous n'avez jamais été abandonné. Car si vous êtes acteur de ce Jeu magnifique, cela est sur Votre Demande, et dans la Joie la plus intense.

      Vous avez juste oublié l'espace d'un instant, de cet instant de Jeu. Et c'est pourquoi la Vie oriente votre environnement selon vos croyances intérieures : afin de vous montrer que tout est illusion, et que seule votre magnificence est Vérité en Votre Présence.

      Foi, Amour.

      Supprimer
  13. "Marcher sans se retourner"...Pourquoi avons - nous tant besoin de nous retourner ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      Pourquoi les enfants, lorsqu'ils débutent l'apprentissage de la marche, de la parole, de leur vie, posent-ils leur attention constante sur leurs parents ? Pour être rassurés. Car ils n'ont que leurs parents pour repères constants.

      Vous avez tous choisi avec Joie de vous incarner dans un monde dissocié, coupé du lien divin qui vous relie à votre Essence et à la Foi que vous faites partie de l'Un.

      Cette dualité imposait l'Oubli de Qui Vous Êtes afin que vous puissiez "descendre" au plus profond de la densité de cette dimension. Et vous avez accepté ainsi un "sacrifice" au sens de Choix Sacré : expérimenter le sentiment d'être seul. C'est ce que vous avez ancré en vous : l'Abandon. Et seul l'Amour et la Perfection de votre Être vous ont permis d'aller le plus loin que vous puissiez, car vous avez puisé au sein même de votre Centre la force de jouer, vie après vie.

      "Abandonnés" sur cette planète, vous vous êtes retrouvés sans repères ni soutien "physique". C'est alors que vous avez déterminé le temps linéaire. Grâce à cette illusion de linéarité, vous avez pu créer des paliers de repérage, un semblant de Cohérence.

      Et civilisation après civilisation, vous avez perfectionné votre système qui vous apportait réponses et sécurité, car vous avez répété les schémas que vous aviez mis en place. Observer que tout se répétait vous a donné une assurance, une stabilité pour continuer. Et cela est Juste.

      Ce qui s'est installé au niveau grégaire a été initié par vos ancrages personnels. Et c'est pourquoi vous avancez sur le chemin de la Vie sur un mode similaire, pour la plupart. Bien sûr, une telle diversité de personnalité et d'énergie a généré une multitude de repères. Mais tous forment une même unité d'évolution. Pour que le Plan de l'Un soit.

      Aujourd'hui, vous quittez la Loi d'Attraction pour baigner dans la Loi de la Grâce, reconnaître votre Divinité. Et les repères mis en place précédemment ne conviennent plus. Mais la peur de vous retrouver sur un chemin inconnu vous porte à vous retourner pour vous rassurer, vérifier que votre passé existe toujours.

      Petit à petit, vous vous rendrez compte que vous vous retournerez de moins en moins car vos questions ne trouveront plus de réponses déjà toutes faites. Et votre cœur fera flamboyer la Joie d'avoir la Liberté d'un Chemin Vierge de l'Ancien, que ce que vous avez appris ne soit plus pour accueillir l'Impermanence de l'Un, l'Evolution de votre Être qui place sa Vie dans la Foi d'être aimé.

      Ne plus avoir d'attentes, ne plus désirer vous placera dans l'acceptation de la Vie, puis vous intégrerez que le Choix divin est votre droit le plus sacré. Avancer dans la Grâce ne veut pas dire abandonner l'impulsion de votre cœur, bien au contraire. La Vie vous offrira des opportunités, toutes pour le meilleur de votre évolution, et votre Être vous enlacera de son Amour pour que vous ayez en vous l'assurance que votre choix sera le plus Juste pour Vous. Toujours.

      Et alors vous serez prêts à avancer les yeux fermés, mais votre perception multi-dimensionnelle éveillée. L'émerveillement sera votre cadeau.

      Supprimer
    2. Merci beaucoup.
      Même si je ne comprends pas encore que:"PUIS vous intégrerez que le Choix divin est votre droit le plus sacré"...

      Supprimer
  14. Quels sont mes outils de Vie? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      la réponse qui va t'être apportée est celle qui convient aussi à tous ceux qui s'incarnent sur cette belle planète, ainsi qu'à toute la création.

      Car les outils de Vie sont d'ordre spirituel, et non matériel dans le sens où vous le percevez dans votre dimension dissociée.

      Vous êtes nombreux à croire avoir une mission d'incarnation qui ne peut se concrétiser que par une profession, une expression dans votre carcan culturel. Or, les outils de vie reposent sur votre intériorité.

      Les outils de vie sont : la compassion, la sagesse, l'amour, le partage, la foi. Ce sont ces vertus qui vous poussent à regarder en vous, afin que la Paix et la Joie vous emplissent.

      La compassion vous ouvre à l'autre par la reliance de vos expériences. Vous comprenez la souffrance ou les illusions qui encerclent la personne et lui ferment les yeux sur la Grâce de sa Vie.

      La sagesse vous place en tant qu'observateur de la vie de l'autre. Vous ressentez profondément que ce qu'il a choisi de vivre, c'est en lien parfait avec sa programmation de vie.

      L'amour vous apporte satiété et équilibre. Vous savez que vous êtes aimé pour Qui Vous Êtes, et que vous recevez et donnez sans limites.

      Le partage car l'amour ouvre votre cœur à l'éternité et vous fait reconnaître que les autres sont vos frères et sœurs, issus du même Feu Vibral. Et donc qu'ils ne sont qu'une variation de votre propre expression.

      La foi car l'amour que vous porte l'Un chante à votre coeur que le meilleur vous est donné à chaque instant de votre vie, et que cela est exponentiel. Vous dessinez pour vous-même ce qu'il y a de plus beau.

      Lorsque vous prenez vos outils de vie en main, vous partez en votre intériorité afin de ramener au sein de votre cœur les enfants en souffrance. Vous ne vous refusez plus rien car vous savez que tout est source d'éveil et de joie. Et chaque opportunité d'exprimer votre vérité personnelle, Qui Vous Êtes, est saisie avec enthousiasme et sérénité. Vous n'avez plus peur de vous positionner en tant qu'être divin, souverain de sa vie. Et si une porte se ferme, vous reconnaîtrez simplement que votre évolution vous appelle à l'Inconnu, celui qui dépose à vos pieds les cadeaux de la Vie.

      Ne cherchez plus à vous satisfaire d'une expression matérielle. Vous vous limitez. Ouvrez-vous à votre richesse intérieure car, lorsqu'elle est reconnue, elle émane un éclat qui illumine le chemin et embaume les partages en société.

      Supprimer
  15. Pouvez-vous nous parler de la dépression? Du burn - out? Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      la dépression et le burn-out ne sont qu'outils utilisés par le corps afin de vous protéger, de se protéger.

      Tout comme la maladie, cela vous place en situation d'urgence. Parce que vous n'avez pu entendre les signaux préliminaires qui vous conseillaient de vous arrêter un instant afin d'écouter vos souffrances, votre corps émet les ordres de décompression. Avant que vos organes ne soient définitivement abîmés.

      La dépression et le burn-out vous amènent à reconsidérer votre positionnement, vos choix de vie.

      Lorsqu'une spirale ne cesse de prendre de la vitesse et vous entraîne sans que vous réagissiez, alors votre corps qui est amour pour vous et tendresse prend les commandes pour que votre esprit-mental s'ouvre sur ses blessures niées et cachées.

      Prenez cette situation comme un cadeau. Car cela est un cadeau. L'opportunité de vous écouter, d'avoir le temps de penser à vous, rien qu'à vous et de vous aimer.

      La Vie est un présent qui vous offre toutes les opportunités de trouver votre bien-être et la Paix du corps, du cœur et de l'esprit.

      Il n'y a que l'amour, pour vous, en vous et par vous.

      Aimez-vous.

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Hum!...Prendre la dépression comme un "cadeau". Savoir "s'écouter". Un dépressif, s'écouter? On s'écoute quand on médite. Un dépressif ne médite pas, à moins qu'il a une volonté de se guérir se cette façon. Je ne comprend pas votre "explication". Bien à vous.

      Michel.

      Supprimer
    3. Nous ne pouvons que vous envoyer notre amour. Car nous parlons à votre cœur, à l'être magnifique que vous êtes et que vous ne vous autorisez pas à rayonner librement.

      Lâcher-prise. Ayez confiance en vous. Votre mental attend de devenir le lien paisible et joyeux de votre cœur. Il peine à vous rassurer, à structurer en termes qui vous semblent rationnels ce qui appartient au domaine du cœur.

      S'écouter se fait de multiples façons. Il ne suffit pas de se plonger dans le silence et de se dire : je médite. La méditation est autre chose que de taire son mental. S'écouter est s'en remettre aux émotions et sensations qui fluctuent en vous. S'écouter est accorder du respect à votre corps. Par corps, nous entendons la prise en compte holistique. Nulle séparation entre votre corps, votre âme et votre Soi. Cela est illusion.

      Vous vous écoutez quand vous acceptez de ne plus mettre de barrières en vous, quand vous arrêtez le déni, quand vous vous donnez le droit à la parole.

      Bien des dépressifs sont dans l'écoute d'eux-mêmes quand les personnes "saines d'esprit" refusent encore l'idée même de se remettre en question.

      Autorisez-vous à ressentir avant de réfléchir. Aimez-vous.

      Supprimer
  16. Qu'est-ce qui nous empêche d'être toujours dans le bonheur? Merci pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère soeur,

      rien ne vous empêche d'être toujours dans le bonheur si ce n'est vos peurs de perdre vos habitudes, si chères à votre mental.

      La Vie est Paix, Joie, Amour.

      Si l'Aventure qui vous a tous amenés à vous incarner dans cette dimension dissociée vous a permis de plonger dans l'Ombre, elle vous offre aussi aujourd'hui la liberté de sortir de vos illusions.

      Or, votre mental a été programmé afin de vous apporter un sentiment de sécurité lorsque vous naviguez sur des eaux connues, qu'elles soient agréables ou désagréables.

      Remettre en question vos croyances, vos pensées, vos ressentis demande avoir confiance en la Vie. Et donc en l'Amour que vous méritez tous.

      Or la séparation vous a plongés dans le doute de mériter l'Amour de l'Un. Du fait de l'oubli. Et c'est ainsi que vous vous êtes persuadés que votre chemin était condamnable. Que vous ne méritiez pas le bonheur.

      Être en Paix et en Joie implique avoir confiance en soi, savoir que l'Un vous aime d'un amour inconditionnel, et que la Vie vous offre le meilleur, toujours.

      Avez-vous confiance en vous ?

      Supprimer
  17. Pouvez-vous nous parler de la solitude?
    La solitude recherchée et celle imposée. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      Une solitude n'est jamais imposée car votre chemin vous appartient en propre. Si vous êtes seuls, c'est votre choix. Conscient ou inconscient.

      Qu'est-ce que la solitude peut vous apporter ? L'écoute de vous-mêmes. Ne plus vous enivrer de la présence de l'autre afin de vous oublier. Aller chercher en vous les réponses, et non à l'extérieur.

      Il y a bien des façons d'être solitaire. Car même au sein d'un groupe, vous pouvez rester solitaire, coupé des échanges.

      La solitude est un état d'être. Et elle porte les graines de l'éveil. Nul autre que vous ne vous éclairera sur ce qui patiente en vous. Nul autre que vous ne saura mieux comprendre votre chemin et vous apporter l'Amour que vous méritez. Nul autre que vous ne pourra pacifier et transcender les souffrances qui frappent à la porte de votre conscience.

      Il n'y a jamais de solitude imposée. La façon de ressentir ce temps de retrouvailles avec vous-mêmes reste dépendante de votre filtre émotionnel. Vous pouvez éprouver un sentiment de rejet ou apprécier cette pause pour écouter votre cœur vous conter ses histoires.

      Supprimer
  18. Pouvez - vous nous parler de la Peur...Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      comme nous l'avons déjà exprimé, la peur est un sentiment qui exprime votre désamour personnel.

      La séparation qui fut procédée afin que vous puissiez expérimenter toutes les potentialités de ce Jeu s'est accompagnée de l'oubli.

      Cet oubli permit que les échanges victimes-bourreaux-sauveurs, maîtres et esclaves prennent tous leurs sens au sein de votre émotionnel.

      Et cet oubli vous fit croire que vous étiez séparés de l'Amour de l'Un. Au sein de votre cœur vous étiez toujours en lien avec votre Soi. Mais vous vous êtes éloignés de votre cœur et avez cherché à l'extérieur les réponses au sentiment de Vide en vous.

      Chercher à l'extérieur revient à abandonner son pouvoir personnel, à douter de sa valeur, à se juger. Et à écouter les autres.

      La peur n'est rien d'autre que votre perte de confiance en vous, en la Vie et en l'Amour inconditionnel que l'Un vous porte.

      La peur répond à l'Inconnu. La Vie est Inconnu puisqu'elle vous offre le meilleur selon votre positionnement. Nul contrôle, nulle prévision. Juste accueillir.

      Et accueillir demande l'Ouverture. Être en confiance, en Paix. La peur est l'indication que vous doutez de vous, de votre capacité à émaner Qui Vous Êtes.

      La peur est un cadeau. Elle vous montre les blessures qui attendent d'être aimées. Sans la peur, vous ne poseriez pas votre attention sur vous-mêmes.

      Avez-vous peur d'être malade ? Avez-vous peur d'être seul ? Avez-vous peur d'être rejeté ? Avez-vous peur du regard des autres ? Avez-vous peur du lendemain ?

      L'Amour se place au Présent. En Vous. Dans l'Accueil et la Confiance. Tel l'enfant divin qui se trouve au sein de votre cœur.

      Supprimer
  19. Je viens de lire message aux émissaires de l"Un, et j'en ai pleuré de joie, une résonnance en moi mais cela reste floue , pouvez vous m'en dire un peu plus ? Les cristaux , plutôt les cranes de cristal on un rôle dans l'ancrage de la grille ? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La réponse qui va vous être apportée concerne chaque être incarné sur votre magnifique planète.
      Les crânes de cristal, qui sont au nombre de 12 en manifestation densifiée, sont dépositaires de la connaissance et des expériences liées à cette planète-école.
      Chaque être incarné est amené à se relier à un crâne précis, qui sera son guide dans son éveil de lui-même. Il suffit pour cela de faire appel au crâne et de s'ouvrir.
      Tout comme les êtres incarnés, les émissaires de l'Un sont suivis par un crâne de cristal. Car la particularité "physique" des émissaires est de détenir en leur adn des clés issues de multivers différents de celui-ci. Cela implique une transparence, une rectitude et une sagesse qui les portent au Service. La densité de la 3ème dimension dissociée a bien souvent obturé leur canal. Perdus, les émissaires se meuvent au sein de courants de désespoir et d'incohérence qui les éloignent de qui ils sont.
      Les crânes de cristal sont les Gardiens de l'Ordre. Leur finalité est de disparaître lorsque les Anges-Humains seront prêts à assumer ce rôle, celui du 13ème crâne de cristal éthérique. Et actuellement, ils participent à la mise en place des grilles de l'ascension planétaire.

      Si vous êtes un émissaire, faites appel à votre crâne de cristal, celui qui vous suit depuis votre arrivée et qui vous protège. Il vous aidera à vous reconnecter à votre Essence et vous permettra d'activer votre énergie au centre de votre Soi.

      Et lorsque vous aurez retrouvé votre stabilité, vous découvrirez en vous les outils de votre mission.

      Supprimer
  20. merci pour la découverte de ce beau site et de la qualité que j'y sens... Comment savoir si je fais partie des Travailleurs (ou Artisans de Lumière)? J'oeuvre du mieux possible à tout ce qui se met en place, mais comme j'aimerais faire plus, être plus consciemment guidé !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je sais que ma réponse va différer un peu de celles que l'on trouve sur internet, mais pour moi, tout être incarné sur cette planète est un travailleur de lumière, ou artisan de lumière.

      Cette planète est une planète-école. Il s'agissait de rassembler en un endroit tous les adn des nations stellaires afin de créer une nouvelle race qui puisse pacifier et transcender ce qui séparaient ces nations. De générer une harmonie universelle. D'une part afin de rassembler les énergies qui s'opposaient en une guerre fratricide, d'autre part pour préparer l'ascension de cet univers.

      Chaque âme qui a accepté de s'incarner ici l'a fait dans une optique d'Amour. Quelle que soit l'origine de l'être incarné, son choix fut posé dans le Service. Et qu'il ait fallu vivre des expériences dans l'Ombre et la Lumière ne fait que confirmer le courage et la Foi qui flamboyaient discrètement ou non dans le cœur de chacun. Car toute incarnation appelait la compréhension de ce qui a séparé les nations stellaires, pour apporter ensuite les outils de réunification.

      Où que vous soyez, quoi que vous fassiez, si vous vous offrez l'amour que vous méritez, celui d'un être parfait dans des illusions d'imperfection, vous vous positionnez dans votre Justesse. Et votre seul et unique guide est votre cœur, lien direct avec votre Source, l'Amour. Ecoutez-le vous rappelez vos origines divines. Ecoutez-le vous guider dans vos choix. Ecoutez-le vous conter que vos souffrances ne sont dues qu'à une incompréhension d'une expérience de vie.

      Trouvez vos clés qui vous apportent la paix intérieure et la Joie. Elles se trouvent en Vous, uniquement en vous. Aimez-vous comme l'Un vous aime. Et vous illuminerez de votre place la terre entière.

      Supprimer
    2. merci beaucoup de la simplicité ...si évidente de votre réponse. Je m'appelle Dominique, mais ne sachant ce qu'est une "URL" pour "répondre en tant que...", j'ai fait au plus simple !

      Supprimer
    3. Merci pour votre lumière qui nous permet de mieux comprendre notre incarnation.
      Gratitude.

      Supprimer
  21. Qu'est ce que consentir à n'être rien. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'être rien. Voici un terme vaste et pourtant qui ouvre les perspectives de chacun.

      Consentir à n'être rien est, au départ, revenir en son Centre, là où la Vacuité vous emplie du Vide, dans son abondance du Tout.

      En termes terriens, vous êtes Vide de savoir, de possession, d'identité. Et pourtant, ce Vide vous connecte à la Connaissance du Tout, de l'Un. Parce que vous êtes Libre d'accueillir, que rien n'est frein à recevoir, vous possédez le Tout.

      Consentir à n'être rien, c'est accueillir votre Essence. Et ainsi, à vous connecter à l'ensemble.

      Car le rien est le tout. Si vous n'avez plus de limites, vous devenez l'Un.

      Et l'Un, dans son infini Amour pour Vous, ne souhaite que votre complétude, votre sentiment d'être relié à toute la Création, tout en vous offrant ce qui n'est pas encore et qui peut se produire.

      Consentir à n'être rien signifie accepter d'être le tout. Amour inconditionnel.

      Supprimer
  22. Pourquoi a t on oublié qui on était ? Merci.
    Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très chère,

      Pourquoi oubliez-vous hier ? Pour vous plonger dans le Présent, le cœur ouvert et un regard neuf.

      L'Oubli est un cadeau que vous a offert l'Un afin que vous puissiez plonger dans le Jeu de cette merveilleuse planète-école.

      Lors de l'arrivée des premiers êtres stellaires sur cette planète, certains choisirent de conserver leur conscience de lumière afin de poser des bases d'éveil. Ils furent les fondateurs des races qui allaient devenir l'Humanité.

      Mais ils savaient aussi qu'en maintenant un niveau énergétique élevé, ils ne pourraient contacter les domaines de l'Ombre, leur alter-ego. Or, cette planète-école fut créée afin de réunir chaque nation stellaire de cet univers en une seule race. L'objectif était que cette race soit le lien d'union de toutes les nations, afin qu'un rapprochement harmonieux puisse pacifier et transcender ce qui les éloignait les uns des autres.

      Deux mécanismes furent apposés dans et sur la matrice de la planète : l'un pour séparer la planète de la syntonie universelle, l'autre pour que les fréquences de l'Ombre et de la Lumière puissent co-exister selon la Loi du Libre-arbitre et de l'Attraction.

      Chaque âme qui se proposa dans la Joie pour s'incarner avait connaissance de la nécessité d'expérimenter toutes les gammes d'émotions et sentiments, selon les pôles de la dualité.

      Or, tout être qui vit est un être de Lumière, même ceux qui vous paraissent bien éloignés des principes de l'Un. La Lumière contient toutes les couleurs. Toutes.

      Pour expérimenter l'Ombre, la première impression d'incarnation se devait d'être la Séparation. Et donc l'Oubli. Perdus, effrayés, terrifiés, vous étiez alors libres d'entrer en contact avec toutes les possibilités du Bien et du Mal. Et de choisir.

      Telle est la raison de l'Oubli. Donner la liberté de vivre en dualité. Et d'exprimer Qui Vous désirez Être.

      Supprimer
  23. Bonjour, j'ai lu avec beaucoup d'attention les discussions précédentes et j'aurais une question à mon tour..

    Je somatise depuis très longtemps et je pense que mon âme essaie de me faire comprendre que quelque chose ne va pas, que je ne suis pas sur la bonne voie (au niveau professionnel notamment). Comment savoir quelle est sa voie ? L'âme peut elle nous envoyer des signaux (par la maladie notamment) pour qu'on l'écoute ?

    Je vous remercie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas signée : Céline

      Supprimer
    2. Très chère Céline,

      votre question vous offre vos réponses. Oui, votre âme émet son amour vers votre corps, qui en réponse, transmet des signaux à votre esprit-mental.

      La somatisation n'est que du temps que vous vous offrez afin que vous soyez la plus juste pour vous regarder, tel un trésor qui illumine votre présent.

      Votre esprit vous positionne sur votre aspect professionnel afin de vous rassurer sur votre positionnement intérieur. Mais il ne s'agit là que d'une facette de ce qui vous attend, un outil miroir.

      Votre famille, vos amis, votre vie personnelle et professionnelle, vos loisirs ne sont que l'expression de votre intériorité, plus précisément de la façon dont vous vous jugez.

      Une maladie est un jugement intérieur et personnel. Une maladie est un outil d'introspection, un signal que votre corps traduit, selon les raisons et l'objectif à atteindre, par le choix d'un organe, d'une sensation douleur, d'un amoindrissement sur lesquels poser votre attention.

      Croire qu'il s'agit d'une mauvaise voie est une illusion. Il n'existe pas de bonne ou mauvaise voie, simplement la plus juste pour Vous au moment présent. Là où vous êtes est votre place. Changez votre perception. Si vous êtes à votre juste place, alors il vous appartient d'entrer en vous pour accueillir, comprendre et aimer les multiples personnalités qui tourbillonnent en votre intériorité. Et ce que vous appelez maladie se révélera outil d'éveil et de compassion envers vous-même.

      La maladie est un barème dans votre échelle d'Amour pour Vous. Elle vous indique où vous vous éloignez de votre Centre, de votre Amour inconditionnel. Et tout est en Vous.

      Supprimer
  24. J'ai tellement de questions qui me viennent à l'esprit mais une en particulier concernant le couple et la fidélité ? Les conventions, les croyances nous orientent vers la fidélité dans un couple, et nous rendent coupable si l'on commet une infidélité, mais l'amour est partout et il ne peut être donné uniquement à une seule personne. ..?? merci céline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      l'Amour est inconditionnel, sans limites de nombre, de croyances ou d'époques, de dimensions.

      L'infidélité est une croyance humaine, en lien avec la notion de possession et de sécurité. En lien avec la dualité.

      L'Amour inconditionnel est ancré en chacun et chacune, quelle que soit l'apparence que nous choisissons de prendre. Ainsi, hors de l'illusion de votre monde, nous partageons ce lien indéfectible avec autant d'êtres que notre cœur ressent.

      Et ce sentiment est tout autre que celui que vous ressentez dans votre monde d'illusions car la séparation du féminin et du masculin est une création de vos civilisations religieuses.

      Dans l'énergie, nous sommes porteurs de ces deux pôles, unis dans l'androgynat sacré. Nous sommes attirés par une reliance qui prend source dans l'énergie, et non dans le pôle exprimé.

      Ainsi, chacun peut avoir des époux et épouses en même temps, et aimer tendrement ces êtres de la même intensité.
      Si un lien se détend, nous nous éloignons sereinement, dans la Justesse de l'Amour.

      Et parce que nous aimons l'autre comme nous nous aimons nous-même, nous ressentons les époux et épouses de l'autre comme nos propres époux et épouses. Car le bonheur de l'autre est notre propre bonheur. C'est ainsi que nous sommes en complétude.

      Les liens peuvent se détendre car la Vie est mouvement et évolution. Si nous sommes amenés à modifier notre fréquence, à changer d'octave par exemple, et que la résonance avec l'autre ne soit plus en harmonie, il est simple de le reconnaître et de l'accepter pour tous. C'est une joie de sentir l'autre évoluer vers son Centre, c'est une joie d'avoir partagé son Essence et d'y avoir ainsi participé. C'est alors une Joie qu'il prenne son essor vers des domaines qui s'ouvrent à sa Conscience.

      Car il n'y a nulle séparation. Et l'évolution de l'un favorise l'éveil de l'autre.

      Ainsi est l'Amour. La fidélité est de respecter inconditionnellement les choix de chacun, et que nulle limite n'existe à l'expansion des cœurs.

      Tel est l'Amour de l'Un pour nous, tous. Nulle préférence, nulle exclusivité. Et nous sommes son miroir.

      Supprimer
    2. merci encore pour ces éclaircissements... qui me parlent vraiment ... :)

      Supprimer
  25. Qu'est ce qu'une guérisseuse d'âme ? Comment cela fonctionne t'il ? Si le mal être et la maladie ne sont pas "mauvais" car ils permettent une évolution de l'âme pourquoi ferait on appel aux guérisseurs ..?

    Merci. Céline (qui se pose plein de questions...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      Les guérisseurs d'âme sont des communicateurs. Ils ont pour fonction de vous aider à nettoyer le canal qui vous lie à votre âme. D'où le nom que vous leur donnez généralement.

      Ils existent car vous exprimez des difficultés à maintenir votre connexion. Et cette dernière est essentielle au maintien de votre Centre.

      La maladie, outil de barème de votre Amour, vous montre là où votre attention mérite d'être portée, en vous. Et lorsque vous regardez, comprenez et aimez ce qui toque à votre conscience, alors vous guérissez. Quels que soient les acteurs auxquels vous faites appel, vous êtes l'unique guérisseur pour vous.

      Et ce guérisseur interne est en lien direct avec votre âme. Cette connexion passe par votre cœur.

      Mais vous êtes souvent perdus dans les océans émotionnels de votre corps, et votre esprit détourné vers l'extérieur par votre civilisation. Vous ne percevez plus votre divinité, et oubliez que vous détenez votre souveraineté personnelle par votre lien âmique.

      Les guérisseurs d'âme sont là pour contacter votre âme, entendre vos besoins et nettoyer votre canal qui va vous permettre de recevoir ce que votre âme vous transmet. Ils ont le terme de guérisseur car ils sont les acteurs temporaires qui véhiculent le fluide d'Amour entre vous et votre âme.

      L'unique guérisseur ne peut être que Vous-même car vous seul détenez la compréhension et la Justesse dont vous avez besoin. Mais tant que vous n'aurez pas nettoyé votre canal direct, des intermédiaires répondent à votre appel afin de rétablir votre communication avec votre âme.

      Supprimer
    2. " Ce qui toque à votre conscience " : identifier Ce qui est important quand tant d'émotions , de questionnements lancinants nous harcèlent est difficile.

      Supprimer
    3. Ma chère sœur,

      le silence offert par la méditation vous rapproche de votre cœur.

      Lorsque vous êtes proie aux doutes, aux hésitations et aux questionnements, acceptez de vous poser et de laisser votre esprit se reposer, souffler. Envoyez à votre coeur ce qui vous trouble sans attendre de solution immédiate, de réponse directe. Et laissez la vie et votre âme vous prodiguer leurs soins aimants.

      Soyez compatissante envers vous-même. Apportez-vous le cadeau d'un instant de réconfort par une pause de paix.

      Supprimer
  26. Bonjour,
    Je découvre cette rubrique au milieu de la nuit, portée par l'élan et tout ce que je lis résonne fortement à tel point que ça en est troublant. Évidemment des questions me viennent à l'esprit mais j'ai l'impression d'en connaitre déjà les réponses.
    Ceci dit, il reste deux questions pour lesquelles je n'ai pas une réponse mais plusieurs, ce qui m'embrouille.
    La première, c'est au sujet de l'addiction aux médicaments que je vois tantôt comme une "chance" puisque ça m'évite de tomber dans l'orgueil (je résume) et parfois, je considère cela comme un mur qui me ferme le cœur, qui m'empêche d'être totalement ce que je suis, depuis mon cœur, d'exprimer ma vraie nature; l'amour inconditionnel. Je prends justement ces médicaments pour ne pas être trop vulnérable, ne pas être une éponge émotionnelle.
    Est-ce la peur d'aimer qui se cache derrière ce comportement?
    Je poserais la prochaine plus tard vu la longueur de celle-ci.
    Lydia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      tout ce qui existe sur votre planète est outil. Il n'y a ni bien ni mal, juste votre regard.

      Les médicaments sont des outils. Si vous avez ressenti le besoin d'en prendre, c'est parce qu'ils correspondaient à votre demande. Et tant que vous sentez en avoir besoin, alors c'est qu'ils sont en cohérence avec ce que vous vivez.

      Le jugement vous fait croire que votre orgueil est un ennemi, et que votre cœur peut être fermé.

      L'orgueil n'est qu'une expression de votre manque d'amour pour vous. Se mésestimer aussi. Il ne s'agit que de votre cri de désespoir, souffrance de vous sentir seule et abandonnée.

      Le cœur n'est jamais fermé car sa fonction est de donner et de recevoir. Ce sont les illusions qui vous donnent l'impression d'être éloignée de votre Centre, de l'Amour.

      L'Intention détient la magie de la Vie. Si vous remerciez vos médicaments pour le soutien qu'ils vous offrent et que votre attention se porte sur l'ouverture à l'Amour, vous éclairerez vos méandres intérieurs et libérerez vos douleurs.

      Être vulnérable répond à une peur de s'ouvrir, la peur de souffrir au contact des autres. Car les autres ne sont que votre miroir, celui qui vous parle de vos souffrances intérieures qui frappent à votre porte. Elles sont vos guides vers la Liberté d'Aimer. Ecoutez-les. Ouvrez-vous à elles. Elles sont les sages qui vous conteront les expériences incomprises, les sentiments d'injustice et de trahison, la souffrance de la séparation.

      Changez votre regard. La Vie est généreuse et vous apporte ce dont vous avez besoin pour évoluer vers la Joie et la Paix. Et cela passe par le nettoyage de vos souffrances et douleurs.

      Et lorsque vous vous aimerez, l'Amour sera votre quotidien, votre Présent.

      Supprimer
  27. Comment puis-je aider mon mari malade sans projection, sans transfert ? Sans lui faire de mal. Merci.
    Pascale ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      continuez simplement à l'aimer, comme vous le faites si bien déjà.

      Comment aider l'autre ? En respectant son choix de vie, que ce soit dans la maladie ou la joie, les blocages ou la liberté. Gardez en mémoire, en votre conscience que chacun a son programme personnel, et que vous avez passé un contrat d'assistance. Ce contrat stipule d'écouter votre cœur, uniquement votre cœur. Car lui seul sait ce qu'il est juste pour tous deux de vivre ensemble, d'expérimenter ensemble.

      Si vous avez peur de projeter, alors vous projetterez. Si vous vous offrez, telle que vous êtes, dans votre transparence, vous serez le partenaire harmonieux que vous aviez déterminé tous deux.

      Oui, nous vous ramenons encore et toujours vers vous-même. Car comment aider les autres si vous-même êtes perdue dans vos océans émotionnels déchaînés ? Comment écouter les besoins de l'autre si les vôtres restent frustrés ?

      Enfin, éloignez de vous toute idée de culpabilité. Vous ne pouvez faire de "mal" à l'autre. Nul ne peut blesser l'autre si l'autre n'est pas en résonance, donc en accord tacite. Car tout se qui arrive dans votre vie n'est que le résultat de votre demande. Toujours.

      Supprimer
    2. Merci pour votre réponse. J'ai peur que mon amour pour lui ne soit pas désintéressé. J'ai une relation de dépendance. S'il venait à disparaître je serai anéantie. Je ne pourrai pas me débrouiller toute seule, faire face au quotidien, financièrement. Je me sentirai abandonnée. Un profond abandon incommensurable, irrationnel. Un ressenti d'abandon d'un père de notre Père à tous. J'ai beaucoup de mal à vivre sur cette terre comme si on m'avait lâché dans l'espace, me retrouver échouer sur cette planète. J'ai pensé à une punition, je n'ose pas dire une condamnation, un bannissement.
      Mon mari qui est très terrien est une aide précieuse pour le quotidien. Je suis paniquée s'il partait dans l'autre monde.
      Pouvez-vous me dire ce qu'est le contrat d'assistance, en ce qui me concerne c'est surtout mon mari qui m'assiste. Je suis juste là à ne rien faire.
      Merci de m'éclairer.
      Pascale *

      Supprimer
    3. Un contrat d'assistance est d'offrir à l'autre le miroir et les conditions pour s'éveiller.
      Dans un couple, il s'agit pour l'un de jouer un rôle d'ancrage matériel (une maison, un salaire, une sécurité émotionnelle par exemple) afin que l'autre puisse positionner son attention sur son intériorité.
      Vous croyez souvent que si vous vous éveillez, vous vous éloignerez de l'autre qui reste si "matérialiste". En fait, l'autre joue un rôle de stabilisateur fonctionnel en lien avec votre dimension. Vous disposez d'un espace et du temps pour regarder en vous vos souffrances, vos douleurs et vos peurs, pour les aimer, les comprendre, les pacifier. Et lorsque vous vous libérez de vos peurs, vous en faites profiter votre conjoint. Car vous êtes liés énergétiquement par ce contrat. Plus vous allez vers la Paix et la Joie, et plus vous lui transmettez l'harmonie.

      Votre équilibre passe par votre paix intérieure. Quand vous changez, vous émettez un signal d'éveil en les êtres avec qui vous êtes liés : vos parents, vos enfants, votre famille, votre compagnon ou compagne.

      Vous parlez de punition. Ce sentiment provient de la souffrance de la séparation, celle qui s'est produite lorsque vous êtes entrée dans l'Oubli. Et que vous avez reproduite en bien des vies, ainsi que dans votre enfance. Les religions ont détourné cette souffrance pour en faire un ciment d'autorité et d'esclavage émotionnel.

      Si vous avez peur, si vous vous sentez étouffée par vos tourments, alors c'est que vous êtes prête à vous en libérer. Et cela viendra de vous-même, de votre intérieur, de votre regard sincère envers vous-même. Regardez-vous, écoutez-vous. Vous trouverez non pas un ennemi mais un être aimant et compatissant, tendre et maternel. Nul jugement, seule la joie de votre retour à vous-même : un être divin qui a oublié l'espace d'un instant qu'il était aimé inconditionnellement.

      Supprimer
  28. bonsoir Magali, salut à tous les êtres qui vous accompagnent et nous aident... depuis des années j'essaie de me libérer de ma dépendance à l'alcool le soir - thérapies, prières , appels...-pas moyen; je ne culpabilise pas mais je sens combien cela me limite dans mes soirées, mes réveils du matin, ma santé , ma forme physique...bien sûr, je ne culpabilise pas, mais je voudrais tant passer le cap pour être disponible à d'autres énergies...merci.Dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voici une question qui répond à toutes les addictions, quelles qu'elles soient.

      Et notre réponse sera : pourquoi désirez-vous vous éloigner de vous-même ? pourquoi avez-vous peur d'aller voir en vous ce qui appelle depuis votre enfance ? pourquoi vous regarder est-ce si douloureux ?

      Nous sommes compassion devant votre souffrance profonde, votre cri de désespoir et, surtout, votre terreur de vous écouter. Nous sommes Amour pour vous devant votre courage d'endurer ces douleurs jour après jour, émotion après émotion.

      Car ne vous y trompez pas, vous êtes courageux, vous êtes fort. Vous avez choisi d'expérimenter un domaine difficile, une addiction. Il faut beaucoup d'endurance et de foi en la Vie pour aller là où votre lumière s'éloigne, afin de vous permettre de plonger dans ces étapes.

      Une addiction est un outil. Votre illusion qu'elle est votre maître vous a fait abandonner votre souveraineté. Et votre corps a emmagasiné, cellule après cellule.

      La clé est ici : votre cellule. Regardez-vous, en vous, et allez chercher dans vos cellules l'addiction et ses raisons intimes, qui plongent ses racines en votre enfance. Parlez à votre corps, expliquez-lui que votre choix de cœur est de reprendre votre souveraineté. Détaillez vos raisons, émettez votre amour pour votre corps, jusqu'à ce que vous sentiez qu'il frémit de bonheur.

      Et cellule après cellule, vous prendrez contact avec votre addiction. C'est ainsi que vous pourrez pacifier et transcender. En vous aimant. En vous écoutant. En ne vous jugeant plus mais en étant le partenaire attentif et respectueux de votre couple corps-être.

      Recevoir demande être disponible. Donnez-vous d'abord votre amour et votre écoute. Faites-le progressivement, patiemment. Vous avez tout le temps. Vous suivez votre programmation. Tout est Juste.

      Supprimer
    2. merci merci merci, beau programme qui me demandera vigilance et amour de moi à chaque instant... quel beau défi aussi à m'offrir ! Dominique

      Supprimer
    3. votre réponse était très belle.. mais je ne sais pas comment me connecter à touts ces cellules, et aucune issue ne me semble se proposer. J'ai l'impression de m'aimer, en tout cas je ne sais comment faire mieux... j'ai décidé d'arrêter tout effort par rapport à cette addiction, et je m'en remets à la Volonté de Mère/Père pour me guider là où c'est juste.. merci Dominique

      Supprimer
    4. Vous venez de répondre à votre questionnement, être magnifique que vous êtes.

      Le lâcher-prise est votre réponse. Jusque-là, vous restiez dans votre mental à chercher des solutions là il n'y en a pas. Car l'évolution se trouve dans votre coeur, et uniquement dans votre coeur.

      Comment être à l'écoute de vos cellules ? En faisant confiance à votre corps, et ainsi en le laissant vous montrer un chemin.

      Votre corps est un être complet, indépendant, autonome et sage. Il est relié directement à votre Essence et échange constamment avec votre âme. Tant que vous restez au niveau du mental, vous vous éloignez des conseils et soins de votre âme.

      Ecouter ses cellules, c'est accepter de ne pas détenir les réponses et d'accueillir ce que la Vie nous apporte : une plongée en soi.

      Vos réponses sont en vous, uniquement en vous, toujours. Ce qui vous maintient dans l'addiction est lié à vos croyances qui vous mésestiment, déprécient. Vous avez peur, et cela est naturel. Vous craignez de découvrir que vous ne méritez pas l'Amour, votre Amour et celui des autres.

      Pourtant, nous le clamons dans tout l'univers : vous êtes magnifique. Vous êtes un être estimable, vous êtes Lumière. Et l'Un vous aime inconditionnellement, nous vous aimons inconditionnellement, votre âme vous aime inconditionnellement.

      Ne craignez plus de regarder en vous vos souffrances, peurs et douleurs. Vous y découvrirez des incompréhensions, des quiproquos et des malentendus. Vous découvrirez que vous êtes un être d'Amour.

      Lâchez-prise, faites-vous confiance, faites confiance à votre corps, à votre coeur. Vous ne pouvez vous tromper. Vous êtes le chemin de votre âme, et votre âme ne se trompe jamais.

      Supprimer
  29. Bonjour chère âm-i-e :-)

    J'ai découvert ton site il y a quelques jours, par coïncidence (c'est-à-dire que j'avais une question et la réponse se trouvait ici à ce moment :-).

    Dans le "Message aux émissaires de l'un", il est dit : "Être un émissaire de l’Un implique que vous interveniez dans cet univers porteur d’un sceau particulier." En quoi ce sceau est-il "particulier"?

    Ne sommes nous pas tous porteurs du sceau de l'Amour et d'un programme particulier unificateur? Ma voie (voix) est différente de celle de mes frères et soeurs, mais n'est-elle pas à la fois unificatrice grâce à l'amour que je porte envers cette différence? Merci :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacun est porteur de l'Amour et de sa fréquence unificatrice, cela est vérité.

      Votre univers se trouve sur la portée du 3, de la trinité. Chaque nation de cet univers existe alors selon les octaves en cohérence avec cette dimension trinitaire.

      Ce qui différencie les émissaires de l'Un est qu'ils sont porteurs d'éléments issus de portées différentes, et notamment du 4, celle qui vous est offerte par l'ascension cosmique. Ils les portent en un sceau conscient et selon la Volonté de l'Un. En quelque sorte, ils vous apportent la myrrhe et l’encens qui activeront un portail au juste moment.

      Pour cela, les émissaires de l'Un devaient s'incarner parmi vous afin qu'ils fassent partie intégrante de l'Humanité.

      Vous avez toutes les potentialités, mais elles restent inactives tant que vous n'êtes pas en cohérence avec chacune.

      Les émissaires de l'Un ont la compétence d'assister les univers, à la demande de ces univers, en conscience. Ils ne sont nullement autorité ou hiérarchie, ils sont conseils techniques. Vous pouvez les appeler les techniciens de l'Un (clin d’œil) car ils interviennent uniquement là où il est juste qu'ils soient, et toujours avec l'accord unanime de ceux qui les ont sollicités.

      La mission de l'Humanité est de transcender les séparations. Et vous le faites magnifiquement.
      La mission des émissaires de l'Un est d'offrir les clés de la portée du 4. Et ils travaillent à que ce soit au plus Juste.
      L'un sans l'autre ne peut s'accomplir.

      Cohérence.

      Supprimer
  30. Les médecins envisagent d'enlever un rein à mon mari. Je suis profondément perturbée. Je me questionne depuis quelques jours. Pourquoi je suis dans cet état de peur, d'affolement, de confusion... J'ai pensé que c'était comme si on m'enlevait le cœur ou que l'on m'avait enlevé le cœur. Je n'ose pas écrire arracher. Je pleure et je ne sais pas pourquoi. Mon cœur qui était là et qui n'est plus.
    Merci de me guider.
    Pascale *

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      ce que vous vivez est naturel. Cette annonce fait résonner en vous la peur de la mort, de la séparation définitive.

      Il vous est offert cette occasion pour positionner votre attention sur vos croyances en la mort, sur votre attachement à votre mari.

      L'amour est-il dépendance ou liberté ? La mort est-elle une séparation définitive ou une porte de retour à son essence ?

      Ayez beaucoup de compassion pour vous-même comme pour votre mari. Car cette expérience est un cadeau commun, que vous vous êtes offerts tous deux.

      Vos âmes vous apportent le merveilleux présent de vous libérer de vos illusions afin que votre amour perdure dans la transparence et la vérité.

      Que vos cœurs enlacés soient vos guides en ces jours d'approfondissement de vous-mêmes.

      Appuyez-vous sur ceux qui vous aiment. Vous êtes entourés d'Amour.

      Supprimer
  31. Comment consentir à être, à vivre, à aimer ?
    Merci de me remettre sur le chemin.
    Pascale *

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Consentir à être, à vivre, à aimer. Il s'agit simplement d'abandonner vos croyances de ne pas mériter, vos croyances que vous êtes limités, vos illusions d'être mortels.

      Vous regardez sans cesse vers ce qui a été alors que le Présent est Création, Nouveautés.

      Reprenez le cours de votre vie. Ne laissez plus les autres décider pour vous-mêmes. Et utilisez l'Oubli selon la sagesse de votre cœur. Le Présent vous ouvre ses trésors si vous êtes dans l'accueil de l'Inconnu. Le Passé vous enferme dans ses cycles sclérosés.

      L'expérience est une richesse si elle vous libère de vos illusions. L'enfermement est une illusion. Si vous restez sur vos douleurs, vos larmes et vos regrets, vous vous noyez dans votre ombre. Or, l'Ombre est un professeur, non un tyran ou un ennemi.

      Il ne vous est demandé de consentir, votre âme vous remet votre souveraineté. Il ne tient qu'à vous de la recevoir, de l'accepter.

      Vous n'avez nul sacrifice à faire, nul abandon ou déchirement à subir. Vous l'avez déjà fait lorsque vous avez accepté d'expérimenter les souffrances et les douleurs, l'illusion de la séparation d'avec votre Source.

      Aujourd'hui, Être est Aimer. Aujourd'hui, vivre est Joie. Uniquement si vous le désirez, si vous tournez votre regard vers votre divinité. Aujourd'hui est une page blanche où tout est à créer et où tout est possible. Selon votre désir.

      Supprimer
  32. MERCI UNfiniment pour toutes ces questions/réponses que je viens de découvrir avec joie.Ce sont comme des retrouvailles. Et ça fait chaud au Coeur (en choeur)
    Bizarre non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tellement entendu le terme de bizarre à mon sujet toute ma vie que je ne sais plus ce que cela veut dire. ;-)

      Supprimer
  33. Pourquoi je me réjouis des difficultés des autres. Quand ils n'y arrivent pas.
    Merci.
    Pascale*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se réjouir du malheur des autres. Voici une émotion typique de la dualité et de l'oubli de sa divinité.

      Cet élan n'est qu'un fanion, une bannière qui vous indique que vous êtes malheureux/se. Vous vous sentez frustré, insatisfait, incompris, oublié. Vous estimez que vous ne méritez pas d'être aimé et que seul le jugement vous sied.

      Votre vie vous semble ennuyeuse ou pesante, les événements s'assemblent à vous noyer dans la tristesse et la souffrance. Et votre regard parcourt les êtres qui vous entourent.

      Si vous croisez des personnes qui paraissent heureuses, vous cherchez des prétextes pour les vêtir d'un manteau d'avidité, de cupidité ou d'égoïsme. Ou vous les parez d'une aura de saint/te, donc hors de votre portée.

      Si vous croisez des personnes qui paraissent malheureuses, vous creusez en vous afin que votre situation soit la plus pitoyable.

      Vous cherchez à attirer l'attention de l'extérieur sur vous, à obtenir de la pitié, et ainsi un semblant d'amour.

      Aussi, lorsque vous entendez parler de difficultés dans la vie d'autres personnes, vous ne vous sentez plus seule l'espace d'un instant. Vous ressentez votre appartenance à un groupe, celui qui ne réussit pas par la faute des autres, que les autres s'emploient à vous piéger. Car vous êtes attiré par l'extérieur afin d'oublier que votre vie est le reflet de vos croyances intérieures.

      Se réjouir n'est que votre réaction à votre souffrance intérieure. Votre mental, qui vous aime et vous protège, vous envoie le signal que si votre vie est ainsi, cela ne peut en être de votre fait, de votre faute. Et il a raison. Cela n'est nullement de votre faute, car faute il n'y a pas.

      Votre vie est parfaite, dans la Justesse de votre Volonté. Car vous ne faites qu'expérimenter des situations dans le but de vous connaître et de vous positionner au plus près de votre Centre, de Vous-même.
      Chaque expérience de vie peut être ressenti selon 3 expressions : le mal, le bien et le centre. Le centre est la perspective qui réunit le bien et le mal en un professeur de vie. Et une ouverture vers une évolution.

      La Vie vous offre le meilleur en fonction de vos croyances et de vos attentes, afin de vous aider à vous rapprocher de votre divinité. Et cela vous effraie.

      Ayez confiance en vous. Vous vous êtes dessiné un chemin de paix et de joie, d'amour et de complétude. Vous avez perdu confiance. Aujourd'hui est l'abondance pour Vous. Osez regarder votre vie, telle qu'elle est, avec compassion et tendresse. Ne vous jugez plus. Et vous découvrirez dans votre miroir une personne estimable, magnifique et humaine.

      C'est ainsi que nous vous aimons.

      Supprimer
  34. Bonjour,

    J'essaye de "m'élever" mais mon comportement avec autri n'est pas à la hauteur de la "tâche". Je veux dire par là, qu'en même temps que je médite, d'un autre côté, alors que celle-ci devrait m'apaiser: je m'énerve pour un rien. Je suis de nature "violente" ou agité, comment se fait-il que je demande à m'apaiser est que ce soit le contraire qui arrive? Merci, cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que de jugement vous posez sur vous !

      La méditation est un espace de repos. Vous ne vous élevez que si vous acceptez de regarder en vous les ancres qui vous relient à votre emprisonnement personnel.

      Vous êtes un être magnifique qui a choisi de s'incarner afin d'expérimenter. En vous se trouvent les douleurs et les souffrances qui sont issues des leçons incomprises de vos vies simultanées. En vous se trouvent votre désespoir et vos peurs.

      Lorsque vous vous placez en méditation, vous êtes dans une volonté. La volonté de vous apaiser. Mais vous oubliez que votre volonté est axée sur votre mental. Votre mental est un outil merveilleux qui vous protège. Selon vos expériences depuis votre naissance, votre mental a acquis des réflexes, des repères afin de vous protéger des autres. Or, votre mental ignore que ce que vous vivez avec les autres n'est que le reflet de ce qui attend en vous, à l'intérieur de vous.

      En vous se trouvent des "enfants intérieurs", c'est-à-dire vous-même terrifié, abandonné, trahi, en pleurs, désespéré. Et chaque vous souhaite vous expliquer ce qu'il ressent afin que vous puissiez lui apporter amour et sécurité, le pacifier puis le transcender. Ceci vous apporte la liberté.

      Lorsque vous vous placez en méditation, vous envoyez un signal à vos enfants intérieurs. Vous les informez que vous pouvez être disponible pour les écouter et les aimer. Et ces enfants intérieurs se manifestent par des émotions et sentiments refoulés jusqu'alors. Ce que vous prenez pour de la violence ou de l'agitation n'est que l'approche de votre enfant intérieur. Il souhaite vous montrer à quel point vous êtes malheureux, et ne désire que la paix et votre amour.

      Pour cela, il vous suffit d'accepter de le regarder tel qu'il est. Non pas un ennemi, mais un vous-même qui est prêt à s'aimer.

      La paix est le trésor de chaque pacification, de chaque transcendance. Car vous y trouvez le pardon, puis la gratitude. Et chaque fois que vous écoutez un de vos enfants intérieurs, que vous le laissez s'exprimer librement, vous libérez cette émotion ou ce sentiment qui vous entravait. Et vous faites de la place pour que la Paix s'installe en vous définitivement.

      Regardez cette violence, cette agitation. Ce ne sont que des appels à l'aide en vous. Vous n'y trouverez nul ennemi, nul danger. Vous y trouverez votre amour inconditionnel.

      Supprimer
  35. S.V.P ... Magalie ... Je n'arrive pas a comprendre pourquoi Jesus a été crucifié et pourquoi il s'est laissé faire cela. J'ai besoin de comprendre. Merci ... Marjo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que vous demandez est difficile, non dans la réponse, mais dans la compréhension des choix de cet être que vous appelez Jésus.

      Pour commencer à appréhender l'Amour inconditionnel qu'il incarnait, il vous faut abandonner vos croyances sur la mort, la séparation et vos illusions d'un monde matériel. Il vous faut avoir la Foi. Non pas en lui, mais en Vous.

      Ce que vous vivez aujourd'hui est l'ouverture de la graine semée par Jésus à cette époque. Du fait d'un assemblage de croyances qui alourdissait considérablement les esprits des incarnés, un chemin de Lumière se devait d'être tracé clairement par des êtres aimants. Jésus ne fut pas le seul. Et sa présence servit les intérêts de bien de ses détracteurs ou même de ses disciples qui pensaient sincèrement avoir compris ses messages, et qui retracèrent leurs propres croyances.

      L'essentiel est que cette période appelait à maintenir et raffermir la Lumière sur Terre. Jésus se proposa. Comprenez qu'il s'agissait un être qui était triple. Il était porteur d'un courant d'énergie d'Amour qui s'incarna progressivement en lui. Et il n'était pas seul. Il était entouré par des frères et sœurs d'âmes qui avaient proposé de le soutenir et de le guider dans son choix de vie. La Lumière qui a raffermi les cœurs endormis de chacun est le cadeau de nombreux êtres aimants. Jésus fut celui qui avait accepté d'être mis sur le devant de la scène.

      Pourquoi accepter de subir les moqueries, les souffrances et les injures ? Par Amour. Pour nous tous. Relié à son Essence, il se sentait en parfaite communion avec la planète entière, avec vous, et ne souhaitait qu'une chose : la Paix en chacun, l'harmonie pour tous.

      Il a donc exprimé les Lois de l'Un oralement sans distinction de classe ou de religion. Car il ne portait pas une religion. Il portait l'Amour.

      Comment amener chacun à revenir à son autonomie, à sa souveraineté quand tous se tournent un guide extérieur ? En faisant disparaître ce guide extérieur. Jésus ne voulait pas être un gourou ou un leader. Il ne souhaitait que le meilleur pour chacun, car il aimait chacun comme son frère. Il devait donc "mourir" pour pouvoir disparaître, pour qu'il ne soit plus un voile qui sépare un être de son guide intérieur.

      Qu'est-ce que le symbolisme de la croix a exprimé ? Il lui a permis de saisir de nombreuses souffrances terrestres, de les regarder et de les aimer afin de les pacifier et transcender.

      Jésus n'a pas laissé faire, il a accueilli la Vie. Là où vous voyez de la mort, il y a Vie. Ce qui s'est passé n'a pas été retranscrit fidèlement car les témoignages restaient liés à l'illusion dans laquelle les gens vivaient. Et cela est Juste ainsi.

      Maintenant, pourquoi une mère ou un père donnerait sa vie pour son enfant ? Pourquoi un parent accepterait de porter la souffrance de son enfant ?

      Tel a été le choix de celui qui a pris le nom de Jésus pour nous. Le choix d'offrir le meilleur en tant que parent à ses enfants en souffrance. Il ne s'agissait pas d'un sacrifice car il était dans sa Vérité, celle d'un acte d'Amour inconditionnel. Pour que nous puissions maintenant nous regarder en tant qu'êtres d'Amour, conscients qu'il n'y a qu'égalité et Justesse.

      Supprimer
  36. J'ai pensé que la souffrance c'était la norme comme une loi naturelle de vie. Comme si j'étais inversée, que je confondais la souffrance et être heureux. Que moi, ma sœur et d'autres (même si je me défend de penser cela) on doit souffrir toute notre vie terrestre. C'est comme ça et on n'y peut rien. Que le message du Christ (ce n'est pas son message) qu'on a interprété ainsi : souffrir pour se transcender pour accéder à quelque chose qui n'est pas sur terre. Je ne sais pas si c'est de l'ordre du sacrifice comme une purification...
    Merci.
    Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La souffrance a pour origine première l'Oubli de votre divinité lors de votre venue sur cette planète, tout en conservant au fond de votre cœur le lien avec votre Source, vous offrant la nostalgie d'un "paradis perdu".

      Tout est Juste. La souffrance était une expérience nécessaire, reconnue et validée par le Plan divin. Car l'Un était parfaitement conscient de ce que cela allait vous demander.

      Voyez vos enfants. S'ils ignorent ce qu'est la douleur, comment pourront-ils comprendre qu'ils ont la potentialité de faire mal ? Comment pourront-ils apposer une notion de valeur au "bien" et au "mal", puis revenir au Centre de Sagesse ?

      Vous et tous ceux sur cette planète-école étaient en accord avec ces expériences de "l'Ombre". Car il ne s'agit que d'une facette de l'Un, qui est tout autant respectable et divine que celle de la "Lumière".

      Vous avez plongé dans la souffrance, avec courage et foi. Vous avez appris, compris ce que cela représentait. Vous êtes dans la Maîtrise. Et votre environnement s'est déployé autour de vous afin de répondre à votre demande d'enseignement. Les autres n'ont fait que vous apporter les outils dont vous aviez besoin (religion, famille, amis, voisins, etc.).

      Il n'y a pas de sacrifice dans le sens de purification. Il y a Maîtrise. Et comme tout domaine maîtrisé, il est temps ensuite de passer à autre chose. C'est ce que votre âme vous montre maintenant. Ne vous jugez pas, vous avez répondu à votre Service de l'Un. Vous êtes son digne et aimant Serviteur. Par Amour. Et si l'Un vous a offert cette opportunité, ce n'est que par Amour pour Vous. Afin que vous puissiez pénétrer davantage en Vous, dans votre Perfection.

      Un diamant se doit d'être taillé afin que ses facettes puissent rayonner l'Amour dans son intégrité. Maîtriser un domaine est faire ressortir les Vertus d'un être.

      Ce que vous avez vécu jusque-là vous a ciselé. Remerciez-vous pour le cadeau merveilleux que vous êtes. Remerciez votre entourage pour l'aide qu'il vous a fourni, en revêtant des masques souvent peu valorisants. Et remerciez la Vie pour votre présence unique.

      Tout ce que vous avez vécu est Juste. Vous n'avez jamais déçu, ne vous êtes jamais trompée. Vous avez obtenu exactement ce que votre Je Suis appelait.

      Changez votre regard. La loi naturelle est votre loi. Et vous en êtes maintenant à récolter ce que vous avez semé : votre Perfection.

      Supprimer
  37. Bonjour,

    Nous vivons en couple; et mon épouse est très dépressive. Elle est fatiqué et perd souvent la mémoire. Elle est en arrêt maladie depuis deux mois et demi. Elle dort beaucoup, certainement pour éviter "la vie". J'essaye de l'aider, mais elle me "prend" pour un ennemi car elle ne voit que les critiques à mon égard et sur mes agissements. Je le prend très mal. Je réagi mal. Je suis excédé par tout cela. Je m"énerve pour un rien. Je m'en veux car je veux l'aider et je fais le contraire: je l'enfonce dans sa dépression. Je souhaiterais être aidé car je VEUX aider mon épouse. Je veux être attentionné à son égard et non m'énerver pour un rien; faire le contraire de ce que veux pour elle. Ma nature est mal "faite" pourquoi ne suis-je pas zen et réfléchi? Comment l'aider en m'aidant? Compliqué toutça...
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous savons que ce que nous allons vous dire va vous blesser, et pourtant, il en va de votre évolution et de la sienne.

      Lâchez-prise. Laissez-la plonger en elle au plus loin qu'elle le peut. Car il s'agit pour elle d'une question de vie. Nous voulons dire de retrouver le chemin de son âme.

      Vous voulez l'aider. A quel titre ? En tant que sauveur, en tant que possédant ? Votre nature est parfaite, donnez-vous l'autorisation d'écouter votre intuition et votre femme.

      Posez-vous la question : pourquoi vous énervez-vous que vos efforts ne trouvent pas d'écho selon ce que vous attendez ?

      Ce que vous vivez est un contrat d'amour. Votre femme plonge en ses profondeurs afin d'y trouver son âme, et vous renvoie vos peurs de perdre son amour, de vous retrouver seul.

      Partez chercher en vous pourquoi vous vous mésestimez, pourquoi vous ne vous offrez pas tout l'amour que vous méritez. Et alors vous serez en paix. L'ennemi que vous percevez est en vous-même : l'illusion que vous avez besoin des autres pour trouver l'Amour.

      Votre femme dort beaucoup car le sommeil est réparateur. Il lui permet de voyager dans ses souffrances sans perdre pied. Acceptez qu'elle sache exactement ce dont elle a besoin. Acceptez de ne pas être son sauveur. Acceptez de l'aimer inconditionnellement. Acceptez d'être un partenaire de vie respectueux de ses choix. Faites-lui confiance. Faites-vous confiance.

      Lâchez prise et écoutez votre cœur.

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Je vous remercie pour votre réponse. Mais... "Acceptez qu'elle sache exactement ce dont elle a besoin"...Est-ce qu'elle sait ce qu'elle a besoin dans son "état"? Bien cordialement.

      Supprimer
    3. Nous comprenons votre trouble et vos interrogations.

      Même au plus profond de l'abîme chacun conserve sa souveraineté. La dépression est un état difficile pour tous, celui qui le vit et ceux qui sont dans l'entourage. Nous le voyons, nous l'observons et nous compatissons.

      Pourtant, nous constatons que l'âme de la personne est aussi la plus présente dans ces instants de remise en question. Car il s'agit alors pour l'être de plonger dans ses illusions. Les leçons liées à son regard personnel se découvrent clairement. Et le mental perd pied. C'est lorsque le mental s'effondre que la dépression s'installe. Tout ramène la personne à elle-même. Et à son âme qui lui tend la main.

      Dans la dépression, vous verrez des instants d'éclaircissement. C'est là que votre Amour peut s'exprimer dans toute son amplitude en lui montrant que vous êtes là, patient et attentif, sans demandes ni requêtes : une terre paisible prête à l'accueillir. C'est votre sollicitation aimante et sincère qui la fera venir vers vous, lorsqu'elle se sentira prête. Lorsque le partage qu'elle a entrepris avec son miroir intérieur aura abouti.

      Si elle vous parle de mourir, ce ne sera point pour vous quitter. Elle vous indiquera son désir de revenir à la vie. Et, pour être vivante, il lui faut changer de perception intérieure. Si votre cœur vous indique de la soutenir par des médicaments, proposez sans insister. Juste en lui expliquant pourquoi vous en parlez. Car il vous faut vous aussi être clair avec vous-même. Pourquoi désirez-vous la ramener à vous : par Amour pour elle, afin de lui montrer un chemin d'épanouissement personnel, ou pour ne pas la perdre ?

      Seul l'Amour véritable nourrit la Vie. Les illusions d'appartenance, les peurs de changer et de perdre éloignent l'autre de soi.

      Ecoutez-la, demandez-lui ce qu'elle désire. N'imposez pas, ne jugez pas, soyez celui qui écoute sans barrières. Et ayez confiance, en Vous et en Elle.

      Supprimer
  38. Bonjour Magali ! Je suis ravie de découvrir votre blog et ses enseignements. Je remercie votre générosité de coeur, à prendre le temps d'être la messagère de nos interrogations, Merci au collectif de guides qui nous accompagne actuellement et à ceux qui ont posés des questions précédemment, je me sens reliée à vous tous ! Ma question concerne la distinction entre dépression et "nuit noire de l'âme (même si un article a déjà été écrit à ce sujet). Comment reconnaître l'un de l'autre ? Je sais que c'est un sujet très peu développé. Personnellement, je me suis sentie dépressive depuis ma plus tendre enfance en subissant cet état d'être jusqu'à l'âge adulte, en ressentant le tabou de ce malaise dans une société où cela est considéré comme une faiblesse à renier. Dans ce sentiment de solitude, j'en ai compris que mon corps et mon âme me parlaient sans cesse, afin que je m'éveille à d'autres dimensions d'existence. Est-ce en partie une nuit noire de l'âme ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends très bien ce que vous vivez. Il s'agit effectivement d'une dépression latente qui s'est installée en vous très jeune.

      Il s'agit d'une dépression car elle est liée au fait que vous vous êtes incarné en conservant en vous la nostalgie très forte d'où vous venez, les souvenirs fluctuants de votre divinité et le ressenti intense des souffrances de la planète et de ses habitants.

      La nuit noire est différente, vous comprendrez lorsque vous la vivrez. Et vous la vivrez lorsque vous serez sorti de la dépression.

      La nuit noire est une initiation à la Vie dans sa facette du Néant. La dépression est la nostalgie de votre Êtreté. Et vous en êtes proche.

      Vivre cette dépression a été votre choix afin de conserver un lien rapproché avec votre âme et votre Essence. Afin de Servir la nuit au plus proche de cette dimension. Le jour vous ramenait à l'Oubli de Qui Vous Êtes, la nuit vous en libérait. Cruelle sensation d'être inadapté et incomplet, et pourtant à votre Juste Place dans votre Juste condition d'être. Et chaque nuit, vous remerciez la Vie de vous offrir ce cadeau d'incarnation.

      La nuit noire de l'âme est ce qui s'ouvre à beaucoup, à ceux qui ont trouvé le chemin direct de leur âme, loin des illusions de séparation.

      C'est un cadeau. Et nul n'est abandonné lors de cette initiation. Il y a toujours des êtres aimants pour suivre et attendre l'être qui entre dans ce temple d'éveil, dans le respect de son choix.

      Supprimer
  39. Bonjour Magali,

    Merci de m'avoir répondu et éclairé !
    D'autres interrogations me viennent :
    Pouvez-vous expliquer ce qu'on appelle l'Eveil, est-ce ce qui suit la nuit noire de l'âme ?
    Que fait-on la nuit au service "au plus proche de cette dimension" ?
    Enfin, comment connaître sa lignée galactique, est-ce utile de le savoir ? D'Aurélie Z.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Eveil est un chemin, votre chemin personnel. Ce n'est rien d'autre que votre souvenance à votre divinité, à votre Essence.

      L'Eveil est progressif, procède par étapes et utilise les sauts quantiques pour vous placer au plus Juste. Ce terme décrit simplement le retour à son unité, celle qui relie le corps, l'âme et le Soi.

      La nuit noire de l'âme est un outil de l'Eveil, une initiation parmi d'autres. L'Eveil est d'accueillir ses Vérités en se dépouillant de ses illusions et de ses croyances.

      L'Eveil est un chemin qui est sans fin.

      Pour ce qui est de votre activité la nuit, cela est individuel. Certains travaillent sur les grilles de la Planète, d'autres portent assistance à d'autres dimensions, revoient leurs contrats, implantent les graines de leur évolution en leurs corps. Il y a une infinité de potentialités d'action la nuit pour tous.

      Et pour répondre à votre question, vous disposez de vos réponses en votre cœur. Demandez-lui, il vous répondra.

      Tout comme, oui, il est utile de connaître ses lignées galactiques. Nous disons bien plusieurs lignées. Car elles éclairent en vous vos compétences, vos aptitudes et votre chemin. Elles vous offrent une illumination sur vos choix d'incarnation. Et s'en approcher est possible de multiples façons. Vous disposez d'êtres sur votre planète qui ont accès à ces informations, avec l'accord de votre âme. Vous pouvez également les appeler lorsque vous êtes posés en votre Centre. Les nations répondront. La condition est que la Paix soit en Vous. La Paix est la base de tout travail spirituel. Donc de votre évolution.

      Supprimer
    2. Merci encore,
      D'Aurélie.

      Supprimer
  40. Bonjour,

    Pouvez-vous nous parler des Familles d'âmes et quelles sont leur rôle sur la planète ? Y a-t'il un lien entre lignées galactiques et familles d'âmes ? Merci de votre réponse. D'Aurélie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les familles d'âmes, tout comme les lignées, ne correspondent pas à votre définition d'une famille. Sur votre planète, selon votre vision tridimensionnelle, une famille comporte un lien de sang ou de reconnaissance héréditaire.

      Selon la vision multi-dimensionnelle, une famille d'âmes est un collectif d'âmes partageant un lien d'amour. Tout comme les lignées.

      Les âmes se rencontrent dans le Jeu des contrats d'assistance et d'expérimentation. Et selon les affinités partagées, les courants d'énergie communs ou complémentaires, les âmes se rapprochent ou s'éloignent les unes les autres. L'Amour est la base. Et il n'y a pas besoin pour cela d'avoir la connaissance d'un "cousinage", puisque toutes les âmes disposent du même père et mère : l'Un.

      Vous confondez souvent l'apprentissage de la Maîtrise d'une compétence avec une lignée ou une famille. Votre regard est bien trop limité à vos aptitudes acquises, alors qu'il devrait se diriger vers les potentialités infinies. Ainsi, vous n'êtes pas une flamme, un Feu ou un rayon. Vous êtes l'expression d'une âme. Les flammes, Feux ou rayons sont des consciences à part entière qui expriment une Vertu de l'Un. Et qui vous habitent si vous en faites la demande lorsque vous désirez appréhender cette compétence, en avoir la Maîtrise, ou simplement la rayonner en votre corps dimensionnel à un Juste moment.

      Donc, l'Amour est le lien qui relie les âmes entre elles. Et selon les expériences, l'âme s'exprime par l'incarnation multiple sur une planète, un système solaire, une galaxie, un univers, un multivers. D'où des vies galactiques entre autres.

      Ne vous mettez aucune barrière, tout est possible. Et même plus. Car vous êtes aimés inconditionnellement.

      Supprimer
  41. Bonjour,

    On trouve beaucoup de sites qui nous évoque la montée en vibration de la Terre et par conséquent des humains. On évoque aussi quelques "entités" qui font tout pour nous "enfoncer". On parle d'éther d'entités astrals, (haut et bas), de "sorciers" (et autres) qui captent les énergies humaines. Ils font le nécéssaire pour que l'on soit négatifs pour puiser nos énergies. Comment voir clair dans "tout ça"?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce dont vous parlez est désormais du passé. Il n'existe plus de forces "négatives" qui soient dans une volonté de vous empêcher d'évoluer vers votre état d'Être car l'Humanité, en cohérence avec la Déesse-Terre, a choisi de se tourner vers la Transparence et l'Unité.

      Les illusions de se sentir "tirer vers le bas", "capter", proviennent uniquement de vos croyances en votre mésestime. Aujourd'hui vous demande de changer votre regard sur le Jeu de la Vie dans lequel vous plongez. Aujourd'hui vous demande d'abandonner vos schèmes selon lesquels il y a un "bien" et un "mal".

      Vous tous qui vous êtes incarnés en ce temps de Changement, vous êtes grandement bénis car votre incarnation est celle qui fait ressortir ce qui vous sépare de votre Unité. En vous se trouvent toutes les souffrances issues de l'incompréhension des leçons des vies simultanées. Et cela, pour une raison magnifique : transcender vos illusions.

      Transcender appelle prendre conscience de ce qui vous fait souffrir. Vous êtes aidés en cela par les miroirs extérieurs : votre famille, vos amis, vos collègues, un passant dans la rue, un message sur internet ... par la Vie. Aussi peut-il être utile pour vous de croire à la malignité d'un "autre" afin de mieux revenir vers votre intérieur, là où se trouvent toutes les clés de votre Liberté.

      Voir clair est reconnaître que le meilleur vous est offert, constamment, par tous moyens, car tout ce qui vous revient est l'expression de votre intériorité. Et vous êtes parfaits.

      Changer votre regard. Lorsque vous avez une pensée qui met en cause un autre, regardez l'autre comme vous-même. Car l'autre n'est que vous-même vous tendant la main dans le but de vous aider à trouver la Paix. Si vous le souhaitez.

      Supprimer
  42. Pourquoi les méduses ainsi que d'autres animaux marins comme les baleines ou les dauphins échouent sur les plages ?
    Merci Magali.
    Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre planète évolue. Elle se vêt de sa parure d'ascension et modifie ses champs énergétiques en cohérence avec la redéfinition de ses chakras.

      Votre planète est une entité Consciente, âmique. Et tout ce qui la constitue fait partie de la Vie. Voyez, en votre corps se produisent des changements qui redéfinissent les liens entre les organes, les cellules. Une cellule meurt à vos yeux, en réalité elle se transforme.

      Chaque pulsion, contraction et Silence est en phase interne avec la Vie. Ce que vous pensez être une perte ou une catastrophe n'est que la modification d'un programme afin que chaque entité puisse s'exprimer sur l'octave qui lui convient.

      Bien des éléments des champs minéraux, végétaux et animaux disparaissent de votre champ de vision. Chaque mouvement a une fonction. Et ces fonctions participent à un ensemble, Gaïa.

      Tout ce qui vit sur Gaïa est en interaction avec la Volonté divine. Et sa Volonté est Compassion, Amour. Ne vous demandez pas pourquoi vous perdez vos cheveux ou des cellules de peau. Ouvrez-vous à l'accueil du Mouvement et positionnez-vous dans la Foi que le Meilleur est la base de toute Vie. Et que tout ce qui se présente à votre conscience est une offrande à votre perception afin que vous vous glissiez dans l'acceptation que Tout est Parfait. Simplicité. Syntonie. Harmonie.

      Ressentez en Vous ce qui résonne et partez à la rencontre de votre Paix. Lorsque vous vibrerez en Paix, vous pourrez alors reculer votre perception et admirer les jeux d'échanges qui se perpétuent continuellement sur votre planète-Déesse.

      Supprimer
  43. Merci pour toutes ces questions et Merci pour toutes ces réponses.

    RépondreSupprimer
  44. Mon psy me dit que je souffre d'hystérie. Qu'est ce que l'hystérie ?
    Merci Magalie
    Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'hystérie. Voici un terme humain qui cache bien des incompréhensions, et surtout la méconnaissance des mouvements et perceptions en chacun.

      L'hystérie est un mot employé par votre civilisation masculine devant un comportement féminin incompris. Ne voyez aucun malignité dans l'emploi de cette "maladie" imaginaire.

      Vos médecins, vos spécialistes sont formés dans un carcan dans lequel vos institutions leur font croire qu'ils détiennent les clés et le savoir du corps humain. Ils sortent de leurs écoles plein de fougue, désireux véritablement pour la plupart de "sauver le monde" des microbes et virus contemporains. Ils se chargent de la mission de vous offrir le bien-être. Et découvrent très vite que leurs écoles ont omis de les former à l'ouverture d'esprit, à l'écoute de l'autre. Leurs esprits ont été sclérosés à détecter des symptômes, à analyser des impressions sensorielles sans relier l'intuition de leur cœur à leur désir d'être salutaire.

      Certains réagissent par l'accueil sincère de nouvelles opportunités de compréhension, par la compassion, d'autres se renferment terrifiés de ne pouvoir remplir le rôle que la société leur a assigné. Un médecin ne doit-il pas "tout savoir" ? Un spécialiste n'est-il pas apte à diagnostiquer en 10 minutes le pourquoi, comment de votre état puis de vous soigner par quelques médicaments savamment mis au point par des laboratoires humanistes ?

      Votre société fait peser un lourd poids sur les épaules humaines de vos thérapeutes. Et si l'un d'eux se trompe, alors il ne peut être que rejeté car "mauvais". Culpabilité, peur et trahison de soi.

      L'hystérie est un terme que vous pourriez qualifier de "fourre-tout" par vos spécialistes. Dès que vous semblez vous laisser aller à vos émotions, sentiments sans que cela soit perçu comme suivant une trame logique, alors l'hystérie s'impose.

      Vos psychologues et psychiatres suivent un chemin qu'ils ne comprennent pas car ils omettent de relier le mental au cœur. Et le cœur a ses raisons que la raison n'explique pas, n'est-ce pas ?

      Votre expérience est enrichissante pour vous et votre spécialiste. Car il vous permet de vous positionner : soit sur le cheminement de la société, soit sur votre foi en vous. Et apporte à votre psy un questionnement interne sur ce qu'il croit connaître.

      Chaque expérience est vécue volontairement par les participants, au niveau de l'âme. Et chacun a son propre chemin. Soyez reconnaissante envers votre psy pour ce cadeau. Soyez ouverte et aimante. Car vous vous offrez alors l'Amour et la Liberté d'Être.

      Supprimer
  45. Quelle est la différence entre le détachement et la dépression (ou/et burn out) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      Il existe une différence fondamentale entre le détachement et la dépression : la Paix.

      Le détachement s'appuie sur la paix du corps et de l'esprit. Vous êtes observateur de vos émotions, de vos réactions et choisissez ce que vous permettez d'exprimer en vous dans votre réalité extérieure.

      La dépression se place dans la souffrance. Souffrance de se sentir coupé de soi-même, de ne pouvoir exprimer son rayonnement à travers cette émanation corporelle. Vouloir mourir n'est que demander la Vie : retrouver son intégrité afin de servir l'Amour. Comme nous l'avons déjà indiqué, la dépression est un événement salutaire qui peut être rapide si l'entourage soutient la personne par son amour. En cela, l'entourage est un moteur : croire réellement que cette expérience est un cadeau d'éveil pour la personne qui la vit, lui envoyer des pensées positives et respecter ses désirs. Avoir Foi en la personne. Car son âme est là, tendre et maternelle. Elle est entourée de son Amour.

      La dépression d'une personne impacte automatiquement l'entourage, car l'entourage est amené à regarder en son intériorité si le respect et la foi en l'autre sont ancrés.

      La dépression amène le détachement, car la Paix est le sol de toute culture de soi.

      Supprimer
  46. Qui était Marie-Madeleine ?
    Était-elle mariée avec Jésus ?
    Était-elle disciple de Jésus ?
    Était-elle guide spirituel ?
    Merci Magalie :)
    Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelques réponses peuvent être apportées. Et je me ferai le porteur. Je suis Sananda, et j'ancre ma vérité en ces paroles.

      L'histoire que vous connaissez de l'être Jésus et des partenaires qui ont jalonné son chemin n'est pas exacte. Elle est très souvent emplie d'imagination, de liens supputés entre des événements, de contacts espérés entre des personnages qui vous rassurent et, surtout, cimentent un pouvoir désiré par des humains en quête de contrôle.

      Jésus était triple. Il y avait trois personnalités éveillées dans l'histoire qui vous a été contée. Plusieurs communautés ont participé à ce que le mythe façonne vos regards. Marie-Madeleine est une des rares à avoir connu un des avatars. Issue de la communauté des Madeleine, elle s'appelait Marie. Et fut une des initiatrices du Jésus que vous approchez. Elle détenait la connaissance du Féminin Sacré, et l'offrit à cet être afin qu'il équilibre ses pôles. Ces actions ne peuvent s'imprimer en l'autre que si l'Amour est présent. Et l'Amour appelle à ce que le don soit accueil. Marie reçut en son sein l'étincelle du Masculin Sacré. Ainsi Jésus et Marie furent-ils chacun Un. Et posèrent ainsi le premier jalon du tétraèdre divin sur Terre relatif à leur objectif.

      Il n'y a ni soumis, ni maître. Simplement l’Équilibre.

      Jésus a eu des épouses et des enfants. Et la Croix fut symbolique. Ce symbole a été ancré dans la Terre avec puissance et détermination. Et c'est pourquoi il est devenu une réalité pour vous.

      Détachez-vous de l'histoire pour enfants que vos religions vous content depuis votre enfance. Et ne gardez que l'Amour. Qu'un être soit un symbole vous aide à vous focaliser sur le meilleur de vous-mêmes. Mais il arrive un jour que l'enfant devienne adulte, et que les bâtons de marche ne soient plus nécessaires. Allez au-delà de vos croyances pour vous bénir à la source de votre Histoire : l'Amour pour tous et tout. Il n'y a pas d'élu. ll n'y a pas de préférence. Vous avez en vous toutes les potentialités pour incarner ce Christ. Ne le laissez plus devant votre porte, mais intégrez-le à votre intégrité. Vous êtes Jésus, Vous êtes l'Amour, Vous êtes Christ.

      Supprimer
  47. Qu'est ce que la culpabilité ? Je me sens coupable de voir ma sœur malheureuse, souffrir. Elle est très fragile psychiquement. Et est suivi depuis plus de cinquante ans par des psychiatres... Je ne répond plus quand elle téléphone. Je voudrais qu'elle m'oublie. J'essaie aujourd'hui de penser à ma vie, à être heureuse sans elle. Mais ce n'est pas facile d'être heureux quand un de vos proches a toujours souffert depuis l'adolescence et de se sentir responsable de son bonheur. Même si je sais que l'on est responsable que de sa propre vie, je n'arrive pas à me défaire de ce lien qui nous fait souffrir toutes les deux. Et que je dois avant tout m'aimer...
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La culpabilité nous renvoie toujours vers nous-même, c'est-à-dire le manque d'amour que nous avons pour nous-même.
      Votre sœur et vous avez passé un contrat d'assistance qui vous lie jusqu'à ce que l'une de vous plonge au cœur de sa mésestime personnelle et s'en libère.

      Elle est le miroir entre Vous et vos croyances, vos souffrances de ne jamais faire assez bien, de ne pas être en cohérence avec ce que l'autre attend.

      On vous a appris à oublier votre bien-être pour privilégier celui de l'autre, que pour mériter le paradis ou l'amour, vous deviez nier qui vous étiez, que c'est l'autre qui décide pour vous ce à quoi vous avez droit. Que vous êtes fautive. Et les rapports familiaux créent toutes les conditions pour cela : si vous n'aimez pas l'autre, c'est que vous n'êtes pas "bien". Votre famille doit passer avant vous car vous lui êtes redevable de votre naissance et de votre sécurité matérielle.

      Si vous désirez vous libérer de votre culpabilité, seul l'amour inconditionnel pour Vous vous en donnera les clés.
      Acceptez que vous ne puissiez pas aider les autres, acceptez que vous soyez perfectible, humaine. Acceptez de vous aimer. Revenez auprès de Vous, de l'être qui attend de vous offrir l'abondance de la Vie.
      Acceptez que votre sœur ait Sa vie, et que vous n'y puissiez rien. Rien, sauf de l'aimer telle qu'elle est. De l'aimer librement, sans crainte de son jugement ou de ses reproches. Car son jugement et ses reproches ne sont que les vôtres qu'elle accepte de vous renvoyer afin de vous faire prendre conscience de votre souffrance intérieure.

      Commencez par lui envoyer des pensées de gratitude et de compassion : gratitude pour le miroir qu'elle vous renvoie, compassion pour l'être en souffrance qu'elle est.
      Faites émerger de votre cœur le pardon de vous faire souffrir, et l'amour qui existe entre votre âme et la sienne. Et partez explorer les origines de votre croyance d'être responsable de son bonheur. Embrassez les racines de votre culpabilité. Et aimez-vous.

      Supprimer
  48. Merci, merci, merci ! C'est magnifique. Je vous aime !

    RépondreSupprimer
  49. Pouvez-vous nous parler des alignements de Carnac dans le Morbihan en Bretagne ?
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parler des alignements de Carnac nous amène à survoler les crop-circles. Ces derniers sont implantés dans des endroits précis qui correspondent à leur message énergétique, à la libération de leur programmation. Tels sont également les alignements de Carnac.

      Les alignements de Carnac sont disposés selon un faisceau interne énergétique qui passait à cet endroit il y a bien longtemps. Ils représentent une colonne vertébrale.

      Il y a des milliers d'années fut ressenti un appel. Celui de la fusion entre l'énergie du dessein de l'Un, l'émergence de l'humanité telle que vous la connaissez depuis, avec celle de la Terre. Plusieurs endroits furent choisis avec l'aide des forces telluriques de l'époque afin d'ancrer les caractéristiques précises de l'évolution de l'Homme. Et chaque endroit était un temple dédié à une Flamme.

      Carnac prit la forme d'une colonne vertébrale, Stonehedge par exemple dessine la roue des chakras, en cohérence avec l'énergie du lieu et de ses potentialités. Ainsi furent posés des cristaux qui reliaient chaque point selon un schéma de grille : l'image de l'Homme.

      Aujourd'hui, ils ne sont plus actifs car l'humanité et la planète ont évolué de concert, et les forces telluriques se sont déplacées. Ils sont les vestiges de votre passé.

      Supprimer
  50. Depuis quelques temps, on ne parle plus d l'âge d'or, mais d'âge de diamant. On ne parle plus d'anges (qui n'ont pas fait leur "boulot" parait-il) ; mais d' "êtres" féminins qui ont "pris" leur place au service de l'Absolu, du divin, de Dieu. Le "contexte" de Dieu s'est féminisé en quelque sorte; pour nous aider à monter en vibration avec la Terre notre "mère" à tous. Qu'en pensez-vous? Bien à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'âge d'Or, de Diamant fait appel à notre mental et à notre imagination afin de nous dessiner les prémices d'un monde dans lequel l'équité, le respect, la sagesse et l'Amour primeront.

      Techniquement, ce ne sont que des mots.
      Vibratoirement, ils font résonner en nous des souvenirs de ce pourquoi nous sommes tous là.
      Spirituellement, ils correspondent à un état d'Être que nous exprimons dans la dimension adéquate.

      Dieu est Un : Il et Elle intrinsèquement liés et indissociables puisque intriqués, l'un contenant l'autre. Beaucoup de messages ont mis l'accent sur le fait que notre civilisation a étouffé la part féminine de l'humain. D'où un retour en force de ce pôle. Et cette remontée des profondeurs participe à l'équilibre de notre monde : le féminin sacré s'unissant en harmonie au masculin divin. L'un trouvant son expansion dans la fluidité de l'autre.

      Tout au long de l'Histoire, nos amis multiversels nous ont contactés pour nous transmettre les touches de la réminiscence de notre divinité. Selon la compréhension des personnes et le vocabulaire à leur disposition, des termes ont fleuri, avec une hiérarchie qui rassurait les esprits cloisonnés dans leur culture.

      Il n'existe aucune hiérarchie dans l'amour de l'Un. Nous utilisons les classification "anges", "archanges", etc. en réponse au besoin de notre ego de nous flatter. Michaël, Anaël, Métatron ne se donnent pas plus d'importance que l'animal qui vous accompagne. Ils n'ont pas plus de pouvoir que vous. Ils sont, éléments du Jeu de l'Un et heureux d'y participer. Tout comme vous. Ils accomplissent ce qu'ils sentent Juste avec respect pour toute la création, et Amour. Sans rapport de force. Car ils savent que vous seul êtes souverain de vos choix et de votre vie. Ils ne peuvent vous obliger à quoi que ce soit, ni influer sur votre vie si vous n'êtes pas en accord.

      Et cela nous amène au pôle féminin. Les êtres qui expriment un courant d'Amour dans le féminin ont toujours été là. Simplement, nous ne leur accordions pas beaucoup de place dans notre esprit et notre mythologie. Dire qu'il n'a pas été actif pendant un temps de notre histoire serait plus exact. Tout comme il a été prédominant dans plusieurs civilisations. Notre mémoire est bien trop courte pour englober les jeux que nous avons construits sur cette planète, pendant lesquels nous avons choisi d'explorer un pôle, puis l'autre.

      La dualité sépare, l'Amour unifie. Beaucoup de croyances teintent la compréhension et voilent encore la globalité.

      La vérité est dans votre ressenti du cœur car votre réalité est ce qui vous fait vibrer. Allez au plus profond de vous toucher du doigt votre vérité. C'est à cette condition que vous vous libérerez.

      Supprimer
  51. Je ne peux pas regarder la violence dans les medias. C'est parce que je ne peux pas regarder la violence qui est en moi ? C'est moi qui crée la violence dans le monde donc je me sens coupable de créer ma propre violence et par conséquent celle de l'humanité. Donc je ne crée plus rien par peur de faire du mal ?? Je suis dans une dette continuelle. J'ai fait du mal, culpabilité et donc devoir de réparation. J'ai lu un texte qui dit : "Progressivement les gens retrouveront le sentiment d'innocence dans leur âme et leurs droits innés divins, ainsi l'énergie de matérialisation leur sera rendue" (lilaluz.net/article-quand-la-verite-des-ames-apparait). Qu'en est-il vraiment ? Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La violence est une réaction, un appel au secours en réaction à une ou plusieurs souffrances intérieures. Ne pas pouvoir la regarder à l'extérieur est effectivement liée à une grande culpabilité.

      La culpabilité est une croyance personnelle qui s'est construite sur des incompréhensions et l'oubli de sa propre divinité.

      Tout ce que vous créez l'est avec votre accord le plus profond, celui de votre âme, car il n'y a ni bien ni mal, juste des expériences. Vous ne pouvez imposer quelque chose à un autre si celui-ci n'est pas en accord. Telle est la Loi de l'Un. Et si l'autre est en accord, c'est que cela correspond à ce qu'il désire expérimenter.

      L'expérience est un outil de la Vie. Sa raison d'être est justement de vous faire grandir en Conscience, en Sagesse et en Compassion. Et c'est pourquoi vous ne pouvez être en dette ou en réparation. Le karma a été mis en place afin que vous puissiez comprendre l'étendue des émotions et sentiments dans cette dimension. Et surtout, afin que vous puissiez vous aimer. En conservant les effets de vos vies sur vous-même et les autres, vous vous faisiez un cadeau merveilleux : accepter enfin que vous n'êtes responsable que de Votre vie, que de Vos choix. Et qu'il n'y a jamais de mauvais choix.

      Si vous croyez que vous avez eu le pouvoir de faire du mal aux autres, alors vous leur enlevez leur divinité. Vous en faites des éléments sans conscience, sans choix. Et il n'en est rien.

      Le sentiment d'innocence est la reconnaissance que tout ce que nous avons fait l'a été avec l'accord de tous, au niveau de l'âme. Et donc que nous sommes restés connectés à l'Un, même au plus loin de l'Oubli. Car l'Oubli était un choix unanime. Nul n'a fauté, nul n'a trompé, nul n'a lésé. Il s'agit d'un Jeu commun au sein duquel chaque acteur a reçu ce qu'il appelait selon sa programmation. Le cercle victime-bourreau-sauveur est une illusion au sens que nous avons tous joué chacun de ces rôles. Il n'y a ni méchant ni gentil. Il n'y a qu'une expérimentation merveilleuse.

      Le fait d'être plongé dans l'Oubli a été nécessaire pour que nous puissions intégrer nos incarnations avec intégrité. Et comme nous avons laissé libre cours à nos pulsions, il était nécessaire de ne plus disposer de nos droits divins tels que la matérialisation de nos désirs enfantins. Sinon, nous n'aurions pas pu rester dans un jeu commun. Nous aurions créer plusieurs strates de jeux, voire une par personne. Cela nous aurait éloigné du dessein de l'Un.

      Plus nous revenons vers notre Centre, là où le jugement n'existe pas et où seul l'Amour guide nos souhaits, pensées, paroles et actes, et plus nous retrouvons nos potentialités de création. Ce qui implique que certains vont choisir une voie différente de ceux qui souhaitent rester sur cette planète-déesse. Nous allons nous séparer. Toujours selon nos souhaits d'évolution intime.

      Revenez à votre état d'innocence. Vous n'êtes coupable de rien, vous n'avez aucun fardeau à porter. Vous avez accompli exactement ce qu'il fallait pour que cet univers entre sur le chemin de l'ascension. Et vous en êtes personnellement remercié par l'intégralité de la Création. Vous êtes un faiseur de miracles. Descendez en vous, à la rencontre de vous-même. Ce qui vous fait peur n'est que votre miroir intime qui attend que vous l'aimiez tel qu'il est. Vous n'y trouverez aucun ennemi, juste des incompréhensions sur votre participation.

      Supprimer
  52. Bonjour à tous,

    Pendant quinze jours j'étais chez ma mère âgé de 85 ans. Cela faisait un an que je n'y étais pas allé, vu la distance et mes moyens. Ma mère avait un chat, âgé de 18 ans. Quand je suis arrivé , je me suis rendu compte qu'il n'allait pas bien. IL ne s'alimentait plus, ne buvait plus, et ne pouvait presque plus se déplacer. Sa dernière nuit, je l'ai passé à le border dans mes bras pour le "soulager". J'ai beaucoup prié aussi. Je suis monté dans ma chambre et je l'ai couché avec moi en le caressant, toujours pour être" avec lui" en priant. Le matin, j'ai pris la décision (affreuse) de l'euthanasier chez le vétérinaire. Ma mère était effondré de le revoir décédé. je l'ai enterré dans le jardin l'esprit "lourd". Que se passe-til pour ce petit être après sa vie avec maman? Est-il "perdu" de se voir maintenant décédé? Reste-t-il avec ses "habitudes", proche de ma mère? Va-t-il "ailleurs? Et est-il apaisé après cette vie? Qu'en pensez-vous? Bien à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet être cher auquel vous étiez attachés tous deux vous aimait également énormément. Et cet amour reste près de vous à jamais.

      Lorsqu'un élément de vie divin, tel qu'un animal, se libère de son incarnation, il est dirigé vers une sphère de détachement et d'apaisement. En lien avec son âme de groupe ou individuelle selon le cas, il évalue son parcours.

      Vous avez beaucoup de croyances à cet égard. Vous êtes nombreux à penser que seuls les humains disposent d'une âme et de "privilèges" liés à cet état. Il en est autrement.

      Tout élément de vie, quel qu'il soit, a droit à une évolution. Tout élément de vie dispose de son étincelle divine que vous appelez âme ou conscience. Et, tout comme vous, certains ont déjà cheminé là où vous en êtes et continuent, d'autres ignorent encore les vérités que vous découvrez.

      Les animaux sont comme vous. Ils se transforment dans ce que vous craignez être la mort, et se reposent ou participent à nouveau activement dans des sphères dédiées.

      Lorsque l'Amour lie les êtres, sans distinction de race ou de forme, alors vous conservez ce lien par votre cœur. Et votre signature énergétique en porte le cadeau. Le souvenir de votre chat perdure auprès de vous, le temps que la tristesse se mue en joie de le sentir épanoui. Quand vous serez emplis de la caresse de son regard, quand le sentiment de perte se sera effacé, vous pourrez à tout moment l'appeler et lui parler. Et il sera là. Car l'Amour est partout, pont qui relie les éléments de vie, quels qu'ils soient.

      Supprimer
  53. Merci pour cette question.
    Merci pour la réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je pense que vous aimez les animaux, n'est ce pas? Bien à vous Michel.

      Supprimer
  54. Pouvez-vous nous parler de l'attente ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'attente est l'oubli de votre souveraineté. L'attente vous éloigne de vous-même, de votre aspect divin.
      Être dans l'attente ramène une fois de plus à une souffrance, à un blocage intérieurs qui dévie votre attention. Le moment présent devient source de conflit et d'inconfort, vous met en proie aux doutes.
      L'attente que la solution vienne de l'extérieur, l'attente que votre vie change par voie de conséquence extérieure n'est que tentative de trouver un soulagement en niant votre responsabilité dans les choix de votre vie.
      Vous avez chacun tellement d'attente : que l'amour se présente à votre porte, qu'un employeur vienne vous chercher, que l'autre soit votre sauveur. Y compris de nous.

      Vous travestissez l'attente par le lâcher-prise. Vous pensez souvent sincèrement que vous pratiquez le lâcher-prise et que vous n'avez qu'à laisser la vie placer les synchronicités sur votre chemin. Vous oubliez que vous seul avez le pouvoir d'agir sur votre vie, et que pour que la vie puisse vous offrir le meilleur, il vous faut aussi avancer en vous.

      Evoluer est un acte intérieur. Être signifie Agir en soi, se positionner. Oser regarder ses peurs, ses blocages, ses souffrances est un acte d'amour pur envers vous-même. Et aimer est l'acte le plus puissant qui puisse exister.

      Le lâcher-prise se bâtit sur l'accueil de la vie. L'accueil de la vie est possible lorsqu'on s'offre à la transparence, à sa transparence. La transparence se découvre en soi en s'aimant inconditionnellement, c'est-à-dire en regardant, acceptant et aimant les parties de soi qui s'éloignent de la Paix et de la Joie. Ce que vous appelez les souffrances, les peurs et les blocages. Alors vous pouvez les pacifier et les transcender.

      L'attente est un signal qui vous prévient que vous vous éloignez de votre cœur. Aimez-vous, réconfortez-vous, pardonnez-vous, câlinez-vous. Et vous trouverez la Paix et la Joie que vous offre l'instant présent.

      L'immobilité n'existe pas dans la Vie. Car l'Amour est fluidité, l'action est aimer. Tout se trouve en vous, en votre intériorité. Osez vous aimer.

      Supprimer
    2. Merci Cath Zan.
      Merci, c'est très beau. J'ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire.
      Une lectrice inconditionnelle.

      Supprimer
    3. Je lis et relis .
      Je lie et je relie.
      Oui ce texte/réponse EST si juste.
      Merci

      Supprimer
  55. Réponses
    1. L'ADN est une bibliothèque. En tant que telle, elle contient tout ce que vous êtes, tout ce que vous pouvez être et tout ce que vous avez été.

      L'ADN est une substance énergétique dont vous connaissez peu à ce jour. Vous ne percevez qu'un dixième de ce que peut vous apporter cette bibliothèque.

      A chaque fois que vous évoluez, votre ADN ouvre ses capsules mémorielles de votre intégrité et libère des faisceaux de communication que peuvent exploiter vos cellules. Vous recouvrez petit à petit votre vitalité et votre Essence au sein même de votre corps.

      Mais il est peu important de connaître son fonctionnement. Sachez que plus vous apprenez à vous aimer, et plus vous accueillez en vous l'Être magnifique que vous êtes et que vous avez toujours été. La Conscience n'est que de l'Amour.

      Supprimer
  56. Pouvez-Vous nous parler de la différence entre une Intention et un Objectif?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Intention et l'Objectif. Voici deux termes qui semblent synonymes et dont le sens dépend également de l'individu qui l'emploie. Nous allons donner une signification qui n'est en aucun cas La Définition, car chacun y met ses expériences, sa subjectivité et son environnement.

      L'Intention est émise avec une ouverture à l'Inconnu. Elle prend son sens au sein même de la Conscience, c'est-à-dire qu'elle se déploie lorsque l'Être éveillé ressent les conséquences des choix qu'il fait. L'Intention est reliée à l'évolution de chacun. Les chemins sont exposés clairement à la conscience afin d'obtenir le meilleur pour tous.

      L'Objectif rentre déjà dans un cadre établi. Il se fixe alors qu'un Choix a été fait après que l'Intention ait ouvert des portes d'évolution. Il permet de focaliser l'attention sur un élément précis. Il est l'extension naturelle de l'Intention car il partitionne l'ensemble pour en apprécier chaque détail.

      L'Intention ouvre une porte sur un paysage grandiose, l'Objectif focalise l'attention sur une partie.

      Supprimer
  57. Actuellement, je me sens au milieu d'un carrefour (professionnel) et je ne sais quelle direction prendre.Trouver une autre orientation mais je n'ai pas idée de ce que peux offrir et comment je peux servir. Comment ne pas être dans l'attente (que l'idée jaillisse!) et donc dans l'insatisfaction. Je sais que je dois prendre une décision mais laquelle si je n'ai pas d'impulsion?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La réponse à votre question renvoie à votre regard. Vous avez une vision très limitée de vous-même. Vous entretenez des croyances en vous qui vous mésestiment.

      Sachez que tout ce qui se présente dans votre vie est à votre portée. Sachez que la Vie vous offre ce que vous attirez à vous, et donc que vous êtes capable d'en tirer le meilleur pour vous.

      Si vous vous sentez "coincé", dans l'attente, c'est que vous entretenez l'éloignement de Qui Vous Êtes. Vous vous refusez la Liberté d'Être capable, de Mériter, d'Être compétent, à la mesure de.

      L'insatisfaction provient du dilemme en vous : votre mental vous renvoie les pensées-croyances qui attendent que vous les regardiez enfin. Votre cœur vous souffle tendrement que vous pouvez maintenant Être celui que vous pressentez. Ne vous satisfaites plus de votre confort de croyances, recherchez la Joie et la Paix qui se posent en vous lorsque vous leur donnez la clé de votre corps. Partez reconnaître en vous les peurs, croyances et souffrances qui vous appellent. Non pas pour vous tourmenter, mais plutôt pour que vous puissiez changer votre regard sur vous-même, et donc sur votre vie.

      Vous avez déjà en vous toutes les compétences et les clés de votre bonheur, de votre épanouissement. Une profession ne vous les donnera pas. Cela viendra de vous, de votre positionnement.

      Servir requièrt de s'aimer, simplement, inconditionnellement. Car si vous vous aimez, tel que vous êtes, vous vous offrez à la Vie. Et vous découvrez que votre environnement n'a jamais été limitatif, prison dorée. Seul votre filtre émotionnel colore vos perceptions.

      Juste Être demande de s'aimer maintenant, avec vos forces et vos faiblesses, vos expériences et vos rêves. Et muni de ce soutien illimité, vous acceptez d'avoir foi en vous. De croire en vos intuitions, en vos ressentis.

      Chacun a quelque chose à offrir, et ce cadeau est le même pour tous : l'Amour. La Vie ne demande pas d'actes héroïques, de preuves flamboyantes ou de miracles. La Vie est Maintenant, dans ce que vous faites, selon Qui Vous Êtes. Et l'Amour que vous rayonnez de l'intérieur est l'acte le plus puissant qui soit. Et transforme votre environnement. Soyez en Paix, soyez en Joie, soyez en gratitude pour tout ce que la Vie vous apporte. Vous êtes déjà un être accompli, vous avez prouvé bien des fois votre valeur et votre courage.

      Soyez, maintenant. Et vous serez en Paix, et vous serez en Joie. C'est là votre seule décision à prendre.

      Supprimer
  58. Pouvez-vous nous parler des allergies et de l'asthme ?
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les allergies et l'asthme partagent une base commune : le rejet de votre vie.

      Pourquoi êtes-vous si nombreux aujourd'hui à devenir allergique ou asthmatique ? Car cette incarnation est celle qui rétablit votre attention en son Centre.

      Ces maux traduisent un mal-être, un déni intérieur. Vos scientifiques vous diront que les produits polluants dans vos aliments et dans l'air en sont les causes. Oui, bien sûr. Ils participent à activer vos allergies ou à consolider votre asthme. Mais l'agent principal reste vous-même. Vous le vivez parce que vous avez choisi de l'expérimenter. Et cela, pour une raison excellente : pour prendre conscience que tout se cache en vous et attend votre attention.

      Les allergies et l'asthme se déclenchent lorsque votre mental, votre esprit ne peut recevoir les causes profondes. Comme toute maladie, les racines sont issues de vos vies simultanées et ainsi de votre enfance et adolescence dans cette incarnation. Vous avez de la colère, de la haine, des peurs, de la souffrance qui sont le condensé de plusieurs vies. Et qui sont si intenses, si effrayants, que vous ne pouvez consciemment les approcher afin de les pacifier pour les transcender.

      Respirer à pleins poumons, faire circuler librement l'air en vous, voici un acte d'accueil de la Vie. La Vie représente l'Ouverture. Or, tant que la Vie est synonyme de souffrance pour vous, vous ne pouvez l'inviter en chacune de vos cellules.

      L'incarnation actuelle est spéciale. Elle est celle qui vous permet de vous libérer de vos incompréhensions, de nettoyer votre karma. Le karma ne se créé plus, mais il convient de le nettoyer pour que votre corps soit un jardin paisible. C'est pourquoi vous retrouvez en vous, actifs, tout ce qui doit être aimé par vous.

      Ne vous battez pas contre les allergies et l'asthme, ce ne sont que des indicateurs. Acceptez d'Être. Ainsi vous recevrez, progressivement, les clés de votre santé. Toute maladie est un refus, un blocage d'énergie. C'est aussi une sécurité, une focalisation de l'attention.

      Le corps est un être merveilleux, d'une intelligence divine et d'un amour inconditionnel. Si vous avez une allergie, de l'asthme, dites-vous que votre corps vous envoie un message d'amour : vous exprimez par des symptômes physiques un tourment intérieur. Ce qui allège quelque peu la pression interne.

      Allergies, asthme : réduction de votre ouverture à votre vie, restriction de votre champ de vision, fermeture à l'extérieur.

      Nous ne pouvons vous donner comme conseils que ceux que nous vous avons donnés auparavant : aimez-vous, allez voir en vous ce qui souffre, est bloqué. Soyez votre guérisseur divin. Soyez Amour pour Vous.

      Supprimer
  59. Pouvez-vous nous parler de l'avortement ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère sœur,

      l'avortement est un choix, au même titre que n'importe quel choix divin. Il peut se placer dans un esprit de régulation, telle la prise d'un élément contraceptif, tout comme il se positionne aussi comme une expérience partagée - ou non - dans un contrat d'âme.

      Ce qui gêne certains-certaines-d'entre vous est la partie émotionnelle qu'entraîne un acte de "mort". La culpabilité, le remord, le doute, sont les accompagnateurs de ce choix.

      De notre vision, ce choix ne diffère pas d'un autre choix. Il s'agit d'une expérience que vous avez souhaité ressentir. De multiples raisons peuvent l'expliquer, chacune en lien avec votre chemin.

      Au sujet de "l'autre", celui ou celle qui devait s'incarner, sachez qu'il n'y a pas de règle. Selon sa propre destination, il a pu se projeter ou pas dans le corps en création. Oui, la mère qui a avorté, même si cela se produit très tard, peut ne porter en elle qu'un corps disposant d'une âme terrestre et non céleste.

      Nous ne pouvons que vous ramener à la Loi de Base : vous ne pouvez vivre que ce que vous avez souhaité. Rien ne peut vous être imposé. Que vous soyez humain incarné, être stellaire ou âme sans substance physique.

      Si vous avez choisi d'avorter, cela se passe avec l'accord de tous les êtres et âmes concernés. Choix unanime. Respecter les expériences de chacun, sans juger, est l'Amour.

      Il n'y a aucun interdit dans l'Amour, simplement des expériences qui vous ramènent vers votre Centre, là où se déploie votre Sagesse.

      Supprimer
  60. Pouvez-vous nous parler de la Toussaint ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Toussaint est un culte des morts dans votre civilisation. La religion chrétienne s'est calquée sur le modèle païen afin de détourner plus facilement les gens de leurs pratiques celtes. Mais, à la base, il s'agissait d'une célébration sur la Vie, et non sur la mort.

      La religion chrétienne avait besoin de fixer des événements précis dans son calendrier. Or, cette célébration se déroulait selon un alignement précis des constellations et de la lune. Il s'agissait d'une fête qui rappelait à tous que nos origines étaient stellaires. Les officiants utilisaient l'énergie particulière de ces jours (car cela se déroulait plusieurs jours) pour établir un contact avec les peuples des étoiles, créer des portails et faire des échanges divers avec eux.

      L'Oubli a effacé la raison de cette fête. Ne se souvenant plus de leurs origines galactiques, cosmiques, les incarnés ont placé leur attention sur leurs chers disparus, la mort étant pour eux une séparation.

      La Toussaint conserve une énergie particulière du fait du culte planétaire. Les constellations ont changé leur place dans votre ciel et la date que vous avez choisi ne correspond plus à l'ouverture du corridor qui existait alors.

      Bientôt, vous n'aurez plus besoin de culte des morts, de fêtes religieuses ou de temps du souvenir. Vous serez en lien direct avec tout ce qui est. Votre cœur est déjà votre porte d'accès à vous-même. Ecoutez-le.

      Supprimer
  61. Pourquoi dit-on que les français sont le peuple "le plus dépressif", malheureux, mécontent (manifestations dans la rue, grèves) ? Un peuple qui a peur et qui n'a pas confiance... Quel est notre inconscient collectif, notre mémoire collective ?
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La France est située sur un emplacement énergétique en mouvement constant. Symboliquement, les énergies se croisaient jusque-là à partir de 4 directions, et recevaient les ondes vibratoires issues de plusieurs courants maritimes et fluviaux.

      Vous y voyez un peuple dépressif ? Nous entendons un peuple en évolution constante, progressive. Et, comme tout élément de vie qui ne peut se reposer sur des bases immobiles, ce pays est traversé par des flux très diversifiés. Ce qui amène un sentiment d'inconfort quotidien et l'illusion de ne jamais obtenir ce qu'il faut. D'où les difficultés et la lassitude pour ce peuple d'accueillir le mouvement.

      Tous les pays de cette planète sont des partenaires en évolution. Ce qui différencie quelque peu la France est son emplacement et son rôle. Il se situe au croisement de l'Europe, y porte sa parole et exprime les différentes réalités possibles. Ce pays est le fédérateur des potentialités, brasse les possibilités pour faire éclore le meilleur pour tous.

      Cela demande une remise en question permanente, du fait des différences de culture, de langues, d'histoires et de religions sur un seul terrain.

      Et qu'en est-il advenu ? La mise en valeur des arts, le développement de la science, de structures sociales, le partage et la générosité.

      Vous y voyez ce que vous projetez. Nous y percevons un creuset alchimique d'où va sortir un diamant de communication.

      Votre mémoire collective vous pousse à aller de l'avant. Vous êtes un peuple qui a osé remettre en question des dogmes établis. Bien des Atlantes y sont incarnés afin de clôturer le chapitre de la destruction de leur monde. Non pas pour y apporter la guerre, mais justement pour y déposer la Paix.

      Votre président est souvent tourné en ridicule. N'oubliez pas que vous l'avez élu, c'est-à-dire que vous l'avez accepté pour porter vos valeurs et vos rêves. Quand vous jugez un autre, ce n'est que vous-même que vous jugez. Quand vous ridiculisez un autre, vous vous moquez de vous-même. Cet être a choisi de prendre ce rôle si difficile afin que vous puissiez prendre conscience qu'il est plus facile de rabaisser que d'élever. Or, il ne prend d'apparence que celle que vous l'autorisez à avoir. Offrez-lui votre soutien moral, votre foi en un monde meilleur, et vous vous ferez cadeau de vos rêves.

      Ainsi qu'il fut déjà dit : ne voyez pas ce que votre pays peut faire pour vous, voyez ce que vous pouvez faire à votre niveau pour vivre en Paix. Alors vous participerez à la Paix et à la Joie de votre peuple.

      Supprimer
    2. Merci infiniment. Je vous embrasse.

      Supprimer
  62. Bonjour,

    Est-ce à cet endroit que je peux exposer ma "question"? Je me lance.
    J'ai l'intention de quitter mon épouse. Et en même temps, je ne peux pas. Mais si reste "tout ça" va continuer. Nous vivons ensemble depuis 17 ans. Notre relation a toujours été "compliqué". Les tords sont partagés? Non. A mon avis, non. Il y a conflit pour des futilités; vraiment des futilités. C'est toujours elle l'instigatrice de ces conflits. Souvent ça dégénère. Par des noms d'oiseaux, voir "plus"...C'est désolant. J'en ai parle à une conseillère conjugale qui m'a dit de faire venir mon épouse aussi. Elle n'a jamais voulu. Elle est complètement dépressive. D'après ses "symptômes", je soupçonne une maniaco-dépression". Notre médecin traitant dit que non. Tous les jours, le matin au réveil ou le soir à son retour de travail; je me demande à quelle "sauce" je vais être "mangé". Depuis ma retraite tout ça s'est empiré; elle me rabaisse d'autant plus que j'ai une toute petite retraite et que j'ai le 'second rôle" on va dire comme ça. Ce n'est plus possible de rester impassible devants ses vexations (voir plus) quotidiennes. Ais-je tord de la quitter, Ça ne va pas arranger son comportement, sa dépression. Bien à vous.
    Michel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Michel,

      pourquoi chercher un coupable ? Votre situation est librement expérimentée par vous-même et votre épouse, même si cela est dur pour vous de l'entendre. Nul ne vous a obligé à rester pendant toutes ces années, nul ne vous emprisonne dans un rôle que vous-même.

      Votre femme et vous-même vivez dans un climat de tensions parce que vous échangez énergétiquement en rapport de forces. Ce rapport de forces provient de malentendus non dits, qui se sont renforcés au fil des ans et des croyances de chacun.

      Vous êtes tous deux très malheureux de cette situation. L'un dit blanc, l'autre comprend noir. Elle recherche votre attention comme preuve de votre affection, vous le ressentez comme une attaque contre votre liberté.

      Chacun d'entre vous se ressent victime. Votre rapport de forces ne peut vous offrir de vainqueur, car il n'y a jamais de vainqueur dans une guerre. Juste des blessés.

      La Paix dans le couple demande d'écouter l'autre avec respect, d'accepter que personne n'est meilleur que l'autre, et de mettre l'amour avant un mérite personnel éphémère.

      Nul ne vous demande de vous oublier au profit de l'autre. Un couple équilibré comprend que les besoins profonds de chacun se doivent d'être entendus et respectés.

      La quitter ne vous apportera pas la paix que vous espérez car vos émotions et vos croyances vous suivront.

      Chacun de vous a créé cette situation. Si vous désirez trouver l'apaisement et une harmonie de vie, cherchez en chacun de vous quel modèle de couple vous réitérez ici. Pardonnez-vous. Oubliez les conflits, les insatisfactions, les vexations. Revenez à votre amour. Offrez-vous le droit à l'erreur. Et communiquez. Non pas en conservant de la rancœur et de l'amertume, mais en ouvrant votre esprit et votre cœur à un dialogue véritable. Au départ, les émotions de chacun déborderont et bloqueront votre voix. Si vous désirez profondément que la Paix s'installe en vous, laissez les émotions sortir de vos corps, observez-les, prenez conscience de tous les quiproquos qui vous ont fait du mal, puis oubliez-les. Et vous sentirez la magie de la Vie opérer en vous. La Paix et la libération en seront vos cadeaux.

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Merci pour réponse. Néanmoins, je me demande si cette "maladie" (que je soupçonne) que l'on dénome bipolarité ou maniaco dépression fait que mon épouse n'est plus réellement elle-même. Je pense que les conflits viennent essentiellement de là; même si notre médecin traitant (qui la soigne pour dépression) n'est pas d'accord. Pour qu'un dialogue s'installe il être deux. Et là ce n'est pas le cas. Si nous "poussons" l'analyse plus loin je me demande s'il n'y a pas une "entité" désireuse de lui prendre toute son énergie, (aussi farfelu que cela puisse être évoqué à demi mot). Parce que j'ai nettement "l'impression" que j'ai à faire à deux personnes totalement différente. Très difficile à vivre...Bien à vous. Michel.

      Supprimer
    3. Cher Michel,

      Pour qu'une communication s'installe, il suffit que l'un des participants baisse les armes et soit dans la volonté d'écouter l'autre sans vouloir mettre des barrières.

      Aimez-vous votre femme ? Désirez-vous l'aider et vous aider ? Si c'est le cas, ouvrez votre coeur. Il n'y a nulle entité ou maladie. Il n'y a que des êtres aux multiples personnalités qui attendent d'être regardées pour s'unir.

      Vous-même n'êtes pas une personnalité, vous êtes empli d'expériences incomprises qui se manifestent par des attitudes et des réactions différentes selon les événements et les personnes en présence. Vous n'êtes pas différent de votre femme. Vous ne vous regardez pas, simplement.

      Tant que vous serez dans la séparation et le désir de trouver un "coupable", vous maintiendrez votre guerre personnelle.

      La Paix se construit par les bonnes volontés et le Pardon.

      Supprimer
    4. Merci pour votre réponse. Pourtant... Ce n'est pas facile "tout ça". Michel

      Supprimer
  63. Pouvez-Vous nous parler de la nation des fourmis ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La nation des fourmis est une "création" propre à votre planète. Pour être exact, un peuple situé dans un univers très éloigné du vôtre a fourni un modèle principal, auquel se sont mélangés d'autres propriétés physiologiques et énergétiques. Telle est la raison du choix du terme de création.

      La nation des fourmis a surpris beaucoup de leurs créateurs. Il n'était pas prévu qu'elle se montre évolutive et créatrice. Mais il est vrai que nous avions oublié que le peuple de base montrait des potentialités étonnantes dans leur univers.

      Les fourmis sont antérieures à votre venue sur cette planète. Elles ont été une aide précieuse lorsque la nation des arbres a créé les réseaux intraplanétaires telluriques. Leur capacité télépathique a fait d'elles les assistants privilégiés des arbres, et ont offert une symbiose entre ces deux nations.

      Aujourd'hui, il reste très peu de ce partage car la suprématie de l'humain a redistribué les rôles de chacun.

      Nous pouvons vous dire que la nation des fourmis a obtenu la reconnaissance de son aide au jeu planétaire, et qu'il lui est proposé de connaître à son tour le droit à l'accès à l'individualité.

      La nation des fourmis sera la prochaine évolution vers l'êtreté dans une dimension dédiée.

      Supprimer
  64. Bonjour,
    Pourquoi nait-on myope ?
    Quiee signifient des problèmes de vision tels que la diplopie, la vision déformée, la forte myopie ?
    Merci de m'éclairer.
    Emma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toute maladie ou difformité activée lors de sa naissance, une vue partielle ou son absence est reliée à un traumatisme karmique. Aussi existe-t-il autant de raisons que d'êtres sur votre planète.

      En ces temps de changement, la signification d'une myopie, diplopie, vision déformée, s'enrichit d'éléments quantiques en relation directe avec les modifications et transformations de votre planète et de votre adn.

      Il ressort que votre regard sur la Vie et sur votre fonctionnement communautaire appelle à un élargissement, une ouverture. Votre corps et votre âme vous signalent que vous êtes appelés à remettre en question la définition de tout ce qui compose votre moment présent. En quelque sorte, vous fonctionnez sur un mode monocorde, c'est-à-dire que vous observez les actions et réactions selon un seul mouvement, alors que la Vie est multiple et que votre regard soit s'adapter à capter les mouvements polycordes. Imaginez si vous ne pouviez entendre que les sons produits par une seule corde de guitare. Quelle tristesse ce serait pour vous de ne pouvoir vous réjouir d'une musique riche et harmonieuse produite par plusieurs cordes !

      La vision fait écho à votre regard, votre compréhension de ce qui vous entoure, et donc de qui vous êtes puisque votre environnement est votre création directe, avec vos filtres émotionnels et vos croyances.

      Mais cela sous-tend également un mode de protection. Car restreindre votre champ de vision ou la déformer vous offre également un recul sur ce que vous ne désirez pas capter. Cela vous éloigne des autres, de leurs souffrances et de leurs peurs.

      Tout est Juste. Si vous avez choisi de vivre cette expérience, cela est en lien direct avec votre âme. Aussi est-ce un cadeau. A vous de décider quel sera le moment juste de vous ouvrir à la Vie. Les yeux physiques ne sont qu'un relais pour votre cerveau. La vision provient de votre cœur, le seul maître de votre volonté.

      Supprimer
  65. bonjour,
    Voici a peut près tous les blessures ou accidents que j'ai eu.Talon droite de cassé, 3 doigts écrasés,ulcère du duodénum,pneumothorax,opéré des sinus,arthrodèse c5/c6, tendon de cassés et opérés 3 fois à gauche et 3 fois à droite.
    question: pourquoi tout ça, que dois je comprendre.Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour.
      Votre âme ne nous autorise pas à avoir accès à ces informations. Elle vous donne un message : pourquoi continuer à chercher à l'extérieur ce qui se trouve à l'intérieur de vous ? Vous êtes empli de colère et de culpabilité pour des crimes que vous ne pouvez avoir commis puisque rien ne se fait sans l'accord de chaque participant. Votre âme vous indique également que vous choisissez de souffrir alors que vous avez la possibilité de le vivre de façon plus douce. Comprendre une leçon présente bien des degrés. Acceptez de partir en vous et de vous écouter. Acceptez de recevoir votre compassion. Acceptez d'être innocent.

      Regardez vos peurs comme des amis qui vous signalent vos blessures. Nul ennemi en vous, juste une mère aimante qui attend le retour de son enfant chéri. Votre cœur et votre corps sont ses atours. Vous êtes son trésor.

      Supprimer
  66. Merci Plume pour cette question. Et Merci Magali & Co pour la réponse.C'est en effet incroyable que nous nous sentions quelque part encore programmés pour retomber dans la souffrance : nous avons un Sacré pouvoir de réussir à créer encore et encore de la douleur physique dans notre corps!?

    RépondreSupprimer
  67. Pouvez-Vous nous parler des anti-inflammatoires ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les anti-inflammatoires sont des outils, comme tout ce qui existe sur votre planète. Tout ce qui se présente à vous l'est à votre demande, et donc présente un visage à double facettes : l'utiliserez-vous pour vous guérir ou pour continuer à vous plonger dans l'apitoiement et la victimisation ?

      Vous avez le pouvoir de décider pour Vous. Tant que votre corps aura besoin d'aliments densifiés, votre Intention délimitera ce que vous acceptez ou pas pour Vous. Quel que soit le médicament ou l'aliment, ce sont vos croyances qui lui prête une action.

      Si cela vous permet de réduire la douleur afin que votre mental puisse s'apaiser, et donc vous offrir une reconnexion avec votre cœur, alors remerciez-les.

      Cessez de vous illusionner. Aucun médicament ne sera la panacée car vous seul avez le pouvoir de restaurer votre Intégrité physique et éthérique. Revenez vers votre intériorité, c'est là que se trouvent toutes les réponses et les clés de votre régénérescence.

      Utilisez tous les outils que vous ressentez en cohérence avec vous afin de vous libérer des douleurs et souffrances, pour que la paix puisse vous aider à vous ancrer en vous. Remerciez-les, appréciez-les, et plonger en vous. Une aide ne s'apprécie que si elle vous permet d'aller plus loin. Si elle vous emprisonne dans une situation, revoyez votre positionnement.

      Supprimer
  68. Bonjour Un grand merci pour ces textes et toutes ces réponses!

    Voici la mienne: à propos de la nourriture ... j'ai toujours été très soucieuse de ce que je mangeais. Avec du recul beaucoup de peur et de culpabilité: régime végétarien? paléo? omnivore? ( je n'ai aucun problème de santé ou de poids). Dernièrement, j'ai lu un compte rendu d'expériences d'un couple qui vit l'éveil , il raconte leur cheminement et leurs découvertes, ça résonne fort en moi et c'est surtout la peur qui résonne!
    Nous avons une partie reptilienne qui demande une certaine nourriture pour continuer à exister et (à nous manipuler?): plus spécifiquement les glucides, ceux ci anesthésient nos émotions en nous empêchant de reprendre notre souveraineté car elle passe par leur intégration: je l'ai remarqué en moi: je mange par ex beaucoup de pain ou de féculent quand je veux combler un manque (addiction donc)
    Alors la nourriture est elle essentielle à notre éveil? le paléo par ex permet-il ce retour à notre souveraineté? Je comprends aussi que cette problématique m'incite à regarder mes peurs voire mes terreurs celles de se faire manipuler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voici une question que tous êtes amenés à vous poser lorsque vous cheminez vers vous-mêmes. Car la nourriture est un élément intime, voire ésotérique de part la relation qu'elle entretient avec vous.

      Chacun d'entre vous est unique. Votre adn, votre composition génétique font appel à une histoire personnelle. Aucun d'entre vous n'a le même potentiel, la même perception de la Vie. Aucun d'entre vous ne dispose des mêmes codes d'ensemencement car vos cellules se sont alignés d'après les lignées terrestres et galactiques qui résonnent en vous. Or, aucun d'entre vous n'est la copie conforme d'un autre.

      C'est pourquoi aucun d'entre vous n'a les mêmes besoins physiologiques. Aussi, ce qui fonctionne pour l'un n'ira pas de même pour l'autre.

      Croire qu'un régime, quel que soit le nom qu'il porte, vous aidera à vous éveiller est une illusion. La Vie est Plaisir et non restriction. Et le seul maître en la matière est votre corps, car il n'y a que lui qui sache exactement ce dont il a besoin afin d'être dans sa vitalité.

      S'éveiller demande d'être en paix avec son corps. Donnez-lui à manger ce qu'il vous demande, alors il vous donnera les clés de reconnexion à votre âme.

      Si vous connaissez des moments de manque, c'est justement parce que vous ne lui apportez pas ce dont il a besoin. Le priver par croyance que tel aliment est néfaste favorise l'enfermement dans des cercles vicieux. L'écouter lui assure l'équilibre.

      Aucun aliment n'est pernicieux. Manger pour vivre favorise l'éveil. Or vous avez tellement peur de tout que vous vous punissez et soustrayez ce qui vous est naturel. Ne jugez pas votre corps ou les aliments si vous mangez plus que nécessaire. Allez au devant de la partie en vous qui souffre et qui vous fait signe qu'elle vous attend.

      Lorsque vous respectez votre corps en lui offrant les aliments dont il a besoin, vous entrez dans un espace intérieur paisible. Vous êtes ainsi disponible pour votre écoute personnelle et vous aimer.

      L'éveil est de l'Amour pour vous, tel que vous êtes. Aucun régime ne vous l'apportera. Et un corps heureux, équilibré, est le meilleur enseignant vers votre ouverture à vous-même.

      Vous entendez que certains mangent peu ou des aliments choisis. Cela est possible lorsque les cellules de votre corps ont été transmutées par la réception de votre être en vous. Et cela se fait progressivement, doucement, naturellement. C'est votre corps qui vous transmet de quelle façon vous nourrir.

      Ecouter votre cœur, votre corps. Vous serez sur Votre chemin.

      Supprimer
    2. Merci beaucoup. cette ambivalence me pèse beaucoup et je comprends mieux pourquoi!

      Supprimer
  69. Certaines personnes se retrouvent parfois dans une tristesse qu'elles ne s'expliquent pas. Qu'en est-il? Merci pour votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une tristesse que l'on ne s'explique pas est un appel à l'aide en soi. Il s'agit d'une partie de soi qui est prête à s'exprimer et à libérer ce qu'elle exprime.

      Dans ce cas, le meilleur moyen de s'aider est de se poser, de se placer en écoute totale de soi sans jugement, sans attente particulière, juste accueillir ce qui vient avec compassion. Et plonger dans l'émotion sans peur ni doute. Tout ce qui apparaît provient de soi, que ce soit d'une vie simultanée terrestre ou autre.

      La libération s'offre par le ressenti intègre d'une émotion. C'est grâce à cela que l'on peut comprendre ce qui nous bouleverse. Accompagner l'émotion est l'autoriser à être. Alors la porte de la pacification puis de la transcendance s'ouvre.

      Il est possible d'offrir à l'univers certaines gênes, émotions ou expériences qui se sont produites dans la journée quand ces dernières ne reposent pas sur un traumatisme profond.

      Mais ce qui modifie notre personnalité sollicite notre attention et notre pouvoir de transformation. Cela appelle de prendre conscience de ce qui mène nos choix afin de retrouver notre souveraineté sur notre vie. Ces expériences douloureuses avaient une raison d'être que nous avions volontairement choisies d'ancrer en nous. Elles étaient riches d'enseignement dans un monde de dualité. Aujourd'hui, elles nous parlent d'un monde ancien qui n'a plus de pouvoir sur nous. Il est temps d'en extraire les leçons de sagesse afin de nous désolidariser de ce qui nous entrave.

      Une tristesse est un signe que nous retrouvons les clés de la paix et de la joie. S'écouter en est le moyen.

      Supprimer
  70. Bonjour Magali et à toutes les familles de Lumière,
    Je ne sais comment formuler la question en rapport avec ce que traverse mon frère qui vit une grave addiction à l'alcool actuellement. Pouvez-vous m'éclairer et l'éclairer ! J'aimerais comprendre le sens des évènements : le rôle que mon frère endosse en ayant choisi de se faire souffrir, d'être dans l'auto-destruction et la révolte contre tout, l'aveuglement face à ses propres responsabilités, et l'interaction familiale tempètueuse et douloureuse. Comment agir pour l'aider... Exprime-t'il, est-il là pour refléter à l'extrême les propres défaillances et parties souffrantes en soi-même de chacun des membres de la famille ? Si je regarde en moi, est-ce juste de pratiquer l'Ho'oponopono pour guérir la cause ? Merci de votre réponse*)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une addiction est un moyen pour l'être qui a choisi de l'expérimenter de s'éloigner d'émotions intérieures bouleversantes.

      Vous le voyez comme une fuite, nous le percevons comme un appel à l'aide.

      Votre frère est venu sur cette planète dans une période où chacun est amené à se regarder tel qu'il est. Cependant, vous êtes placés devant un dilemme particulièrement poignant : vous êtes tirés par votre âme à vous désengager de vos expériences de vie, de ce qui vous a formé et protégé à bien des égards, alors que votre environnement culturel et sociétaire vous impose un carcan dogmatique sclérosant. Il y a de quoi en devenir fou, n'est-ce pas ?

      La folie est une forme de protection. L'addiction également. Lorsque vous pénétrez dans ce monde difficile qu'est une drogue, vous obtenez au départ un effet qui s'apparente à la paix et à la joie. Puis, vous recevez toutes les émotions contenues en vous. Vous n'avez plus de "garde-fou" qu'est votre mental et votre raison. Et tout ce qui vous entoure devient jouet de dramatisation. Vous ne voyez que le reflet de votre imperfection, vous ressentez que vous ne méritez pas l'amour ou la tendresse. Vous plongez dans votre ombre sans limite et la nourrissez par la colère et l'injustice de votre état.

      Votre frère est en souffrance car il a choisi cette voie. Il ne porte pas les vôtres, il porte les siennes. Il a souhaité épurer en cette vie toutes les lignées d'indignité et de mésamour de lui-même. Cela est courageux. Cela demande une grande force de caractère, ce qui n'est pas perçu ainsi par votre entourage.

      Vous ne pouvez pacifier et transcender à la place de votre frère. Il n'existe aucun sauveur sinon lui-même pour lui-même. Cependant, dans son infinie bonté, l'UN nous a offert un trésor : la compassion dans l'amour inconditionnel. Ne voyez plus votre frère comme un homme en dérive, allez au delà. Ouvrez votre regard sur sa magnificence, son Amour et son rayonnement. Alors, vous lui renverrez ce miroir qui lui rappellera Qui Il Est. Et la raison de son expérience se dévoilera à lui. Il se reconnectera à son âme qui demeure à ses côtés en permanence.

      Pratiquer le pardon et la gratitude est possible pour soi. Offrir son Amour inconditionnel à l'autre lui dessine le souvenir de son Essence. Car nous sommes tous liés, et la confiance en l'autre fait jouer la note de la Foi personnelle.

      Supprimer
  71. Bonjour

    une question sur une prise de conscience ces derniers temps!
    je me réveille tous les matins (ou presque) d'humeur plus ou moins maussade, je ressens la lourdeur d'être incarnée et ce depuis l'enfance puis tout au long du jour je retrouve mes énergies et de la gratitude d'être en vie .Je l'observe mais ne sait quoi faire d'autre . D'où cela provient-il?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre question est celle de beaucoup de vos frères et sœurs en incarnation.

      Cette fin d'année 2015 est aussi depuis septembre le début de l'année 2016. Et 2016 est une année d'ouverture à soi.

      S'ouvrir à soi demande de regarder Qui Vous Êtes actuellement, de faire le point et de se réjouir. Mais aussi de prendre conscience d'émotions difficiles qui attendent de pouvoir se présenter à vous.

      Plus vous travaillez sur vous, et plus vous vous donnez la liberté de contacter vos lignées, c'est-à-dire les vies simultanées qui font partie de vous. Certaines vies vont bouleverser votre regard sur vos croyances, c'est pourquoi ces émotions ne pouvaient venir à vous auparavant sans être refoulées avec force. Pour beaucoup, vous les qualifiez de science-fiction ou de contes pour enfants.

      Aussi, en accord avec votre âme et portée par l'énergie abondante de cette période, vous utilisez votre temps du rêve pour ouvrir des portes et rencontrer ceux qui forment avec vous une entité complète, les personnalités incarnées dans vos vies simultanées. Vous remettez en question bien des bases, vous déposez bien des croyances. Vous vous dévêtez de votre énergie actuelle pour laisser la place à une nouvelle énergie.

      Lorsque vous revenez à vous le matin, vous gardez un sentiment de perte : perte de vos illusions, perte de votre lien si fortement ressenti via votre âme. Vous êtes mélancolique à plusieurs niveaux.

      Pour recevoir, il faut donner. Et pour donner, il faut recevoir. Conserver est une illusion car la Vie est Mouvement. Offrez tout ce que vous êtes avec Joie, vous accélérerez votre transformation.

      Supprimer
    2. Merci beaucoup. je me sens effectivement dans des énergies de transition. je sens à la fois la joie qui ne demande qu'à s'exprimer et la mélancolie que je comprends mieux maintenant.

      Supprimer
  72. Je vous suis reconnaissante de bien vouloir m'éclairer sur une question plus globale qui m'interpelle, suite au sujet des addiction sévères avec sa cohorte d'effets secondaires tels que déchéance et destruction. Est-ce que les personnes hypersensibles qui sombrent dans les addictions sont là pour réveiller la conscience des proches, car elles seraient comme capables de supporter d'incarner des égrégores de souffrance ? Afin que d'autres aient le rôle de transmuter ces souffrances-là ? Si des mesures concrètes ont déjà été prises pour aider un proche alcoolique mais que ça ne change pas le cours des choses, n'y a-t'il qu'un travail "spirituel" à faire pour l'aider ? Merci,
    d'Aurélie*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous vous renvoyons à la réponse précédente.

      Nous savons qu'il est difficile pour vous de laisser un proche dans la tourmente d'une addiction. Mais il vous faut garder en votre mental qu'il s'agit de son choix. Même si cela est douloureux, même si l'être se plonge de plus en plus dans ses ténèbres.

      Votre vie est personnelle, et votre vie est Votre Choix. Nul autre que vous ne peut agir sur votre vie.

      Vouloir trouver des raisons de martyr est compréhensible, mais cela n'offre pas la paix. Bien au contraire, vous soumettez à l'être en souffrance qu'il est une victime volontaire. Dégagez-vous de cette croyance. Jésus-Christ n'a jamais été une victime ou un martyr. Il était conscient de ses choix et de ses potentialités, et ce qu'il choisissait de ressentir, il le faisait parce qu'il disposait des clés pour pacifier et transcender dans l'Amour.

      L'Amour ne demande pas de souffrir, l'Amour s'offre inconditionnellement donc sans attentes.

      Vous attendez trop des êtres en souffrance. Vous les placez dans un cadre afin que cela corresponde à vos illusions.

      Si vous désirez vraiment aider un être dans une addiction, alors nettoyez les vôtres : vos croyances et vos illusions auxquelles vous tenez par habitude et par peur.

      Si un être en addiction est entouré de personnes qui se sont positionnées dans leur cœur, alors l'être ne verra que beauté et compassion. C'est en ressentant la Paix et la Joie en l'autre qu'il reprendra ses clés de guérison.

      Supprimer
  73. Merci pour ce baume d'Amour que vous m'envoyez, Merci Magali ! Est-ce qu'il y a un "outil" simple universel pour détecter et se libérer de ses croyances et illusions ?
    d'Aurélie*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, il existe un outil simple et universel pour se libérer : la compassion.

      La compassion est expression de l'Amour. Elle respecte l'être dans son intégralité, et se place en observateur et non en acteur.

      Lorsque vous vous placez dans la compassion, la sagesse offre ses clés de compréhension. Et tout ce qui n'est pas Amour disparaît de son univers personnel.

      La compassion est fille d'expérience. Elle anoblit l'émotion. Elle en fait un pont vers la cohésion et l'acceptation juste. L'émotion ne vous submerge plus en ravageant votre corps, elle vous porte vers l'autre avec tendresse et unité.

      Tout est Amour.

      Supprimer
  74. Que comprendre des êtres comme le Padre Pio qui ont eu des stigmates durant leur vie ? Merci:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les stigmates, quelles qu'elles soient, sont à relier à la foi et aux croyances ferventes.

      La piété religieuse, la foi sont des forces qui jouent sur le pouvoir de création. Et lorsque plusieurs personnes s'alignent à la croyance d'un être, cela génère un égrégore qui s'applique à réaliser les souhaits en relation avec ces croyances.

      Voyez sur votre planète. Les stigmates sont nombreuses au cours de votre histoire, et leurs emplacements dépendent de la croyance inculquée.

      Les êtres qui ont choisi de vivre cette expérience avaient chacun des raisons propres, en cohérence avec leur environnement culturel.

      Nul ne peut comprendre en profondeur ces êtres, car eux seuls disposent des clés d'enseignement. Vous ne pouvez qu'observer sans juger. Jugeriez-vous une personne de 20 ans qui a des cheveux blancs ? Pourtant, selon votre perception, cela ne correspond pas à vos critères de croissance. Nous les plaçons au même "niveau" que les stigmates. Car rien ne se fait sans qu'il y ait une raison juste. Action-réaction. Souffle.

      Vous disposez tous d'un grand pouvoir. Tout vous est possible. Discernement.

      Supprimer
  75. Merci de votre réponse; et Joyeuse année 2016 Magali!

    d'Aurélie*

    RépondreSupprimer