Collectif Miriadan

Collectif Miriadan

Vos questions, leurs réponses - 2S 2016

Cette page est dédiée à vos questions.

Nos amis multiversels souhaitent pouvoir vous éclairer dans votre recherche de votre Soi.

Leurs réponses sont dédiées à l'ensemble, aussi les questions plus personnelles ou sollicitant mes services sont à transmettre via mon site : D'Or et de Lumière.

Cette page est saturée, merci de ne plus y poster de questions.

Pour retrouver les questions de 2014 et 2015, suivez ce lien
Les questions du 1er semestre 2016 sont ici
La suite des questions de novembre et décembre 2016 sont ici


Je suis heureuse de vous retrouver pour lire et relire vos réponses qui me font beaucoup de bien. Je pars en vacances en Corse. Je n'arrive pas à me réjouir totalement parce que ma sœur reste dans son appartement et n'en sort pas. Je ne peux pas me sentir totalement libre d'être heureuse (j'ai pensé libre d'aimer)quand ma sœur regarde la télé toute la journée. Ne vois presque personne. Je pense à elle tous les jours. J'attends son coup de fil. Je pleure en écrivant. J'ai honte de m'épancher ainsi. Au fond de moi, quand je pleure j'ai un petit plaisir imperceptible de souffrir. Je pense jouer une comédie. Je suis dans la confusion et peut être que je m'y complais. Comme si je ne voulais pas sortir de ce désordre émotionnel.
Merci infiniment Magali.
RépondreSupprimer

115 commentaires:

  1. Ce que vous vivez est un contrat d'âme entre votre sœur et vous. Voici ce qu'il en est pour vous.

    Votre sœur, par amour, vous lie à elle dans une expérience dans laquelle vous êtes tour à tour victime-bourreau-sauveur vis-à-vis d'elle.
    Lorsque vous éprouvez de la culpabilité, vous vous placez en tant que victime. Quand vous désirez la changer "pour son bien", vous devenez sauveur. Et le fait de pleurer avec un petit plaisir imperceptible de souffrir vous amène à être votre propre bourreau.

    Il s'agit là d'un cadeau magnifique. Grâce à elle, vous prenez conscience des 3 trois visages d'une expérience. Il ne s'agit plus pour vous que de remonter à la racine de cet attachement avec votre sœur, dans votre enfance et votre adolescence.

    Votre sœur vit selon ses choix, et c'est ce qu'elle a accepté de vous apprendre : à respecter ses choix de vie. Son âme a ses raisons, et son chemin est toujours une voie d'apprentissage vers le meilleur d'elle-même. Encore faut-il que vous l'intégriez en ayant confiance en elle. Et en vous. Car elle n'est que votre miroir. Vous n'avez pas confiance en la vie, et détenez en vous des croyances d’injustice et d'indignité. Vous les projetez sur elle, en pensant que si vous parvenez à lui faire changer de vie (selon vos propres critères de bonheur ou de réussite), vous aurez accompli quelque chose. Vous placez en elle vos attentes : dans le futur bien sûr, mais aussi en relation avec votre passé : une revanche.

    Lâchez-la. Et vivez votre vie pleinement, librement. C'est ainsi que vous l'aiderez fidèlement. Elle seule détient les clés de sa vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci .Réponse applicable à même cas de figure avec conjoint lien FJ en stagnation par refus d'engagement en lien avec blessure d'incarnation.(à moins que le type de lien n'apporte une autre vision ...?

      Supprimer
    2. la réponse est applicable pour toutes les relations. Le Respect de l'autre ramène à lui reconnaître sa souveraineté, et donc à lui faire confiance au même titre que vous vous faites confiance. Si la vie vous offre le meilleur, pourquoi serait-ce différent pour l'autre ? Seul le chemin diffère selon les choix d'expériences. Aimer est la réponse à tout.

      Supprimer
    3. Bonjour Magali
      Nos guides sont ils toujours les mêmes ou changent ils en fonction de notre évolution spirituelle?

      Supprimer
    4. Aujourd'hui, nous évoluons tellement rapidement que cela se répercute au niveau de nos accompagnateurs. En même temps que nous cheminons vers notre Conscience, les êtres qui nous suivent sont portés par les flux énergétiques et vivent eux-mêmes des prises de conscience, des approfondissements, des transformations. Aussi y a-t-il naturellement modification des rôles en fonction des souhaits, des envies de chacun. Car ceux qui nous assistent ont également droit à un soutien. Il y a toujours un ouvreur de voie à tous niveaux.

      Alors, oui, il y a changement pour que tous reçoivent le meilleur continuellement.

      Supprimer
    5. Bonjour,
      Suite à votre réponse du 14 août 2016, en quoi est-ce une revanche ?
      Merci.

      Supprimer
    6. Bonjour.
      La revanche est pour vous, une illusion de croire qu'ainsi vous changez votre vie puisque vous contrôlez celle d'une autre qui réalisera ce que vous vous n'avez pas réalisé.

      Supprimer
  2. Anonyme15 août 2016 à 13:20
    Bonjour,
    Ma mère est vraiment difficile à vivre. Je suis loin d'être la seule à le dire. Elle se vexe et se frustre pour un rien. Même si je conçois que pour elle ce n'est pas "un rien". J'ai vraiment du mal à croire que mon âme "l'a choisie comme mère". Avec tout ce que je vis, je peine à comprendre le message derrière cette relation mère-fille. Est-ce possible pour tout le monde de comprendre le message de son âme ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est possible pour tout le monde de comprendre le message de son âme à partir du moment où vous acceptez que vous êtes le créateur de vos expériences. Tant que vous verrez l'autre comme un être extérieur à vous-même et non votre miroir, vous rejetterez vos émotions, les refoulerez, refuserez de leur accorder votre attention. Ce faisant, vous niez le message que votre âme vous envoie. Les réactions de votre mère sont l'exacte réponse à vos propres souffrances-croyances. Soyez en paix et elle le sera avec vous. Soyez en guerre intérieure, et elle vous montrera vos difficultés de communication.

      Changez votre regard. Vous êtes souverain de votre vie. Votre responsabilité est de reconnaître vos choix et vos contrats d'âme. Ainsi s'ouvre la Paix en vous.

      Supprimer
  3. bonjour
    Aurais je véritablement un don , ou serait-ce une auto suggestion qui me permettrait d'échapper aux temps troublés que nous vivons tous ?.Et quel serait la nature de ce don ? je me sens accompagnée , j'ai des pensées qui m'indiquent : des réponses , des directions pour trouver etc ....Je ressens beaucoup d’énergie en mon corps, avec pour le moment des douleurs aux genoux . Je dessine beaucoup de sujets très particuliers .... je suis dubitative , est ce de l'auto suggestion ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de dons, il y a compétences naturelles liées à notre Essence : l'Un. Nous disposons tous de toutes ses potentialités d'expression, aussi avons-nous en nous toutes les magies de la Vie.

      Les compétences sont un prolongement inné de l'Être. Vous ne vous épanouirez pas dans une profession, une activité si vous ne vous êtes pas auparavant uni à votre âme et votre Soi. Car l'action est compagne du Je Suis. L'action ne devance pas le Je Suis, elle le fait rayonner.

      Vous cherchez votre Direction. Elle s'offrira à vous selon votre programmation. Et tout sera simple, facile, évident. Pour l'instant, vous prenez conscience de votre corps qui est un des éléments de vous-même. L'Être est l'union du corps, de l'âme et du Soi. Oubliez un des éléments et vous vivrez avec un sentiment de frustration en cohérence avec la séparation que vous mettez entre les 3 vecteurs de votre Unité.

      Que ce soit de l'auto-suggestion ou un "don", cela n'a pas vraiment d'importance. L'essentiel est que vous vous sentiez vivante et que vous vous laissez aller dans vos expériences de vie.

      Supprimer
    2. merci Magali pour ces paroles pleine de sagesse , je vous suis très reconnaissante de m'avoir accordé votre attention . Je vais accompagner chaleureusement mon "je suis" et voir ce qui s'accomplira . Bien Cordialement

      Supprimer
  4. Virginie16 août 2016 à 10:12
    Bonjour Magali,

    Hier, en lisant les questions-réponses précédentes, je suis tombée sur le thème de la fidélité et de l'amour illimité. Le message disait que c'est naturel d'aimer plusieurs personnes à la fois. Je ressens tout à fait ça même si aujourd'hui je ne suis pas sûre d'être capable de sortir d'un engagement envers qu'une seule personne.
    Quand on sait cela, l'amour n'a pas de limite, quel est alors le rôle du mariage ?
    Je m'écarte du sujet en vous demandant également quel est le rôle du baptême ?

    Merci.
    Virginie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mariage a plusieurs perspectives selon la dimension et la culture dans lesquelles vous êtes immergé.

      Dans une dimension où l'Amour est libre car abondance et générosité, des êtres peuvent solliciter une reconnaissance de leurs sentiments devant leurs proches ou leur nation. Il s'agit d'un acte qui n'engage à rien, sinon que de souhaiter partager leur bonheur avec chacun.

      Dans votre monde où la dualité a joué, le mariage a valorisé l'acte de propriété. Tu es mien, tu es mienne. Je t'ai conquis, je possède tes biens, qui tu es et ton avenir. Il peut également prendre le visage de la sécurité : en me mariant, je crée l'illusion de ne plus être seul, et je donne l'apparence d'être comme tout le monde. Je rentre dans le groupe dans lequel je me fonds.

      Bien sûr, avec le mouvement d'éveil, de plus en plus d'êtres revoient leur notion de mariage et prennent conscience du Respect aimant que la vie ensemble fait émerger dans leur quotidien. Je t'aime, tu ne m'appartiens pas et j'en suis heureux. Je suis ton compagnon/compagne : je t'accompagne afin que tu puisses cheminer en paix et joyeux.

      Le baptême est différent. Initialement, il s'agissait de sacraliser la vie en le corps, de fêter la venue d'un nouvel ami sur la planète. Et aussi de reconnaître la Puissance de la Vie contenue en chaque élément, et notamment l'eau. Car l'eau est le représentant privilégié du Plasma. En immergeant dans l'eau un nouveau venu ou un être à une étape importante de sa vie, ce sacrement permettait à tous de transmettre son Respect et son Amour à la Création source d'évolution.

      Supprimer
    2. Merci pour votre patience et vos réponses Magali.

      Supprimer
  5. Bonjour et merci pour votre site riche en enseignements.
    j'ai depuis quelques temps des problèmes la nuit.
    Je dors très mal car je suis souvent réveillée à cause de ma vessie ou à cause de maux de tête qui disparaissent dans la matinée.Je me demande l'origine de ces troubles et ce que je dois comprendre.
    Merci pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Ce que vous vivez sont les symptômes de l'ascension, la continuité de votre programme de nettoyage.
      Pour faciliter et réduire ces signaux, accueillez-les avec joie et gratitude. Ne les voyez pas comme des gênes, mais bien des fanions de progression en vous-même.

      Supprimer
    2. Merci pour votre réponse, je vais maintenant accepter ces symptômes et ne plus les rejeter puisqu'ils ont maintenant un sens et s'inscrivent dans un processus.
      J'ai découvert votre blog il y a une semaine et je trouve merveilleux ce système de questions/réponses. Chaque commentaire me parle et chaque réponse m'apporte un sentiment de paix et d'évidence.
      Donc merci à vous tous pour ces partages.

      Supprimer
  6. J'ai lu cette phrase "Vous avez enregistré que vous deviez souffrir pour arriver à un résultat de libération". Elle m'a beaucoup parlé. Le fait d'avoir mal, de faire mal (pas seulement dans le corps ou l'esprit mais aussi de faire mal les choses), d'être mal dans tous les sens du terme (dépressive, une mauvaise personne)... dans mon éducation religieuse catholique (normale) j'ai intégré d'une manière simpliste et insensée que si on fait mal, si on se fait du mal, si on a mal (le Christ) on est vénéré et on peut accéder à la Libération. Ce qui peut expliquer que j'ai un petit plaisir quand les gens ont mal ou n'y arrive pas. J'ai beaucoup de honte et de remords à exprimer ça. C'est peut-être pour ça que je me cache auprès de mes voisins. Et mis beaucoup d'années à le comprendre. Même si je ne suis pas sûre de ça. Je découvre toujours autre chose derrière mes tourments, une autre signification. Et je me dis que l'introspection (douloureuse) n'est jamais finie...
    Merci Magali.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus nous descendons en nous, et plus nous découvrons de nouvelles portes, de nouvelles croyances.

      N'ayez pas de regrets, de remords ou de culpabilité. Ce que vous vivez fait partie de votre expérience. La sagesse ne se découvre que lorsque nous avons ressenti les 3 visages de l'expérience : victime-bourreau-sauveur.

      La vie est un jeu joyeux, que nous colorons avec nos filtres émotionnels. N'oubliez pas que chaque interaction avec d'autres êtres, quiproquos, malentendus, altercations, reflètent un contrat d'âme. Chacun reçoit uniquement ce qu'il a accepté, voire demandé. Cela s'applique à tout et tous. Ce sont nos croyances de mésestime, notre jugement qui nous font ressentir que nous avons fait des erreurs. Il n'y a jamais d'erreurs. Et c'est là notre Responsabilité de le reconnaître. Alors vient le soulagement de savoir que tout est Juste. Et la joie nous reprend dans ses bras.

      Supprimer
  7. Lundi s ouvrirera le procès concernant le chauffard qui a écrasé 1 per
    sonne merveilleuse et à pris la fuite.... quelle est l attitude juste?
    Ns souffrons intensément depuis 3ans
    Avec toute ma gratitude....
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'attitude juste. Elle est toujours relative, car personnelle.

      Posez-vous la question : êtes-vous prête à déposer votre souffrance pour trouver la paix ? êtes-vous prête à ne garder que le fait que la personne soit morte, sans vous souvenir des circonstances ?

      Juger, condamner quelqu'un est facile. Mais cela n'apporte pas la paix, ni même une consolation. Juger nourrit la rancœur, le regret, la colère.

      Le "chauffard" va être jugé par la justice humaine. Alors, laissez la justice humaine se prononcer. Et revenez à vous, à votre vie. Car c'est ce que vous demandent votre âme, et celle qui est partie. Si elle a choisi cette manière de se transformer, cela est en accord avec votre chemin, et celui de toutes les personnes qui se sentiraient concernées par sa disparition. Et elle l'a fait non pour que vous soyez plongée dans la colère, l'amertume ou la tristesse, mais bien pour que vous grandissiez en paix en vous. Par l'acceptation. La personne est morte, pourtant elle n'a pas disparue. Elle existe toujours, sous une autre forme. Et si vous accueillez l'acceptation, la paix en vous, alors vous pourrez à nouveau communiquer, si cela est votre désir commun.

      L'amour transcende les limites, les frontières, les séparations. Et l'amour vogue sur l'océan de paix et de joie.

      Vous désirez prouver votre amour pour cette personne morte ? Alors, reprenez le cours de vos émotions en allant vers la paix et faire de votre vie un chemin de tendresse. Acceptez que vous n'y pouvez, pouviez rien car il s'agit du choix de la personne morte. De sa vie, et de la façon dont elle a choisi de passer la porte.

      En souffrant par projection émotionnelle, vous vous éloignez de son amour. Faites le deuil et ouvrez-vous à une nouvelle façon d'être avec elle. Votre cœur est la clé de contact.

      Supprimer
  8. Je vous remercie de votre réponse
    J ai le sentiment que c'est Arthur qui parle....
    J aimerais que tout le monde le connaisse....je vous invite à le regarder sur YouTube :DF le Mr Chill.. soyez bénie...
    Nicole

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir Magali, Merci pour ce site merveilleux.
    Pourquoi ce que vous exprimez est inentendable pour beaucoup de gens ?
    Comment etre authentique parmi nos amis ou familles qui n'aderent pas à ces compréhensions?
    cela cause de la souffrance par manque d'échange et de transparence dans mes relations. J'ai essuyée beaucoup de rejet et j'ai perdu des etres très chers .
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Vous souffrez de n'être pas entendu car vous projetez vers l'autre votre recherche d'accueil aimant.

      Votre rôle dans votre incarnation est d'Être, c'est-à-dire de vivre Qui Vous Êtes, de ressentir dans l'instant présent. Vous avancez selon vos vérités personnelles qui changent au fur et à mesure de votre progression vers vous-même. Aujourd'hui vous vous basez sur une vérité x qui ne vous conviendra plus demain.

      C'est pourquoi les autres ressentent que lorsque vous souhaitez les convaincre, vous recherchez en fait leur attention et leur estime. Votre intériorité diffère de vos paroles qui sont illusions selon la relativité des choses et des notions. Vos amis ou familles enregistrent vibratoirement que vous n'êtes pas honnête avec vous-même. Vous expérimentez le visage du sauveur auprès de personnes qui ne vous demandent rien.

      Vos vérités restent des croyances qui évoluent avec votre ouverture de conscience. L'Amour n'impose rien, il offre sans conditions. Si un ami vient vers vous avec des questions, répondez-lui clairement selon ce que vous croyez. Il choisira librement ce qu'il retient ou pas. Si vous allez vers l'autre pour le convaincre que votre vision est la meilleure, vous vous éloignez du Respect et de l'amour.

      Vos relations vous renvoient votre miroir intérieur, rien d'autre. Par amour. Pour vous aider à prendre conscience de vos cadres limitatifs.

      Un être qui est transparent ne cherche pas à convaincre, à utiliser des mots. Il Est. Il vibre ses vérités sur l'Amour. Il aime. Les croyances ne sont pas l'Amour. En revanche, accepter l'autre tel qu'il est, respecter ses choix et son chemin, est de l'Amour.

      Posez-vous la question de savoir ce qui est important dans votre vie : que les autres aient les mêmes croyances que vous, ou que vous partagiez votre quotidien avec des personnes aimantes ?

      Supprimer
    2. C'est très beau ce que je lis :)

      Supprimer
  10. Bonjour,
    Dans ce jeu de miroir, comment comprendre nos véritables peurs et souffrances qui prennent l'apparence de la peur des autres? peur de ne savoir quoi dire, peur des réactions si l'on dit, peur des conflits, des jugements...
    Des choses sortes en ce moment, j'essaye de les accepter sans savoir si cela se libère véritablement, bien que cela semble me fragiliser en même temps. Est-ce des parts de soi encore non-reconnues, non-suffisamment-aimées? Est-ce aussi des peurs collectives qui se libèrent? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Accepter ses peurs ne les libèrent pas. Les aimer le fait.

      Aimer ses peurs, ses souffrances, signifie se mettre en totale disponibilité pour les écouter. Cela vous demande de vous placer dans le silence de votre cœur, et d'accueillir une peur-souffrance avec compassion et respect.

      Le moyen le plus facile pour la majorité d'entre vous est d'utiliser l'archétype de l'enfant intérieur et de la mère ou du père aimant. Une peur-souffrance n'est rien d'autre qu'une partie de vous qui appelle votre amour pour se libérer.

      Seul le ressenti de votre amour pour vous offre les clés de la transcendance. Tant que vous resterez à distance de vos peurs et de vos souffrances, vous ne vous libérerez pas. Vous continuerez à les nourrir, à vous nourrir.

      Nous avons déjà expliqué à nombreuses reprises que vous placer sur votre cœur et accepter de ressentir totalement une peur-souffrance vous ramène à vous-même.

      Vous avez peur d'avoir peur, et ainsi avez peur d'aller voir votre peur. Aucun monstre ne se cache en vous. Aucun ennemi attend pour vous attaquer. Vos peurs-souffrances vous tendent la main dans un objectif de vous faire grandir. Pour cela, il vous faut accueillir la peur-souffrance. Elle a un message à vous dévoiler si vous la laissez dérouler l'émotion. Ressentir cette peur dans le respect de son écoute vous amènera au centre de l'expérience, là où s'épanouit la sagesse de la leçon. Ressentir cette peur comme une agression la renforcera, non pour vous punir, mais bien pour vous faire lâcher-prise. Le point culminant de la peur est l'abandon.

      A vous de choisir quand vous souhaitez découvrir le trésor que vous offre votre peur-souffrance : dans le silence de votre cœur en totale disponibilité, ou au summum du ressenti ? Quel que soit votre positionnement, vous avancerez vers vous-même.

      Supprimer
  11. Bonjour Magali,
    Je ne mange pas d'animaux (ou très rarement). Je n'en mange pas car je n'en ai pas le désir, le goût. J'évite d'acheter des sacs et chaussures en cuir... Et je pense ainsi participer au bien être des animaux, de la nature, des humains et de la planète. Peut-être allez vous me dire que tout est juste. Que c'est mon regard porter sur les animaux, sur les actions des humains. Mais notre monde doit évoluer. Si on ne change pas nos comportements, nos états d'esprit on serait toujours à faire travailler les enfants dans les mines.
    Merci Magalie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour.
      C'est votre choix, et il est magnifique comme tout choix.

      Le monde est une diversité car l'Un souhaite que nous expérimentions toutes ses facettes. L'ombre et la lumière font partie de l'Amour. Il n'y a nulle séparation.

      Tout choix se pose sur ses vérités personnelles, ses croyances conscientes ou inconscientes. L'essentiel reste l'Amour et le Respect de soi, et ainsi des autres.

      Une expérience est composée de 3 visages : victime-bourreau-sauveur. Lorsque l'expérience est terminée, il y a détachement et compassion, respect. Respect que les autres ne soient pas rendus au même point, que votre point de vue ne soit pas le leur. Et pour s'en désolidariser, il est nécessaire de passer par ces 3 regards.

      Oui, nous nous dirigeons tous vers la nourriture de lumière. Chacun a son rythme. En attendant, le corps a des besoins qui ne sont pas "bassement" terrestres. Ce qu'il demande répond parfaitement à son évolution.

      Posez-vous la question : êtes-vous détachée, ce qui vous fait ressentir le Respect du chemin de l'autre, ou vous placez en tant que "sauveuse" ?

      Dans tous les cas, la sagesse s'offre par l'expérimentation et le ressenti. Quel que soit votre positionnement, il est Juste selon vos vérités.

      Votre monde vous est personnel, intime. Vous participez à changer le monde en vous ouvrant à votre Amour, en le ressentant en Vous pour Vous et pour les Autres. L'Unité ne juge pas, elle rassemble sans conditions. C'est ainsi que l'évolution se fait en harmonie.

      Les principes et la morale sont des notions très relatives et duelles. Revenez à l'Amour, qui est sans conditions. C'est en aimant que vous êtes.

      Supprimer
    2. Merci Magali. Ma question était trop lisse. Comment être quand j'ébouillante un crabe. Quand j'ai dû le faire, il y a quelques temps, j'ai pleuré en pensant que je faisais du mal. Je ne pourrais pas manger la poule que je nourris. Il est facile de se nourrir d'animaux qu'on ne tue pas nous-mêmes. La majorité des êtres ne pourrait pas les manger s'il fallait qu'ils les tuent. Et d'autre part, pourquoi suis-je plus sensible à la souffrance des animaux qu'à celle des humains ? Je sais bien que j'aime souffrir, c'est peut-être pour ça. Je crée de la souffrance mais je ne veux pas la voir ni chez les animaux ni chez les humains paradoxalement. Mais je veux bien l'à voir (l'avoir) en moi.
      Merci.

      Supprimer
    3. Je comprends tout à fait ce dilemme. Et ce dilemme disparaît lorsqu'on revient à l'Un. L'Un a offert toutes ses compétences et toutes ses Lois à toute la Création. Cela ramène à accepter que le crabe, la poule, la vache, le cochon, le radis, le haricot vert, etc. disposent des mêmes droits que nous. Eux aussi choisissent leur chemin et les potentialités, élaborent des contrats d'âme.

      Si vous vous retrouvez avec un crabe qui doit être ébouillanté, commencez par lui envoyer votre amour. Voyez-le comme un élément de vie intègre qui participe à votre évolution. Car il vous offre ici une leçon magnifique : la mort est une illusion. Il s'agit d'une porte vers une évolution. Les moyens sont autant d'occasion pour les acteurs présents et reliés de grandir. Comment en faire un cadeau immédiat ? En remerciant avec respect et gratitude pour l'énergie que le crabe offre par ce repas.

      En vous connectant à cet Amour, le choix de cette manière d'évoluer trouve ses directions :
      vous lui reconnaissez la souveraineté de son chemin (qui n'est pas fini), ceux qui le mangent reçoivent de l'Amour en eux qui peut déclencher alors des prises de conscience.

      Pourquoi des animaux, des végétaux, acceptent d'être victimes ? Pour participer au contrat, à l'expérience. Parce que le Jeu demande à comprendre comment on peut être victime-bourreau-sauveur, et que s'il n'y a pas de victime, comme le bourreau peut-il connaître ce regard de l'expérience ? Si les 3 regards ne sont pas vécus, la sagesse ne peut s'expanser en l'être. Car la sagesse provient de la Compassion.

      Croire que l'on peut imposer va vérité aux autres, créer de la souffrance aux autres, est une illusion. Il n'y a que contrat : partage d'expérience. Et l'Amour en est le maître d'orchestre.

      Tant que vous aurez de la souffrance en vous, vous attirerez à vous des expériences en résonance. Et, par Amour, il restera un être qui sera en accord avec votre choix d'expérience. Si vous êtes victime, il sera bourreau, et un autre sauveur. Si vous êtes bourreau, il sera victime, et un autre sauveur. Si vous êtes sauveur, il sera victime, un autre bourreau. Jusqu'à ce que vous sortiez de l'expérience. Ainsi est l'Amour. Nul n'est abandonné, nul n'est oublié.

      Supprimer
    4. A cette lecture , je me demande par quelle phase je en suis pas encore assez passée quand je ne me sens pas pleinement Divincarnée (ce qui arrive et Que c'est bon !).Pour accélérer le schoses , il n'y a pt pas à le faire mais c'est parfois lourd,faut il endosser le rôle dans lequel il semble que nous soyons le moins (du moins dans cette incarnation) pour opérer un équilibre et sortir enfin définitivement du cercle?

      Supprimer
    5. laissez-vous aller, tout simplement. Vos émotions sont vos guides dans ce Jeu d'expériences. Et votre âme en est la coordonnatrice. Si vous avez besoin d'être un sauveur, un bourreau, une victime, elle passera un contrat avec des êtres en totale cohérence avec votre éveil.

      Sachez que toutes les phases sont en vous, à différents degrés d'expérience. Vous n'avez pas à devenir un dictateur pour comprendre le sens du jeu du bourreau. Être injuste avec quelqu'un suffit ;-) Vous répondez alors à sa demande de victime, et ressentez le poids du bourreau. En prendre conscience, puis s'aimer dans la compassion vous ramène à votre dimension christique. Vous sortez du cercle.

      Supprimer
  12. Merci pour toutes ces questions et ces réponses toujours aussi... simples et apaisantes....☆MERCI☆

    RépondreSupprimer
  13. La prise de conscience de ce jeu bourreau/victime/sauveur est en train de changer mon regard sur la vie dans un sens extrêmement libérateur.
    Par contre j'ai du mal à identifier les moments où je peux moi-même être dans le rôle du bourreau. Quelles sont les émotions, les comportements reliés à ce vécu ?
    Merci pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bourreau se place dans de multiples émotions comme l'orgueil, la colère, le déni, la jalousie, l'envie, la rigidité ...

      Vous pouvez être bourreau sans vous en rendre compte immédiatement, selon un contrat d'âme dans lequel un être demande à prendre conscience d'être victime, ou sauveur.

      Vous pouvez également être votre propre bourreau, en refusant de lâcher-prise par exemple, ou en ressentant du plaisir à souffrir.

      Le rôle du bourreau est très particulier car s'il joue le "méchant" auprès d'un autre ou de lui-même, il en est également victime. Il en souffre au plus profond de lui.

      Chacun étant unique, il élabore des stratégies personnalisées afin d'expérimenter les 3 regards de l'expérience, que ce soit en miroir avec l'extérieur ou seul avec lui-même. Chacun est pleinement souverain de sa vie, de ses choix, de ses ressentis. Il est son magicien personnel.

      Supprimer
    2. Merci pour ces éclaircissements.
      Par ailleurs, pourriez-vous nous parler du rôle du sommeil et des rêves dans cette période de changement ?

      Supprimer
    3. Actuellement, le sommeil et les rêves ont deux fonctions principales.

      La première est de ramener des éléments à notre conscience, faire surgir nos émotions prêtes à être regardées. Pendant le sommeil, nous faisons le bilan de ce que nous avons compris et entrons en communion avec notre âme. Nous prenons une perspective plus vaste de notre chemin parcouru, et nous replaçons dans la direction de notre Être. Des contrats d'âme peuvent ainsi être modifiés, annulés, créés.

      La deuxième est d'offrir à notre corps un temps de "maîtrise" (il reprend le contrôle total de ses enveloppes) pendant lequel il réceptionne les nouvelles programmations, les intègre et les harmonisent. Il opère également les ajustements "physiques" d'après nos sauts quantiques (régénérescence, transformation de nos organes, etc.).

      Supprimer
    4. Merci pour votre réponse.
      On parle de 3eme et 5eme dimension mais qu'en est-il de la 4eme ?

      Supprimer
    5. La 4ème dimension est celle de la Paix en soi. La Paix est la terre fertile sur laquelle les fleurs de Joie vont pousser, et l'Être s'épanouir.
      Sans la Paix, on reste dans la dualité. Dans le chemin d'éveil, la Joie est fluctuante. La Paix reste stable. Même lors des contrats par lesquels vous acceptez de faire résonner des souffrances, vous ressentez que la Paix est toujours là, prête à vous consoler.

      Supprimer
  14. Bonjour Magali,
    J'ai depuis quelques temps, des symptômes physiques tels que sommeil perturbé : réveil vers 4h du matin sans pouvoir me rendormir, fatigue, pieds qui brûlent, yeux rouges,déprime...Une rupture amoureuse, qui concorde aussi avec l'apparition de ces symptômes et qui m'a beaucoup chamboulé.Je travaille beaucoup sur l'acceptation de ce qui est et que tout est parfait mais mon égo se focalise sur une relation toxique avec un PN...Je passe d'un état à l'autre selon que je sois connectée à mon âme ou pas et même si mon intention est de pardonner (j utilise ho oponopono), je ressens que je n'y suis pas encore! Que faire pour avancer dans la lumière?? Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fait d'accepter est une première étape. La suivante est de ressentir par l'accueil et l'écoute sans jugement de l'émotion-souffrance.

      L'être qui sert de miroir dans une relation bourreau-victime renvoie invariablement à soi, à ses propres souffrances qui sont projetées sur l'autre. Il n'est bourreau que parce qu'en vous, une partie de vous se sent victime. Vous êtes dans un contrat d'âme.

      Si votre mental y tient tant c'est tout simplement parce que votre souffrance intérieure, qui a généré cette relation "toxique", est prête à être regardée pour être aimée telle qu'elle est. Votre mental vous révèle que vous êtes prête à vous libérer de cet attachement.

      Maintenant que vous êtes consciente de ce rapport victime-bourreau, allez plus loin. Fermez les yeux, posez-vous sur votre cœur, et accueillez la souffrance de la victime que vous ressentez être grâce à cet homme. Et laissez-la tout d'abord vous faire ressentir tout son désespoir, sa détresse. Laissez la souffrance vous envahir avec compassion, dans une écoute totale. Puis, quand vous sentirez que l'émotion a enfin pu s'exprimer, aimez-la. Aimez cette partie de vous qui souffrait et qui n'appelait que votre attention, votre compassion. Aimez-la comme vous pouvez aimer vos enfants en détresse. Alors, cet amour vous ramènera à comprendre les raisons de ce contrat. Et vous en serez libérée. Non en condamnant le bourreau, mais bien en le remerciant de tout votre cœur pour l'aide précieuse qu'il a accepté de vous apporter, par amour pour vous. Il est celui qui accepte le rôle de bourreau pour vous faire prendre conscience de la souffrance de victime qui est activée en vous. Et vous êtes celle qui le ramène à sa souffrance exprimée par le rôle de bourreau. Et tous deux vous êtes plongés avec joie dans cette résonance qui est le tremplin de votre éveil.

      La libération vient du cœur, du ressenti de l'émotion-souffrance avec compassion. La compassion vous ramène au Centre de l'expérience, là où tout s'éclaire, tout s'illumine à votre conscience.

      Selon la profondeur de cette émotion-souffrance, il vous faudra peut-être plusieurs séances de connexion avec vous-même pour vous libérer. Mais à chaque fois, vous serez nourrie de votre amour. Et votre cœur s'expansera. Ayez foi en vous, car vous avez tous les pouvoirs pour vous libérer.

      Supprimer
  15. Merci Magali! Oh oui, je sais que la prochaine étape est d accueillir et d'aimer, m'aimer moi, avant tout, car est la leçon que j'en ai tiré. Mais qu en est il des symptômes (sommeil, yeux, fatigue)?Encore merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se transformer, intégrer demandent énormément d'énergie. L'ascension passe par notre corps, directement. Il est notre chef d'orchestre. Quand l'esprit est prêt, le corps fait remonter vers nous les leçons à expérimenter. Il est toujours en connexion directe avec notre âme et notre Essence.

      Chaque fois que vous avancez dans votre amour pour vous, votre corps harmonise votre ensemble énergétique pour que tout soit en cohérence. Plus vous vous aimez, et plus vous vous régénérez, organe après organe, cellule après cellule. Et comme nous sommes tous dans un instant présent où les vibrations deviennent chaque jour plus intenses, nous progressons très vite. Ce qui entraîne des symptômes d'ascension : migraines, fatigue, douleurs physiques, etc. Le corps transmute sans cesse cette énergie en lui et se modifie en harmonie.

      C'est comme si vous demandiez à un sportif de ne plus s'arrêter dans sa pratique, faire de pauses, puisqu'il n'a plus besoin de se reposer. Vous êtes des piles qui se chargent continuellement, en augmentant à chaque fois sa capacité. Ce sportif connaîtrait un temps pendant lequel ses muscles, son souffle, sa façon d'utiliser son eau, se modifieraient. Vous en êtes là.

      Supprimer
  16. Bonsoir Magali, Pouvez vous nous parler de l'ennui ?
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ennui est un paradoxe.

      D'un côté il montre que nous ne sommes pas reliés, unis à notre Être puisqu'il n'y a que complétude, paix et joie dans cet état. Si nous ne sommes pas reliés, alors nous ne sommes plus dans l'Instant Présent. Nous sommes ainsi perméables à nous-mêmes, disponibles pour accueillir la ou les souffrances qui nous éloignent de notre Paix et Joie. L'ennui apparaît comme un révélateur de séparation intérieure.

      D'un autre côté, l'ennui est un appel intense, voire "féroce" de nous-mêmes à changer. La Vie est mouvement. C'est pourquoi lorsque nous nous endormons dans notre zone de confort, que nous avons expérimenté ce que nous avions programmé, l'ennui est ce qui nous fait nous "secouer", rechercher en soi le souffle de la nouveauté.

      Tout est outil dans la Création, quel que soit son visage ;-)

      Supprimer
  17. Bonsoir Magali, quelle est la portée de l'action faite à " contre coeur "?
    Est ce une trahison envers nous meme ou une mise sous silence de notre égo ?
    Puisque tout doit exister, il semblerait juste parfois que nos réactions soient fermes et que nous n'ayons pas à culpabiliser de ne pas avoir trouvé la douceur dans l'instant ....
    Finalement etre authentique et vrai c'est aussi accepter de manifester tous nos aspects, non ?
    Donc n'est ce pas l'Intention, le plus important ?
    Mille merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A partir du moment où vous avez fait un choix, quel qu'il soit, que ce soit avec plaisir ou à "contre cœur", respectez-vous. Assumez-le pour ce qu'il est : votre choix.

      Agir à contre-cœur est une illusion car cela ramène simplement à vos souffrances intérieures. Nul ne peut vous forcer, vous obliger. Seuls vos doutes, vos croyances limitantes, vous font réagir.

      Si vous êtes transparent, honnête avec vous-même, vous vous positionnez clairement, facilement, et paisiblement. Si des souffrances en vous attendent votre regard, votre mental vous aidera à en prendre conscience en vous faisant réagir selon les schémas sur lesquels vous êtes.

      Tout est Juste. La Vie est un Jeu, un ensemble de contrats qui nous place en résonance parfaite avec des partenaires dans une seule optique : aller vers le meilleur de nous-même.

      L'Amour en est l'Essence, le chemin et les moyens. Il n'y a aucun jugement, ni morale, ni conditions. Vous êtes tel que vous êtes, avec vos croyances-vérités conscientes ou pas. Vous êtes toujours honnête avec vous puisque vous agissez, vivez selon ce qui se trouve en vous. C'est pourquoi la Compassion est votre porte d'accès à votre Être. Quand vous regrettez quelque chose, dites-vous bien que vous ne pouviez faire autrement puisque cela répond parfaitement à qui vous étiez. Et que vous avez également répondu à un contrat d'âme.

      Quand vous vous ouvrez à l'amour que vous êtes, vous vous accueillez dans toutes vos perspectives, tous vos aspects. Aucun n'est bon, aucun n'est mauvais. Ils sont. Aujourd'hui vous apporte un miroir de dureté, vous l'avez observé, accepté, aimé. Demain sera différent parce que vous en avez pris conscience. Soyez patiente, compatissante avec vous. Vous êtes en train d'accomplir un miracle : vous manifestez l'Amour christique en votre corps, pour vous. Cela change le monde.

      Supprimer
  18. Bonsoir Magali,

    Il m'arrive de ressentir des moments de sincère harmonie avec moi-même et avec ce qui m'entoure, de joie profonde, de sentiment que tout est parfait et en parfaite adéquation. Comme si la grande énergie que j'avais en moi s'exprimait sans retenu.
    Dans ces moments-là, je ressens vraiment de l'authenticité. C'est merveilleux de vivre ça.
    Je voulais savoir pour quelle raison ces moments que je qualifierais de pur bonheur ne sont qu'éphémères ? Ils ne durent que quelques minutes voire quelques heures mais pas plus. Qu'est-ce-que cela signifie ?
    J'ai un ami qui vit la même chose.

    Merci.

    Virginie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Virginie,

      Tant qu'il restera de la souffrance, des incompréhensions, il sera nécessaire de revenir dans la séparation pour aimer et unir.

      Plus vous plongez en vous, et plus vous vous emplissez de la Paix et de la Joie. Si vous restez connectée à cet état de reliance, vous devenez imperméable aux autres parties de vous qui n'y sont pas. Et, même si vous ne les sentez plus, elles sont là.

      C'est pourquoi vous êtes Compassion. La Compassion vous ouvre à la perméabilité, c'est-à-dire à vous connecter aux strates énergétiques qui sont en vous et qui appellent votre attention. C'est en accueillant et aimant ces strates plus lourdes en vous que vous vous libérez, et que vous pouvez cheminer toujours plus loin en votre corps.

      Il serait injuste que vous n'ayez pas accès à votre Amour. Plus vous le reconnaissez en vous, et plus vous prenez confiance. Et donc, plus vous ressentez la Compassion pour Vous. Vous vous aimez tellement qu'il ne vous paraît pas pensable de vous laisser hors de l'authenticité. Et l'authenticité demande de se voir dans son intégrité, dans sa totalité.

      Voilà pourquoi vous passez par différents états. Pour vous aimer davantage.

      Supprimer
  19. Suite à la vidéo " nos vies simultanées" ,qu'en est-il de nos disparus, des décédés : recherchent t'ils également leur Êtreté ? ☆Merci☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chaque étincelle de vie est éternelle. Aussi, lorsque nous nous transformons en passant la porte de la mort, nous continuons à exister et à évoluer.

      Nos disparus ne le sont pas ;-) D'ailleurs, plus nous nous emplissons de notre Être, que nous nous épanouissons dans la Paix et la Joie, et plus nous nous rapprochons d'eux. Lorsqu'ils sont prêts, et qu'ils nous sentent réceptifs, ils se manifestent à nous par des signes, voire des paroles en utilisant notre mémoire pour que nous "entendions" leur ancienne voix.

      Même de l'autre côté du voile, chacun continue à être entouré d'amour par la présence de leur âme, d'êtres bienveillants qui partagent avec eux le plaisir d'être ensemble.

      L'évolution est permanente. Il n'y a pas de fin. Ceux que nous croyons être au summum continuent à apprendre, à désapprendre et à ressentir.

      Supprimer
  20. Bonsoir Magali,
    Il m'est arrivé pendant que je dormais de m'être reveiller par une voix, j'ouvre les yeux mais étant lourd, quelques secondes après je me re-endors alors que j'ai bien entendu la voix. une autre fois je me suis fait reveiller j'ai senti un toucher au sur le genoux et je me suis reveillé. comment devrais-je faire pour savoir ce qui en est ou quelle est le message qu'on veut me transmettre? que dois-je faire pour entendre avec clarité et précision en plus des sensations que j'ai ?
    Merci et gratitude. J.O.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que vous vivez ne demande pas d'explications rationnelles. Il n'y a là qu'acte de confirmation que vous n'êtes pas seul. Acceptez simplement que vos sens évoluent, que votre conscience s'affine. Tel est le message. Laissez-vous aller.

      Supprimer
  21. Bonjour Magali, je sais que moi et mes enfants avons passé des contrats d'Ame, mais je n'arrive pas a aimer et accepter cette maman que j'ai été surtout avec mon fils ainé que j'ai lorsqu'il avait 5 ans enfermé dans un placard parce qu'il m'énervait, j'ai eu un geste déplacé sur lui et je l'ai forcé une fois à taper son petit frère qui pleurait, je revois depuis des années les larmes de mon fils qui a maintenant 42 ans, j'ai fait ho'opponopono pour mes 4 enfants, mais j'ai toujours aussi mal et je pense que je me punis malgré tout le travail que je fais sur moi. Mes enfants ne sont pas dans cette démarche spirituelle, ils m'aiment mais n'ont pas que de bons souvenirs et en ont souffert. J'ai demandé pardon à mon fils ainé et compte le faire de vive voix avec les autres. Mais la blessure est là, les expériences que j'ai faites et qui m'ont blessé ne laissent pas de traces, par contre celle avec mes enfants est bien présente.
    Merci du temps passé pour nous, belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Odile,

      Ce que tu vis présentement est ton ouverture, la prise de conscience que ce qui fonctionnait jusqu'alors n'est plus adapté.

      Jusque là ton chemin t'a amenée à regarder tes expériences, et te laisser pénétrer par l'idée du Pardon. Mais il t'était nécessaire d'aller au bout de ce cycle victime-bourreau-sauveur. Tes enfants ont donc totalement accepté, par amour, d'entrer dans ta danse.

      Aujourd'hui est ton entrée dans ton espace sacré, celui où se trouvent tes émotions : ton corps. Parce que ton âme t'a envoyé le signal que tu étais prête, cette expérience te revient de plus en plus fort.

      Ce qu'il t'est demandé n'est plus d'observer par le mental, d'inscrire des mots de pardon, mais de ressentir toute la Beauté de cette expérience. Les gestes et le remords que tu as eus sont issus d'un contrat d'âme afin de te connecter à ton enfant intérieur, celui qui souffre d'injustice, de rejet, de désamour. Tes enfants ne sont que le miroir de ton enfant intérieur.
      Quand tu t'es énervé contre ton fils, l'a puni "injustement" et "forcé" à émettre de la violence, c'était toi-même qui souffrais d'être cet enfant renié dans son Amour. Et cet enfant est là, attendant ton attention, ta présence.

      La clé est ta compassion : compassion pour toi car tu es la victime principale de ce jeu de rôle. C'est pourquoi tes enfants t'aiment parce qu'ils ressentent ta souffrance.

      Ce contrat est un partage d'expérience : tes enfants t'ont servi de miroir, tout comme tu leur as offert d'activer en eux une mémoire qu'ils ont choisi de pacifier et transcender à leur rythme et façon.

      Le Pardon et la Gratitude sont les portes de libération intérieure : Pardon offert à l'autre qui a servi de miroir, Pardon pour soi d'avoir souffert. Et quand le Pardon est ressenti dans toute son Essence, alors la Gratitude emplit l'être car il y a reconnaissance profonde de l'Amour partagé. Il en faut de l'Amour pour accepter de résonner sur des souffrances afin de les regarder honnêtement, de les voir en tant qu'expériences nous délivrant toute la sagesse qui s'y cache.

      Tant que le Pardon ne vibre pas dans le cœur pour l'autre et pour soi, la Gratitude ne peut illuminer l'expérience de sa perspective plus vaste. L'Amour y apporte le Centre, la réconciliation des victimes-bourreaux-sauveurs en les replaçant comme les acteurs de la compréhension Juste.

      Supprimer
    2. Merci Magali pour ta réponse et tes conseils,
      Gratitude

      Supprimer
  22. Bonjour Magali,
    Merci pour ce blog riche en enseignements.
    Dans les messages classés par thèmes il y en a un sur la numérologie avec quelques nombres cités, mais je ne comprends pas dans quel
    contexte ils se situent. J' ai l'impression d'avoir sauté des pages. Pourriez-vous nous en dire plus ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La numérologie est un aspect de la géométrie sacrée. On peut dire que la Vie peut se mettre en équation à partir du moment où s'y trouve l'Amour.

      Chaque chiffre, nombre, porte une résonance car encodé : par exemple le 33 reflète la vibration du Christ incarné, l'action compatissante.

      Les chiffres et nombres apportent une nouvelle perspective, un complément dans la compréhension de l'action d'une couleur, d'un Feu, d'une transformation.

      En fait, le Centre où se trouve le Tout dispose de nombreuses portes pour y accéder : les couleurs, les chiffres, les émotions, le Son, la vibration, etc.

      Votre date de naissance a été déterminée avec soin par votre âme de façon que vous soyez en harmonie avec l'univers, la galaxie, le système solaire, la planète et le champ dimensionnel de votre incarnation. Si vous l'étudiez, vous y trouverez les bases, outils et direction de votre chemin.

      L'astrologie est une vision de la numérologie, tout comme la numérologie en est son miroir, car tout est lié.

      C'est pourquoi les dimensions sont rapportées à un chiffre dans une volonté de clarté et aussi d’approfondissement de sa vibration.

      Chaque fois que j'ai reçu la symbolique des nombres, cela correspondait à une étape de notre chemin collectif. Ces nombres sont souvent à relier aux messages postés les jours précédents ou suivants.

      Pour plus d'informations, je vous invite à parcourir le site de Murielle Robert : http://www.muriellerobert.com/ section Tirages

      Supprimer
  23. Merci pour ces précisions et pour le lien.

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Magali
    Dans ta réponse tu parles de Pardon et Gratitude, mais puisque nous sommes venus faire des expériences et avons signé des contrats pour vivre ces expériences, pourquoi le Pardon ? puisque c'est un accord entre les Ames, pour moi pardon c'est lorsque nous avons fait quelque chose de mal, là c'est désiré.
    J'utilise le ho'opponopono mais juste en remerciant pour l'expérience,
    "je dis merci pour cette expérience je t'aime "
    Merci et belle journée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes dans un monde d'émotions. Lorsque nous ressentons de la joie, du plaisir, la gratitude vient d'elle-même. Nous sommes en harmonie avec soi et l'autre.

      Quand le contrat implique de faire surgir des émotions-souffrances, que cela pose une victime-un bourreau-un sauveur, alors le Pardon est la clé.

      Le Pardon nous relie à l'émotion-souffrance en nous offrant une perspective Juste de l'expérience. Nous nous posons sur notre cœur et reconnaissons ainsi l'Amour qui a été partagé. Alors, nous ressentons à quel point nous sommes acteurs dans ces souffrances et demandons Pardon : Pardon à l'autre pour lui avoir demandé de prendre un visage de "méchant", de "gêneur", de "faible", de lui avoir fait ressentir de la souffrance, de s'être éloigné de sa paix. Pardon à soi d'avoir souffert, de ne pas s'être aimé, d'avoir plongé dans une expérience que nous avons jugée, de nous être jugé.

      Et quand cette énergie de Pardon émane du cœur, nous visualisons à quel point ce fut un Cadeau que nous nous sommes offert grâce à l'autre. Alors la Gratitude explose en soi, emplit le corps, fait vibrer notre être. Et c'est à ce moment-là que notre âme nous transmet les raisons de cette expérience, transcende les racines. Ce moment où l'Amour que nous ressentons dans le Pardon devient la Gratitude est le saut quantique. Et il n'y a plus l'autre et soi, il y a Nous. Le Je s'expanse pour emplir la Création.

      Supprimer
  25. Bonsoir Magali, je viens de suivre la 1ere séance de reconnexion amique et je vous en remercie car c'était très beau. J'ai ressenti 3 fois des vibrations assez fortes au niveau de mon avant bras gauche. A quoi cela peut être du? J'ai réussi à visualiser et à suivre toute la méditation mais mon mental n etait pas très loin.Je n'ai as eu de messages mais je sais que souvent, pour moi, mes rêves complètent ce genre de visualisation et il se peut aussi que je n'ai pas de messages... Est ce qu on peut refaire la meditation?merci pour votre réponse.Belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Oui, vous pouvez refaire autant de fois que vous souhaitez cette méditation. Pour votre bras, je n'ai pas la réponse, vous seul en disposez.

      Supprimer
  26. Bonjour,j'ai participé à la séance de reconnexion amique hier soir, et j'ai eu une perturbation au moment de l'arrivée du coordinateur, une énorme araignée noire de la taille d'un avant bras c'est interposée, et du coup je n'arrivais pas à voir le coordinateur, alors j'ai essayé d'imaginer vite autre chose, un cheval blanc, puis un être bleu, parce que de toute façon j'aurais du mal à me laisser guider par une araignée noire et je suppose que c'est une peur! pouvez-vous m'éclairer ? (d'autant plus que je rêve souvent d'énormes araignées noire!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Actuellement vos peurs prennent symboliquement l'image de l'araignée. Et ce qui nous fait peur nous est ramené inéluctablement par notre âme et notre corps afin de nous regarder avec compassion.

      Je vous invite à lire cet article : http://groupemiriadan.blogspot.fr/2015/11/la-nation-des-araignees.html
      Laissez-vous entrer en résonance sans préjugés. Faites la paix. Et tout va devenir évident, clair.

      Supprimer
  27. Bonjour Magali, Que pouvez vous nous dire à propos des "progres" de notre société, à travers les vaccins, les OGM, la chirurgie esthetique... ?
    Cela semble une aide pour certains et un frein pour d'autres.
    Spirituellement, comment se positionner sans être dans la lutte, surtout quand il s'agit de nos enfants et que les parents ne sont pas en accord ?
    merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est outil dans la Vie. Selon les croyances, souffrances, schémas que l'individu porte en lui il va se positionner.

      Comme se placer en son Centre ? Car la Paix ramène au Centre. En reconnaissant que chacun est dans sa vérité, selon son ressenti. En acceptant de ne pas avoir La vérité. En se souvenant que nous faisons tous partie d'un tissu collectif dans lequel nous élaborons des contrats d'âme. Et qu'un désaccord avec une autre personne, quel qu'il soit, renvoie à une souffrance personnelle.

      Il y a Paix quand la communication est ouverte, c'est-à-dire ne pas vouloir à tous prix convaincre, mais bien rechercher le point d'équilibre, le meilleur pour tous. Cela se pose dans le Respect de soi, de chacun. Et la clé en est l'Amour.

      Ce qui peut ne pas vous convenir sera Juste pour l'autre, selon l'expérience qu'il a choisie. Votre chemin n'est pas le sien. Et le fait que ce soit un adulte ou un enfant ne change rien. L'enfant dispose des mêmes droits divins que l'adulte. Vous n'êtes pas d'accord vis-à-vis d'un enfant ? Demandez son avis. Laissez-le s'exprimer. Il est relié à son âme et a programmé sa voie. Faites-lui confiance. Votre rôle de parent est de l'amener à s'écouter, à se respecter, à s'aimer. Il développe alors sa foi en lui et en la vie, selon l'exemple que vous lui montrez.

      Soyez honnête avec vous-même, recherchez la Paix et la Joie en vous, et vous en ferez bénéficier votre famille.

      Supprimer
  28. Bonjour Magali,
    J'ai fait la séance mercredi soir et au moment de rencontrer le coordinateur, j'ai fait 3 rencontres, tout d'abord un homme du "désert" habillé tout en blanc, puis une licorne et enfin Jésus qui a pris mes 2 mains dans les siennes de manière très fraternelle.
    Pourquoi 3 "personnages" et pourriez-vous nous parler des licornes ?
    Merci pour cette séance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Pour l'homme du désert, vous avez été accompagné par une de vos extensions (vie simultanée) qui a été préparée dans sa propre vie à cette reconnexion. En quelque sorte, il est une des personnes qui vous attendent pour effectuer cette communion.

      Jésus est tout simplement cette énergie christique, d'Amour inconditionnel, de Compassion qui vous confirme votre Justesse sur ce chemin.

      Les licornes sont des êtres qui ont un rôle bien particulier. Elles travaillent main dans la main avec les dragons car elles symbolisent l'Accueil dans l'Innocence, l'Ouverture à son enfant intérieur qui porte la flamme de l'Être.

      Les dragons nous offrent le nettoyage, l'harmonisation des énergies. C'est grâce à cette action transformatrice que la licorne nous fait nous reconnecter à notre enfant intérieur, l'Innocence. Cette Innocence porte le mouvement de l'accueil en le Centre, c'est-à-dire l'union des pôles en soi. C'est pourquoi la licorne symbolise la Pureté. Il s'agit de la Transparence, l'Authenticité, l'Amour de soi inconditionnel.

      Supprimer
    2. Merci pour votre réponse et votre travail.
      Cela m'aide beaucoup actuellement de pouvoir comprendre ce que je vis et aussi de me sentir moins seule sur ce chemin.

      Supprimer
  29. Bonjour Magali,
    Besoin d'être rassurée et comprendre ce que signifie ce rêve de l'autre soir ou j'ai vue mon dernier me dire maman il est arrivé un petit ennui et ce mettre à pleurer, est-ce un rêve prémonitoire, car il s'envole aux Etats-Unis ce matin pour son travail, comment recevoir et comprendre ce genre de rêve ?
    Merci si tu peux me répondre
    Amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Odile,
      ce type de question ne concerne pas Miriadan. Merci de me l'adresser par mail.

      Supprimer
  30. Bonjour Magali et bonjour Miriadan. Merci infiniment pour votre guidance. J'aimerais que vous me parliez des addictions, et en particulier de l'addiction à la nourriture. Que dois nous faire comprendre une obésité ? Je vous remercie par avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous vous renvoyons à la question du 18 avril 2015, à 11:17 et complétons notre réponse :

      La nourriture n'est qu'un support, un outil, que vous utilisez pour combler votre vide intérieur. Ce vide est issu de votre manque d'amour de vous, de cette connexion consciente à votre cœur. Quand vous mangez, vous vous apportez un réconfort éphémère. En même temps, vous nourrissez votre désamour car votre image vous renvoie que vous ne "méritez pas d'être aimée".

      Toute drogue est une réponse à un manque d'amour, que ce soit de ses parents ou/et de soi-même. Vous avez en vous des croyances qui vous parlent de mésestime, de punition, de rejet. Aussi vous choisissez un outil (nourriture, opiacés, alcool, etc.) qui vous donnera l'illusion de vous réconforter, et en même temps vous confirmera que vous n'êtes pas une personne "bien".

      Ainsi que nous le disons dans le premier message, il s'agit d'une expérience que vous avez choisie. Nul jugement, nul regret. Tout est Juste. Et parce que la Vie est Juste, vous disposez en vous des clés de guérison.

      Changez votre regard sur vous et votre vie changera. Aimez-vous et tous vous aimeront.

      Supprimer
    2. Merci pour votre réponse, merci à vous tous. Tout semble en effet me montrer mon manque d'amour pour moi. Tout m'y renvoi... J'ai pourtant lu toutes vos pages "questions-réponses", tout absolument tout nous ramène à l'amour de soi,à l'intériorité, à l'introspection, à l'écoute, à l'accueil (de ses émotions enfouies), au pardon, à l'amour et à la gratitude. Tout est là, tout est dit... Malgré cela je suis perdue : concrètement, comment s'ouvrir à l'amour de soi ? Je médite, je pratique le qi gong, tout cela me fait du bien... mais il est vrai que je n'avais pas conscience que je devais contacter mes émotions enfouies pour les écouter et les libérer...et je viens de le faire, j'ai beaucoup pleuré, et j'ai peu à peu visualisé un enfant? un être seul et triste assis par terre et recroquevillé sur lui...moi ? mon "enfant intérieur" ? je l'ai approché, je lui ai demandé pardon et l'ai couvert d'amour comme j'ai pu...de faire cela m'ouvrira-t-il les portes de l'amour de soi ? Merci pour votre disponibilité. Merci, merci, merci infiniment. K.

      Supprimer
    3. Oui, vous y êtes. C'est exactement ça. Prendre conscience de cet enfant en souffrance, l'écouter totalement, lui demander pardon et l'aimer de toutes ses forces, l'aimer parce qu'il n'y a rien d'autre à faire. Vous y êtes.

      Supprimer
    4. Merci du fond du cœur Magali. K.

      Supprimer
  31. Bonjour Magali, et bonjour Miriadan. Depuis pas mal de temps déjà, je vis un phénomène que je ne m'explique pas. J'aimerais vous en parler et savoir si vous pouvez m'éclairer sur ce sujet. Voilà : quand je décide de me poser, de méditer, de m'intérioriser, mon corps tout entier se met à évoluer comme une danse qui mêlerait qi gong, tai chi et yoga (pratique qui me sont inconnues jusqu'à lors, c'est en visionnant des vidéos sur le web que j'ai fait le rapprochemement). Si je me met debout, c'est tout mon corps qui s'anime. Si je suis assise, seule ma tête, mes bras et mes mains s'animent. Cela ne m'a jamais effrayé, bien au contraire, c'est un réelle bien-être, un véritable cocon, c'est toujours de la douceur. Parfois ma respiration se modifie en se faisant très lente et très profonde. Je baille aussi énormément. D'autre fois, quand je médite et que mon corps reste immobile, ce sont mes yeux qui dansent la samba :-) …. J'accepte , j'accueille et comme je ne travaille pas en se moment, j'ai décidé de « pratiquer » cette danse de l'inconscient tous les jours... pour mon plus grand bien-être. Ah oui, j'allais oublier : parfois, toujours pendant mes méditations, quand mes mains montent au-dessus de ma tête, je « sens » que je traverse quelque chose... c'est comme ci l'air avait subitement une autre substance sur un espace précis... je ne sais pas bien l'expliquer avec des mots... Sauriez-vous m'éclairer sur ces expériences qui, bien qu'elles me fassent du bien, restent bien étranges et me questionnent ? Par avance, et de tout mon cœur, je vous remercie. K.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vibration, l'énergie, s'expriment de plusieurs façons. Le corps est un partenaire à part entière qui danse véritablement sur la musique de notre âme. Aussi exprime-t-il de différentes manières sa joie d'être Un, et notamment par le mouvement. N'oubliez pas que vous avez en vous les expériences de vos frères et sœurs d'âme. Et il est fort probable que parmi eux se trouvent des danseurs de différentes origines qui ont apporté à leur corps une liberté d'expression.

      Une respiration qui devient lente et très profonde est un souffle aligné sur le cœur. Les bâillements sont les symptômes du lâcher-prise, du passage d'émotions ou de nœuds qui se libèrent.

      Ce que vous sentez au-dessus de votre tête est l'énergie de votre chakra coronal, cette partie de vous invisible et pourtant si dense qui vous entoure.

      Supprimer
  32. Bonjour Magali et vous tous et toutes
    J'ai suivi la séance de méditation pour la connexion Ámique ne mais pas celle d' hier soir , le
    Je désire savoir si cela était important de le faire ?Je ne sais pas si je suis connectée avec toutes mes extensions car je n'ai pas pu voir , les reconnaître.
    Depuis le moi de mai je me sens un peu perdue incomprise , délaissé...et je me sens arrêtée je stagne et mon mental à pris le dessus , m'empêche de me mettre en méditation de rejoindre mes amis familiers dans cette belle clairière qui elle aussi doit se sentir seule . J'ai des rêves des visions mais pas comme avant . J'ai perdu la confiance que j'avais en moi , mais pas l'amour et au lieu de pardonner à ceux qui m'ont fait du mal, je leur ai dit merci , mais je ne retrouve pas ma joie de vivre pour autant ,pouvez vous m'aider , A me retrouver ?
    Quels sont les soins que vous pourriez m'apporter car je n'arrive pas à trouver les tarifs . Ni votre e mail ?un no de téléphone peut être?

    Je vous souhaite une bonne journée ensoleillée et de tout mon coeur, un grand merci.
    Josiane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voici mon site contact : http://www.guerisseuse-d-ame.com

      Supprimer
    2. merci Magali . je vais essayer
      josiane

      Supprimer
  33. Bonjour Magali et bonjour Miriadan :-) . Pouvez-vous, SVP, nous parler de l'écriture (ou dessin) intuitve/inspirée ? merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'écriture ou dessin intuitifs sont des expressions de la canalisation. Là encore, cela dépend des préférences de la personne. Certaines sont auditives, d'autres sensitives, tactiles, olfactives, etc. Selon ses inclinations, la personne s'exprimera ainsi. Et comme la vie est changement, elle s'ouvrira ensuite à ses autres sens.

      Supprimer
  34. Bonjour Magali,
    Pourriez-vous nous expliquer plus précisément cette phrase:
    "L'évolution s'appuie sur des algorithmes avec des variables"
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "L'évolution s'appuie sur des algorithmes avec des variables".
      Cette phrase signifie simplement que la Création utilise la géométrie sacrée, et par là même allie des formules mathématiques. Votre corps est un assemblage de figures géométriques qui peuvent se matérialiser par des chiffres.

      Ainsi, le Soi émet la Direction à travers l'âme pour que les émanations suivent un chemin d'évolution. Nous sommes toujours dirigés vers le meilleur de nous-mêmes. Mais même les Soi ignorent le Dessein de l'Un. Ils ont reçu une trame afin de rester ouverts à l'Inconnu. Ce sont les variables.

      Les variables s'entendent par le libre-arbitre, nos Choix. Nous sommes le résultat d'une Intention et d'une Volonté du Soi et de l'âme, mais nullement esclaves. Nous sommes aimés inconditionnellement, aussi disposons-nous de l'intégralité des potentialités que l'Un nous offre. Chaque fois que nous choisissons une porte, l'Amour met à notre disposition tous ses outils pour nous amener à découvrir de nouvelles voies.

      Dire que tout est écrit est oublier l'Amour. L'Amour est Liberté. Et la Liberté nous donne carte blanche pour explorer les chemins disponibles, à notre convenance. L'intérêt n'est pas d'aller vite, mais de découvrir. L'évolution n'est pas un tracé cadré, mais une diversité infinie de résonance.

      C'est pourquoi la Vie est paradoxe. Car le lâcher-prise nous dépose dans l'Abandon, le Soulagement, la Foi en soi, tout en rendant notre Souveraineté, nos Choix divins. Nous sommes tous uniques car s'exprimant sur un accord différent. Et c'est cela la Beauté. Faire scintiller chaque regard, chaque partie de l'Un dans la diversité. En illuminant la diversité, nous rendons l'Unité à sa magnificence.

      Supprimer
  35. Merci pour votre réponse.
    Dans la géométrie sacrée vous parlez des 12 lois de l'Un.
    Quelles sont ces 12 lois?
    Lois et vertus sont identiques?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Lois et Vertus sont identiques, sachant que notre perception reste partielle sur ces dernières. Au fur et à mesure que nous évoluons, nous modifions les définitions et le sens des Lois par notre ressenti, nous approfondissons notre compréhension.

      L'ordre ici n'a aucune importance. Toutes ces Lois ou Vertus se placent dans l'Amour :

      La bonté ou générosité
      Le partage
      l'humilité
      l'authenticité, la transparence
      le pardon et la gratitude qui vont ensemble
      la compassion
      la paix
      la joie
      l'innocence
      le discernement
      l'ouverture à la vie, accueillir
      la confiance ou foi

      On peut y voir deux pôles : l'être et l'action. Car être sans action reste de la contemplation. Agir sans être maintient la dualité. L'union de l'être dans l'action initie le mouvement, l'évolution.

      Supprimer
    2. Merci ! Voici le message reçu en complément : http://groupemiriadan.blogspot.fr/2016/09/les-12-lois-ou-vertus-ou-competences.html

      Supprimer
    3. Merci pour ces deux réponses.

      Supprimer
  36. bonsoir Magali! merci pour votre présence et l'opportunité de nous aider! voici ma question : J'ai choisi de prendre en charge ma mère atteinte de la maladie d'Alzheimer et ce depuis plus de 6 ans. Je me demande si c'est un contrat d'âme que j'ai passé avec ma mère ou bien si je ne suis pas en train d'accumuler du karma qui va m'attacher encore plus à elle car par moment je suis dure avec elle et je culpabilise bien sûr! Même si j'ai découvert grâce à elle énormément de souffrances enfouies je me demande si je dois continuer à souffrir ainsi pendant encore combien d'années? Elle a 90 ans mais est en pleine forme!! Merci d'avance!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Yvette,
      tout est contrat d'âme, que ce soit avec des humains, des animaux, des végétaux, des minéraux, etc.
      Et rassurez-vous, vous ne pouvez plus ajouter quoi que ce soit au karma. Il est clos en ces temps d'unité. Vous êtes là pour le nettoyer par l'amour, grâce aux contrats d'âme.

      Si vous réagissez durement selon votre perception et que vous culpabilisez, c'est que votre mère joue son rôle de miroir aidant, aimant. Il ne tient qu'à vous de ne plus souffrir en acceptant qu'elle vous renvoie à vous, uniquement. Si ce n'était elle, ce serait quelqu'un d'autre. Ce ne sont pas les autres qui vous font souffrir, ils ne font que vous faire prendre conscience de votre douleur intime. La souffrance s'arrêtera lorsque vous vous aimerez inconditionnellement, que vous ne vous jugerez plus. Votre mère participe activement à vous faire grandir, à vous rapprocher de vous-même. Un beau cadeau d'amour.

      Supprimer
  37. Bonjour Magalie,
    Mon fils de 4 ans est génial, simplement il fait des "blocages" (genre début de TOC ou qq chose comme ça... par exemple il veut que sa mère lui répéte 100 fois les mêmes choses et cela sur un mode angoissé, chouineur ). Moi dans ces cas là il ne me calcule même pas, il est focalisé sur son délire avec sa mère. Pourtant, il est évident que je suis aussi dans ce "jeu" puisque cela m'affecte, parfois c'est même une tension/frustration voire une colère qui monte en moi tant ce comportement m'exaspère, ma femme n'en peut plus non plus. j'ai conscience qu'en tenant ces propos, je ne suis pas complètement sorti du rôle de "victime", mais je n'arrive pas à trouver le truc pour évoluer sur ce blocage qui est probablement autant le sien que le mien. Mais quel est donc ce contrat d'âmes qui se joue entre ma femme, moi et notre fils? Merci
    François

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'enfant renvoie les souffrances de ses parents. Et cela ramène souvent à la peur de ne plus être aimé, respecté. Votre fils recherche l'authenticité et la sécurité pour s'épanouir en lui. Il vous demande un cadre, des preuves que vous vous souciez de lui. Le fait que votre femme ne réagisse pas et que vous restiez en retrait, en attente, lui donne le message que vous ne vous offrez pas à lui. L'aimer demande que vous preniez conscience de vos schémas-croyances, de vos réflexes, telle la colère ou la fuite. Il ressent vos peurs, vos douleurs et vos doutes. Tout ce qu'il vous demande est de regarder en vous vos émotions, de vous positionner en vous pour les reconnaître, accepter, écouter, puis vous aimer.
      Ce que vous ne supportez pas est votre résonance. Son comportement est lié à votre mésestime de vous-même. Plus vous irez vers votre authenticité, et plus il sera équilibré. Alignez vos pensées, vos paroles et vos actes à vos émotions. Votre enfant capte votre intériorité et souffre lorsque vous n'êtes pas intègre avec vous-même.

      Supprimer
  38. Bonjour Magali,

    Je pense que nous devrions tous vivre pleinement nos émotions pour éviter les frustrations, se rapprocher de nous-mêmes et tenter de les comprendre. Malgré tout, je me demande s'il y a des limites à cela. Par exemple, si une personne ressent constamment une extrême colère, doit-elle constamment la vivre pleinement, pour essayer de la comprendre, au point de la rendre malheureuse toute sa vie ou doit-elle apprendre à "maîtriser" cette colère ?
    Quand ce sont les émotions négatives qui prennent le dessus, que faire ? Elles aussi sont nécessaires tout comme les émotions positives, mais à quelles limites ?
    Parfois, les fortes émotions peuvent provenir de nos vies antérieures. Faire un nettoyage karmique, est-ce une échappatoire ?

    Virginie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Virginie,

      il n'y a pas d'émotions négatives ou positives, juste une émotion qui indique nos vérités intérieures.

      Si une personne ressent constamment une colère, c'est parce qu'elle ne lui a pas offert une totale disponibilité, écoute et compassion. Accepter sa colère n'est qu'un premier pas. Lui permettre de s'exprimer en toute liberté est le second pas. Et cela se fait lorsque la personne est seule, son attention posée sur son cœur, dans la compassion pour cette souffrance.

      Se laisser submerger par une émotion n'est pas l'écouter et l'aimer. Cela revient à la nier en tant qu'outil d'éveil, cadeau d'amour puisqu'une souffrance prend toujours racine dans une expérience incomprise. Une émotion qui prend le dessus est le signal que vous êtes prêts à l'accueillir et à l'aimer, à accéder à la perspective juste de l'expérience, à sortir du cercle victime-bourreau-sauveur.

      Il y a des souffrances qui appellent à une attention intime de votre part, à une prise de conscience directe. Et il y en a d'autres qui n'attendent qu'un flux d'amour, comme une séance EDL ou un nettoyage karmique, pour être pacifiées et transcendées. Vous seule disposez de ce discernement.

      Supprimer
    2. Merci Magali.
      Je ne saisis pas la subtilité entre attention à ne pas se laisser submerger par l'émotion et il est bien que l'émotion prenne le dessus. Pouvez-vous détailler davantage ? Merci.

      Supprimer
    3. Une personne se laisse submerger par l'émotion parce qu'elle n'est pas en accueil, en accompagnement d'elle-même. Les émotions se trouvent dans le ventre, et lorsqu'elles sont activées, elles cheminent vers l'individu afin de lui faire prendre conscience de leur présence. Elles ne sont pas là pour blesser ou noyer, mais juste pour signaler à la personne qu'il est temps pour elle d'aller voir en elle, dans son intériorité.

      Accueillir une émotion est déjà ne plus en avoir peur, reconnaître qu'il s'agit d'une partie de soi en souffrance qui ne demande que de l'amour pour guérir. Tout comme lorsque vous cherchez réconfort auprès d'un partenaire quand vous êtes triste, l'émotion vous demande d'être totalement disponible pour l'écouter, la rassurer, l'aimer. Une émotion est un enfant intérieur en souffrance. Et cet enfant appelle sa mère aimante.

      Nous vous renvoyons à la réponse du 4 janvier 2016 à 18:02 pour un processus de pacification et de transcendance.

      Supprimer
    4. Je comprends le message, merci.

      Supprimer
  39. Bonjour Magali, Merci pour tout le travail que vous partagez.
    Selon vous, les forces de l'ombre ne sont plus. Pouvez vous expliquer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ombre et la lumière sont des pôles de l'Un. Pour plonger dans la dualité, il était nécessaire de se séparer de l'unité, aller dans la séparation. Et pour nous aider, le Plan de l'Un a placé des joueurs de l'ombre auprès de nous afin de faire résonner en nous nos peurs, souffrances, blocages. L'ombre en place permettait de faire ressortir la lumière.

      La guerre galactique et universelle qui fut contée est finie depuis plusieurs millions d'années. La création de notre planète en est le résultat. La terre a été souhaitée car chaque partie de l'ombre et de la lumière s'est rendue compte qu'il n'y avait qu'égalité de force. Aucun ne pouvait gagner. Aussi tous émirent le souhait de sortir de cette situation frustrante de part et d'autre. Et L'un proposa la solution d'une planète-école où se réunirait l'intégralité de la vibration cosmique. Le but serait d'aller vers l'unité. Pour cela, chaque action de la séparation devait se rejouer : les guerres, les trahisons, la violence, etc. afin de pacifier et transcender en un mouvement d'amour.

      Chaque fois qu'un être de la planète allait à la rencontre de ses souffrances, qu'il pacifiait et transcendait dans l'amour, il offrait simultanément la paix et la joie aux nations qui en portaient la racine. Et illuminait de son Pardon et de sa Gratitude l'ombre et la lumière. Car pour qu'il y ait guerre, il est nécessaire d'avoir deux belligérants. L'ombre seule n'a pu l'accomplir.

      Dès 1996, un flux d'énergie cosmique issue de la planète a apposé une paix dans les deux pôles. S'il restait encore de la rancœur, des velléités de pouvoir dans les cœurs de quelques individus ou groupes de l'ombre, chacun a reçu en son intégrité la compréhension du rôle de la planète : l'ascension collective cosmique. Si jusque-là le commandement Ashtar devait protéger la Terre de menaces, cela fut clos. Aujourd'hui, il maintient un éloignement pour éviter que l'empressement des nations à ascensionner ne vienne perturber notre éveil dans la douceur.

      De même, Lucifer a dévoilé son visage aux êtres de l'ombre de l'astral. Il n'était qu'élément de lumière en contrôle des forces de l'ombre pour maintenir la direction du Plan de l'Un. L'ombre a participé parfaitement au Plan de l'Un. Aussi chaque être de l'ombre fut-il reconnu et ramené au sein de la famille cosmique.

      Il ne reste que le souvenir de ces participants à notre jeu. Aucun être, quel qu'il soit, souhaite vous faire du mal. Chacun, que ce soit dans le domaine minéral, végétal, animal ou éthérique, répond à votre résonance pour vous aider à prendre conscience de vos croyances, peurs, souffrances.

      Tout ce qui s'est fait : la séparation de l'univers en deux pôles, les guerres, la paix, la création de la planète et les jeux dans la dualité, tout cela correspond parfaitement au Plan de l'Un. Et nous allons tous dans la direction de l'ascension où nous attend un autre Jeu.

      Supprimer
  40. Bonjour Magali,
    J'ai lu le message sur la loi de manifestation, se déplacer sur la boule de tous les possible, que tout est là,
    Il est dit aussi : Alors commencez par Être en Paix avec votre état de conscience actuel et savourez votre réveil à la vérité. L’important c’est de se sentir bien avec ce qui EST, avec Qui vous Êtes, avec là ou vous en êtes. Soyez en Paix et Allez vers ce qui vous met en Joie le reste suivra au moment parfait votre individualité manifestée par le Grand Tout.

    Mon rêve une maison assez grande pour passer des moments de joie et d'amour avec ma famille, un jardin pour cultiver les légumes, des arbres fruitiers, mais comme savoir si mon Ame elle a envie ou est venue pour vivre cela ? C'est mon rêve d'être humaine.
    Je suis en Paix et on nous dit le reste suivra, oui si mon Ame s'est incarnée pour le vivre.
    Pouvez-vous m'éclairer.
    Merci Magali et les Miriadan qui t'accompagnent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Odile,

      Il y a bien plus de souffrances, de peurs et de croyances limitantes en un corps que le mental peut imaginer.

      Être en Paix signifie ne plus avoir d'attachement, accepter d'accueillir la vie comme elle vient. Cela veut dire aussi ne plus s'accrocher à des rêves, mais ressentir l'instant présent.

      Tant qu'il y a des attentes, il y a souffrances. Tant que le mental ramène à des biens matériels, il y a insécurité, peur.

      Selon tes croyances et tes souffrances, ton rêve se dépose dans le : "ce sera mieux quand", "je serai si". Selon la Paix, "je suis" a déjà reçu et s'emplit de lui. Il y a satiété et saveur.

      L'âme a une perspective globale. Et elle programme pour que chaque émanation dispose du meilleur de la vie dans l'instant présent. Ensuite l'individu filtre, accepte ou refuse selon son intériorité.

      La paix ne dépend pas du mental ou des biens possédés ou de l'endroit où on est. Elle s'offre dans le lâcher-prise et la confiance en son âme.

      Supprimer
  41. Merci pour ta réponse qui est très claire,
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  42. Bonjour Miriadan,

    Je suis en colère assez souvent, sans toujours savoir pourquoi. Sachant que tout est neutre, je me mets à haïr la majorité de ce qui compose notre société, voyant le résultat sur les gens.
    Je sais que c'est leur chemin et ne l'accepte pas pour autant.

    Après des années de travail d'harmonie sur soi, d'accueil, de réflexion, d'amour, de foi, d'attentes, de lâcher prise, j'en suis toujours au même point. Il me semble qu'il n'y ait que la mort pour stopper cette torture quasi-quotidienne.
    Je sais que vous dites que ce n'est pas une punition. Je le vis pourtant exactement comme tel. Rien ne semble fonctionner, cœur ou mental. J'ai le sentiment de ne jamais assez aimer, assez compatir, qu'il en faut toujours plus.

    Eric

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Eric,

      Vous êtes au stade de prendre conscience que ce que vous haïssez, c'est vous-mêmes, votre condition d'être incarné dans la matière.

      Et en sortir demande que vous plongiez sincèrement vers cette haine intime pour que vous la reconnaissiez. Vous êtes prêt pour la nuit noire de l'âme. Lutter contre renforcera la souffrance. Vous laisser-aller vous offrira la Paix. Ayez confiance en vous. Votre âme ne peut vous accompagner là où vous allez, mais elle vous tend la main lorsque vous vous serez abreuvé à cette source et que vous demanderez à revenir vers vous-même. Vous serez transformé.

      Supprimer
  43. Quelle différence entre la nuit noire de l'âme et la dépression/burn out?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je renvois à l'article de mai 2015 : La nuit noire de l'âme.
      http://groupemiriadan.blogspot.fr/2015/05/la-nuit-noire-de-lame.html

      Supprimer